Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un an après son exclusion du Pds et du parlement : Moustapha Cissé Lô dénonce le mutisme complice de Touba

Article Lu 1588 fois

13 Janvier 2009-13 Janvier 2010. Cela fait un an, jour pour jour, que Moustapha Cissé Lo a été chassé de l’Assemblée nationale et du Pds. Jugeant illégales ces décisions, le compagnon de Macky Sall fustige l’attitude complice des autorités religieuses de Touba et des partis de l’opposition tout en soutenant que son retour au Pds n’est pas à l’ordre du jour.



Un an après son exclusion du Pds et du parlement : Moustapha Cissé Lô dénonce le mutisme complice de Touba
Correspondance) - Le ‘mutisme complice des autorités religieuses de Touba’ face à ce qu’il qualifie d’injustice subie de la part de Wade et de son régime qui l’ont débarqué, sans sommation, de l’Assemblée nationale et du Pds, n’est pas du goût de Moustapha Cissé Lô. Et il a tenu à le manifester publiquement. Devant ses sympathisants, proches et amis, l’ancien militant libéral qui faisait face à la presse dans son quartier résidentiel de Gare Bou Ndaw, a ouvert le feu sur les autorités religieuses et forces politiques de l’opposition. ’Je déplore l’attitude des chefs religieux de Touba, des partis de l’opposition et des populations qui n’ont pas pris ma défense. Je la regrette’, martèle-t-il. Estimant que son exclusion n’est point conforme aux règles démocratiques, l’ex-député libéral estime que le régime actuel doit revenir sur sa décision avant tout autre esquisse de négociation pour son retour aux côtés de Wade. ’Malgré les nombreuses correspondances sans suite adressées au président de la République, je continue à réclamer ce poste de député acquis de haute lutte sous la bannière du Pds’, a-t-il confié. Prétendant avoir rompu les amarres avec le parti libéral, Moustapha Cissé Lô fera de sévères mises en garde à l’endroit de son nouveau mentor. ’Si Macky Sall hésite à se présenter à la prochaine élection, je briguerai le fauteuil de président de la République et je battrai Abdoulaye Wade au premier tour’, déclare, sur un ton ferme, El Pistolero.
Pour rappel, Moustapha Cissé Lô et Mbaye Ndiaye, coupables de flirter avec Macky Sall, avaient été exclus de l'Assemblée nationale en janvier 2009. Le bureau de la chambre basse leur avait appliqué les dispositions de l’article 7 du règlement intérieur. ‘Le bureau de l’Assemblée nationale vient d’appliquer à Moustapha Cissé Lô et Mbaye Ndiaye, les dispositions de l’article 7 de son règlement intérieur, stipulant que tout député qui démissionne de son parti en cours de législature est automatiquement déchu de son mandat’, avait annoncé le président du groupe parlementaire Libéral et démocratique, Doudou Wade, lors d’une conférence de presse. ‘Au cours de plusieurs cérémonies publiques, dans des déclarations relayées par la presse et confirmées par les intéressés, messieurs Lô et Ndiaye ont soutenu qu’ils n’adhéraient plus aux idées du Pds et ont rejoint le camp de ses adversaires’, justifiait-il.

Abdoulaye Bamba SALL
Source Walfadjri

Article Lu 1588 fois

Vendredi 15 Janvier 2010





1.Posté par Momo le 15/01/2010 16:41
Cet homme ne sais pas où il va! Le Sénégal n'a pas besoin de pareils tel hommes!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State