Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un ouvrier porte plainte contre un médecin qu'il accuse d'avoir tué son épouse pour ne l'avoir pas anesthésiée au moment de son opération.

Article Lu 1425 fois

La capitale orientale est secouée par une rocambolesque histoire qui continue de défrayer la chronique. Un ouvrier accuse un médecin anesthésiste d'avoir tué sa femme alors qu'il l'opérait sans l'avoir anesthésiée. Les éléments de la brigade de recherches de la gendarmerie de Tambacounda, qui ont enregistré la déposition de l'ouvrier, ont ouvert une enquête pour déterminer les véritables mobiles du décès de la dame.



Comme toute histoire d'amour, Souleymane Camara (39 ans), ouvrier et domicilié au quartier Pont et Amy Camara (25 ans) s'étaient unis pour le meilleur, il y'a sept années de cela. De leur union, naquit un mignon bébé qui, malheureusement, n'a pas survécu très longtemps. Seulement au bout de quelques années de mariage, l'épouse Amy Camara commence à souffrir de maux de ventre. Ce qui fait que son mari, ouvrier qui était à Kédougou est retourné au bercail, pour mieux assister son épouse. Après moult consultations, la maladie de son épouse persiste. Prenant son courage à deux mains, il s'en ouvre au voisinage F.T qui, à son tour, le met en contact avec M.M, un médecin anesthésiste du centre hospitalier régional de Tambacounda. Après une première consultation au domicile de l'ouvrier sis au quartier Pont, il s'en est suivi un rendez-vous au Centre hospitalier régional pour une opération. Après avoir décaissé tous les frais de l'opération et des ordonnances estimées à 100 000 FCFA, un énième rendez-vous est pris pour que la dame passe à table. Mais c'était sans compter avec la grande faucheuse. La dame rend finalement l'âme au moment de l'opération, dimanche dernier aux environs de 14 heures. A t'elle été anesthésiée au moment de l'opération? Seule l’enquête ouverte par les pandores de la brigade de recherches de la gendarmerie nous édifiera. Le mari, qui accuse le médecin de n’avoir pas anesthésié sa femme, y a déposé une plainte pour que toute la lumière soit faite autour de cette affaire qui alimente les différentes conversations des habitants. Le corps d'Amy est toujours à la morgue du Centre hospitalier régional pour les besoins de l'autopsie que les populations attendent avec impatience.

Pape Ousseynou DIALLO
Source: L'observateur

Article Lu 1425 fois

Lundi 25 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State