Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un apprenti tailleur viole une mineure de 5 ans

Article Lu 11124 fois

Profitant du départ de sa mère pour une cérémonie de danse traditionnelle à Khar Yalla, le jeune apprenti tailleur domicilié à Grand-Yoff s'infiltre dans la chambre pour violer sa fillette, une mineure âgée seulement de cinq ans. Après avoir accompli son acte ignoble, il retourne tout doucement à son atelier pour dormir, croyant rester impuni. Arrêté et mis à la disposition de la police, le présumé déclare qu'il était sous l'emprise de l'alcool. Une réponse loin de convaincre les limiers, qui n'ont pas hésité à le déférer au parquet.



Les faits se sont déroulés à Khar Yalla lors d'une cérémonie de danse traditionnelle. Sira Diallo, âgée de 30 ans, née à Kolda, de Doudou et de Safietou Diallo, ménagère domiciliée à Khar Yalla, a vécu un cauchemar, à cause du sort réservée à sa toute petite fille. Allant dans une cérémonie, elle laisse celle-ci, Khadidjatou Keita, une mineure âgée de cinq ans, dormir dans la chambre. Vers deux heures, sa petite soeur Mariétou qui dormait dans la chambre voisine entend la petite crier. Sur ce, elle vient aux nouvelles. C'est ainsi qu'elle trouve cette dernière couchée sur le lit, le slip pendant, les parties génitales et les cuisses remplis d'un liquide gluant. Alors, elle lui a demandé ce qui se passait ; et elle lui a fait savoir qu'un individu était venu se coucher sur elle... Devant cette situation douloureuse, elle soulève l'enfant du lit pour aller trouver sa mère, et lui rendre compte. Après avoir constaté de ses propres yeux ,ce qui était arrivé à son enfant, elle est retournée dans la chambre où elle a trouvé des chaussures appartenant à cet individu. Sur ce, elle alerte les voisins, qui l'escortent jusqu'à l'atelier de couture où dormait cet individu. C'est ainsi qu'ils l'ont interpellé, et ont constaté que lui aussi avait le pantalon mouillé de sperme. Sachant que c'était lui l'auteur du viol, ils l'ont conduit directement au commissariat de Grand-Yoff. Interpellé tout d'abord sur son identité, il déclare qu'il se nomme Bissenty Biaye. Né le 09/08/1984 à Kolda, de Mady et de Diarra Biaye, apprenti tailleur domicilié à Grand-Yoff au quartier Khar Yalla. Interrogé sur les faits à lui reprochés, il les reconnaît sans aucune difficulté ; et indique avoir été sous l'emprise de l'alcool. Assistant à une cérémonie de danse traditionnelle organisée dans son quartier, Bissenty renchérit qu'il a vu la dame Sira Diallo sur les lieux. La connaissant parfaitement, et sachant qu'elle vivait seule avec sa fille dans une chambre, après avoir un peu hésité, le présume dira avoir alors quitté le spectacle pour aller chez elle. Sur les lieux, lance-t-il, il a ouvert discrètement la porte de sa chambre qu'elle avait laissé entrouverte. A l'intérieur, il trouve la fillette de Sira qui dormait. C'est ainsi qu'il s'est jeté sur la mineure, lui retirant son slip, avant de le pénétrer avec son sexe pendant plus de deux minutes. Après avoir assouvi son désir sadique, il a rapidement quitté la chambre pour retourner dormir dans son atelier de couture, qui lui sert aussi de chambre, déclare le présumé coupable. Et de poursuivre : « cinq minutes plus tard, quelqu'un est venu frapper à la porte de mon atelier. Ouvrant la porte, à ma grande surprise, j'ai vu la dame Sira qui était sous escorte. Elle avait mes chaussures que, dans la précipitation, j'avais laissées dans la chambre de la fillette », souffle le violeur. En raison des indices très graves, le nommé Bissenty Biaye a été déféré au parquet, et mis à la disposition du procureur.

Ousseynou Ndiaye
Source: L'office

Article Lu 11124 fois

Jeudi 31 Mai 2007





1.Posté par Bibi le 01/06/2007 21:50
Mais qu'est ce ques les autorites comptent faire de ces violeurs ? Le viol est devenu monnaie courante sur ces pauvres petites filles dont les parents sont si irresponsables. Je crois qu'il faut taper sur les violeurs eux-memes en les laissant croupir en prison et aussi severement sanctionner les parents a qui il revient de proteger ces pauvres enfants. On dirait que l'enfant n'a aucune valeur su Senegal. C'est triste !

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State