Référence multimedia du sénégal
.
Google

UNE SEXAGÉNAIRE POIGNARDÉE MORTELLEMENT DANS SA CHAMBRE AUX HLM Les circonstances du décès non encore élucidées

Article Lu 1569 fois


La dame Altiné Ndiaye, la soixantaine passée, habitante des Hlm à Saint-louis et trésorière d’une association religieuse qui œuvre dans le social, n’est plus. C’est tard dans la soirée du lundi passé que son beau-frère l’a découverte avec un couteau planté dans la région du cœur. Les circonstances du décès ne sont pas encore élucidées même si d’aucuns pensent qu’elle a été assassinée. La défunte a été inhumée hier soir. La police a ouvert une enquête.
Qui a attenté à la vie de la dame Altiné Ndiaye ? Cette question reste suspendue sur toutes les lèvres dans le quartier Hlm où elle a été retrouvée morte dans sa chambre lundi dernier dans la soirée. D’après les informations recueillies sur place, Altiné Ndiaye vivait seule dans sa maison. Et sa disparition remonte au dimanche dernier. Jour où elle s’est rendue au Daara comme à l’accoutumée. Ses voisins, qui avaient l’habitude de la croiser dans les ruelles des maisons des Hlm, ne l’ont pas vue durant la journée de lundi. Du moment qu’elle habitait toute seule (ses enfants ne vivent pas avec elle et deux d’entre eux se trouvent présentement en Europe alors que les deux autres poursuivent leurs études à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar), tout naturellement, sa disparition ne pouvait pas pousser même les plus sceptiques à se douter de quelque chose. Seulement, avancent nos sources, une personne est venue la réclamer pour, paraît-il, lui remettre de l’argent provenant des enfants de la dame. Comme la porte de la maison d’Altiné Ndiaye était close, celle-ci aurait demandé à ses voisins s’ils ne savaient pas où elle pouvait la trouver. C’est en ce moment que la disparition de la dame a commencé à intriguer son entourage, et l’idée de faire appel à son beau-frère leur est venue en tête. Quelqu’un aurait escaladé le mur pour pénétrer dans la maison. Et, selon nos sources, il a dû fracturer la fenêtre de la chambre d’Altiné Ndiaye pour pouvoir y pénétrer. La découverte fut hallucinante. Altiné Ndiaye était couchée sur son lit, le visage couvert d’un morceau de tissu. Et au niveau de la région du cœur, le couteau qui lui a ôté la vie était toujours planté. Face à ce décor macabre, les voisins ont appelé les sapeurs-pompiers et la police pour qu’un constat d’usage soit opéré.

Un décès énigmatique

Selon nos sources, aucun objet n’a été volé dans la maison. De plus, les portes de la maison de la défunte étaient toutes fermées. Cependant, la décédée est décrite comme une femme pieuse, sans histoire, et qui n’avait pas d’antécédents avec son voisinage. À présent, la question qui taraude les esprits est de savoir les circonstances de sa mort. Une seule constante est à signaler dans cette tragédie : c’est le couteau qui était logé dans le cœur de la dame. Ensuite son visage couvert d’un tissu. Ce constat étaie la thèse de l’assassinat avancé par certains. D’autres, moins catégoriques, parlent d’un suicide et fondent leur argumentaire sur le fait que toutes les portes étaient fermées. L’enquête ouverte par la police permettrait de lever un coin du voile dans ce drame plus ou moins énigmatique. On peut dire que les circonstances du décès de la dame Altiné Ndiaye ne sont pas encore élucidées.

Source: L'observateur

Article Lu 1569 fois

Mercredi 9 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State