Référence multimedia du sénégal
.
Google

Un Nigérian arrêté avec 6 millions de francs en faux cachés dans une radio

Article Lu 1503 fois


Les malfaiteurs ont plus d’un tour dans leur sac, mais les policiers ont aussi du flair. Le Nigérian Timothy Amenaghawon croyait déjouer leur vigilance en cachant de faux billets de banque d’un montant de six millions de francs Cfa dans un poste-radio. L’homme a été arrêté par la Police de Guédiawaye dès sa descente de taxi.

Les éléments du commissariat central de Guédiawaye viennent de mettre la main sur un coiffeur nigérian pour trafic de fausse monnaie au moment où le mis en cause, un certain Timothy Amenaghawon, roulait tranquillement à bord d’un taxi urbain.

A coup sûr l’interpellation n’a pu être effectuée que sur la base de renseignements, eu égard aux circonstances dans lesquelles la filature de l’homme s’est déroulée. Du coup, sommé de descendre du véhicule à hauteur de Cambérène 2, le coiffeur s’est exécuté d’un air suspect. Avec pour bagages une radio-cassettes et un sac noir, il était somme toute désemparé. Aussitôt conduit au poste puis interrogé, Timothy Amenaghawon, qui a déclaré venir du Mali, a dans un premier temps affirmé que l’appareil lui appartenait et qu’il allait l’installer dans son salon. Intrigués par le poids de la radio-cassettes qu’ils ont jaugé, les policiers en sont venus à faire appel à un technicien pour son ouverture.

Et quelle n’a été la surprise des limiers de constater que six liasses de fausses coupures de 10.000 francs Cfa chacune avaient été dissimulées dans l’appareil. Quant au sac noir, il ne contenait qu’un blouson de couleur rouge, un survêtement sombre, une cassette et une pâte dentifrice. Le faussaire a, malgré tout, tenté de se blanchir en soutenant que la radio-cassettes lui avait été remise par un de ses compatriotes résidant au Mali et qu’il devait à son tour la livrer à un autre ressortissant nigérian dont il disposait des coordonnées téléphoniques.

Seulement, le destinataire de l’appareil ne vivait pas à Dakar mais à Tambacounda, selon Timothy. Puisqu’il revenait du Mali comme il l’a soutenu, pourquoi n’a-t-il pas alors jugé utile de faire escale dans la capitale du Sud-Est et de remettre la radio à son supposé propriétaire ?

A vrai dire, l’argumentaire du coiffeur comportait un certain nombre d’incohérences, même si pour encore desserrer l’étau des enquêteurs, il s’est dit surpris de la découverte des faux billets. Timothy Amenaghawon, qui n’a dès lors pu convaincre, a été placé en garde à vue puis déféré au Parquet le 7 juillet 2007.


PAPE GUEYE
Source: Le Soleil

Article Lu 1503 fois

Samedi 11 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State