Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un couple se dispute la propriété de la maison conjugale L’épouse fait envoyer son mari en prison

Article Lu 1906 fois


Qui de Aïta Samba et de son époux est réellement propriétaire de la maison qu’ils habitent ? Aïta prétend avoir acheté le terrain et construit la maison par ses propres moyens et donne pour preuve l’acte de vente portant son nom. Pourtant, son mari jure que c’est lui qui lui a remis l’argent pour l’achat du terrain et tous les frais de construction. Il refuse de sortir tant qu’une décision de justice ne l’y oblige pas. À la suite d’une plainte déposée par son épouse, il se retrouve derrière les barreaux après s’être opposé aux policiers venus le cueillir pour l’entendre. La justice se chargera d’éclairer cette affaire bien ténébreuse.
Mariés depuis une dizaine d’années, Aïta Samba et Thierno, ont réussi à sortir des affres de la location. Ils ont désormais leur propre demeure. Mais cette nouvelle demeure est loin d’être un nid d’amour pour les deux époux puisqu’il est subitement devenu source de litige entre les deux époux. Selon Aïta, son mari ne cessait de la violenter et allait même jusqu’à la menacer de mort. Aussi, bien qu’étant la propriétaire de la maison, du terrain jusqu’aux bâtiments, elle a préféré rejoindre ses parents de peur que Thierno ne mette ses menaces à exécution. Se promettant d’effectuer ensuite les démarches nécessaires pour récupérer son bien. D’après ses explications, elle aurait acquis ce terrain grâce aux conseils d’un vieux du nom de Camara. Ce dernier serait ensuite allé voir un nommé El Hadj Seck en lui disant de lui trouver un terrain pour une de ses filles. Tout en lui assurant qu’elle viendra ensuite payer dès qu’elle recevra sa part d’une tontine. Grâce au petit commerce qu’elle tenait, elle a pu ensuite construire deux pièces et un débarras. Son mari, avec qui elle a divorcé entre temps, refusant de sortir, elle a décidé de déposer plainte contre lui au commissariat de Rufisque. Des éléments de la brigade de recherche ont été ainsi dépêchés pour aller le cueillir et entendre sa version des faits. Thierno non seulement a refusé de monter à bord du véhicule, mais aussi il est allé chercher un coupe-coupe pour menacer les forces de l’ordre. Ces derniers ont finalement réussi à le maîtriser et l’amener de force au commissariat de police. Se prononçant sur les accusations portées contre lui par son épouse, il a tout rejeté en bloc. Il a précisé que c’est lui qui lui avait remis l’argent pour l’achat du terrain suite aux conseils du vieux Camara qui leur avait recommandé de construire une maison au plus vite. Il lui avait donc donné 100.000 F Cfa. Le terrain leur a finalement coûté la moitié de cette somme. Thierno avait alors demandé à Aïta de garder l’argent pour des frais relatifs à la construction. D’après lui, les problèmes auraient commencé quand il lui a demandé de lui remettre l’acte de vente. Au début, elle lui disait qu’El Hadj Seck ne lui avait pas encore donné le papier en question. Elle le renvoyait chaque fois à une date ultérieure. Finalement, elle lui a lancé à la figure que la maison lui appartenait puisque l’acte avait été signé à son nom. «Elle a ensuite décidé un beau jour de retourner chez ses parents. Mais nous n’avons pas divorcé», a-t-il ajouté. Seule une décision de justice réussira, a-t-il martelé, à le faire sortir de la maison. Le vieux Camara n’est malheureusement plus là pour témoigner. Mais El Hadj Seck, celui qui leur a vendu le terrain, a reconnu avoir reçu l’argent des mains d’Aïta Samba. Ce, après la visite du vieux qui lui avait demandé de lui chercher un terrain pour une de ses «filles» qui attend de recevoir sa part d’une tontine. Thierno a été déféré au terme de sa garde-à-vue. C’est à la justice de déterminer qui des deux conjoints a raison dans cette affaire.

Salimata Gassama Dia
Source: L'observateur

Article Lu 1906 fois

Samedi 9 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State