Référence multimedia du sénégal
.
Google

UTILISATION « FRAUDULEUSE » DE «DEFAR BAMOU BAKH» DANS LA PUB DE «BEURRE RAMA»: Ami Collé Dieng porte plainte et réclame 20 millions

Article Lu 11901 fois

Vingt (20) millions de francs Cfa. C’est la somme que l’artiste Ami Collé Dieng réclame à l’agence de communication Caractère. Une boîte qui utilise, d’une manière jugée «frauduleuse», la chanson «Défar bamou bakh» dans ses campagnes publicitaires. Une sommation interpellative vient de lui être envoyée par son avocat, Me Mbaye Jacques Ndiaye.



UTILISATION « FRAUDULEUSE » DE «DEFAR BAMOU BAKH» DANS LA PUB DE «BEURRE RAMA»: Ami Collé Dieng porte plainte et réclame 20 millions
L’artiste Ami Collé Dieng vient de déclencher une action judiciaire contre l’agence de communication Caractère. Une société qui, selon la plaignante, utilise, d’une «manière abusive», son tube «Défar bamu bakh» dans le cadre de la campagne publicitaire du produit «beurre Rama» depuis 2008. Prince Arts/Jololi, la maison de production de l’artiste, qui a commis l’avocat Me Mbaye Jacques Ndiaye, réclame 20 millions de francs Cfa, soit 10 millions par an.

Dans une lettre datée du 17 novembre 2009, ayant pour objet «confirmation», écrite par Prince Arts au cabinet de Me Ndiaye, on peut lire : «Nous venons, par cette présente, vous confirmer le montant de 10 millions de francs Cfa par an qu’on réclame à la société Sofiex et à l’agence de communication «Caractère», suite à l’utilisation frauduleuse de la chanson «Défar bamou bakh» de la cassette du même nom interprété par l’artiste Ami Collé Dieng et produit par Prince/Arts.» Et, dans la sommation interpellative adressée à l’agence, Me Ndiaye, souligne que «depuis près de deux ans, elle utilise la musique interprétée par l’artiste Ami Collé Dieng intitulée «Défar bamou bakh» qui est produite par le label Prince Art /Jololi dans le cadre de la campagne publicitaire du produit «beurre Rama». Une publicité constamment diffusée à travers les chaînes de télévision et de radio au Sénégal. Et que même des jeux-concours sont organisés. Et contre toute attente, les requises n’ont bénéficié d’aucune autorisation, ni de l’artiste interprète, ni de la maison de production quand bien même qu’il s’agit de droits exclusifs». L’agence de communication qui est sous couverture de la société Sofiex a reçu la sommation interpellative des mains de l’huissier de justice Me Emilie Monique Malick Thiaré. Une affaire à suivre…

Mamadou Seck
Source L'Observateur

Article Lu 11901 fois

Mardi 24 Novembre 2009





1.Posté par Auteur le 24/11/2009 16:35
Fiches nous la paix défar bamou bi ngaye djido fi ngagi feck

2.Posté par Auteur le 24/11/2009 16:36
Fiches nous la paix défar bamou bakh fi ngaye djido fi ngagi feck

3.Posté par Auteur le 24/11/2009 16:37
Fiches nous la paix défar bamou bakh bi ngaye djido fi ngagi feck moomu loko

4.Posté par Moussa le 24/11/2009 18:22
Je vous suggère d'aller sur youtube.com et de taper
Mandack Gueye.C'est un régal de regarder les clips de cet
étudiant sénégalais qui vit à Marseille.

5.Posté par lom le 24/11/2009 22:11
kokou koumou???

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State