Référence multimedia du sénégal
.
Google

UNE SCISSION DE L’UNION AFRICAINE FRÔLÉE A ADDIS ABEBA LORS DU SOMMET DES CHETS D’ETAT: Wade menace et crée une panique générale

Article Lu 12542 fois

Le chef de l’Etat sénégalais ne mâche pas ses mots. Le Président ougandais et ses souteneurs (dont la Gambie) opposés au projet de création d’un gouvernement d’Union en savent quelque chose. Face à la farouche opposition de ce groupe, Wade a menacé, hier, lors du huis-clos des chefs d’Etat de sortir de la salle et de faire une déclaration avec les vingt pays, comme la Libye, le Mali, le Bénin…qui soutenaient le projet. Une déclaration qui a fait paniquer à Addis-Abeba car elle conduisait tout droit à une scission au sein de l’Union africaine (Ua). C’est finalement en désespoir de cause que « l’opposition », consciente que Wade était on ne peut plus sérieux, a accepté un compromis. Avant d’en arriver là, les chefs d’Etat ont écouté le discours du Guide libyen qui voulait que les chefs traditionnels qui l’accompagnaient prennent la parole. Vendredi déjà, lors de la rencontre du Conseil exécutif, le ministre des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio a dit, à ses pairs, ses vérités sur les coups d’Etat en Mauritanie et en Guinée mais aussi sur les dangers de la compétence universelle.



UNE SCISSION DE L’UNION AFRICAINE FRÔLÉE A ADDIS ABEBA LORS DU SOMMET DES CHETS D’ETAT: Wade menace et crée une panique générale
Wade : « Ecoutez, nous sommes vingt pays. Si vous ne nous suivez pas… » Hier soir, le Président Wade était aux anges, comme le soutiennent ceux qui l’ont aperçu après le huis-clos des chefs d’Etat présents à Addis Abéba en Ethiopie dans le cadre du sommet de l’Union africaine (Ua). Pour cause, pour la première fois, les chefs d’Etat ont trouvé un compromis tendant vers la création d’un gouvernement continental. Mais pour en arriver là, il a fallu que le chef de l’Etat sénégalais, tout comme le Guide libyen, Khadafi, le Président béninois, Yayi Boni et le Mali, crache ses quatre vérités. Lors d’un huis-clos hier, les chefs d’Etat, après un rapport fait par le Président de la Commission, Jean Ping, ont abordé la question du gouvernement d’Union. Selon des sources ayant pris part à la rencontre, cette volonté de la majorité des pays présents au sommet a connu une farouche opposition incarnée par le Président ougandais Yowéri Museweni, soutenu par l’Ethiopie et…le Président gambien, Yaya Jammeh. Lors du huis-clos des chefs d’Etat, le Président ougandais, selon des sources fiables, a non seulement rejeté le projet mais proposé la mise en place des « fédérations primaires », c’est-à-dire des « sous-gouvernements » qui seront composés des pays de l’Afrique du Nord, de l’Est… Une position qui a mis le chef de l’Etat sénégalais dans tous ses états. Selon toujours nos sources, Wade a affirmé en direction de son homologue ougandais que cette proposition était inopportune avant d’inviter le Président Museweni et ses souteneurs, à revenir à la raison. Face aux réticences du groupe hostile à la création d’un gouvernement de l’Union, Wade a fait monter d’un cran la tension : « Ecoutez, nous sommes vingt pays prêts à aller au gouvernement de l’Union. Si vous ne suivez pas, nous allons tout de suite mettre fin à cette rencontre, sortir de la salle et faire une déclaration ». Une déclaration qui a mis la salle sens dessus dessous puisque si les vingt pays favorables au gouvernement d’Union se retiraient, il y avait de fortes chances de scission au niveau de l’Ua. La menace brandie par Wade a eu l’effet d’une bombe même si elle a contribué à faire revenir le Président ougandais et ses souteneurs à de meilleurs sentiments. Le calme revenu, ce groupe, hostile au départ, est revenu à de meilleurs sentiments. Aux anges, le Président sénégalais ne s’est pas empêché d’applaudir en pleine salle, selon nos sources. « C’était une vraie victoire du Sénégal », confie-t-on. C’est ainsi que les chefs d’Etat ont décidé de remplacer l’actuelle Commission de l’Ua par l’African Union authority. Mieux, les commissaires vont désormais porter le nom de secrétaire. Le nombre des secrétaires devrait d’ailleurs augmenter au terme de consultations entamées depuis hier, tout comme leur champ de compétences qui devrait s’étendre à la Défense et aux Affaires étrangères. Un groupe désigné par les chefs d’Etat se réunissait encore hier soir à ce sujet. Il reste maintenant à savoir si avec ce changement annoncé, Jean Ping sera élu à la tête de l’African Union authority, lui qui est le président de la Commission. Tout comme il convient de se poser des questions sur l’avenir des commissaires, d’autant que certains chefs d’Etat estiment que les postes de secrétaires devraient être confiés à des politiques. Or, ces commissaires sont en majorité des techniciens.

Khadafi et ses chefs traditionnels à la tribune

Les débats à huis-clos ont été marqués par un fait assez insolite. Selon des sources très sûres, le Guide lybien non content d’avoir tenu un discours d’une heure trente minutes, s’est présenté à la tribune avec des chefs traditionnels venus de Libye. Le Guide voulait en effet que ces derniers prissent la parole pour témoigner sur les nécessités de mettre en place un gouvernement d’Union. Les chefs d’Etat se sont durement opposés au Guide, argumentant que seuls les Présidents étaient autorisés à monter à la tribune. Après avoir tenté une vaine résistance, le Guide s’est plié à la position de ses pairs qui se scandalisaient déjà dans les coulisses de la longueur de son discours.

Gadio tance l’Ua sur les coups d’Etat en Guinée et en Mauritanie

Si Wade a dit ses vérités et obtenu un compromis, son ministre des Affaires étrangères n’a pas raté non plus l’Union africaine (Ua). Vendredi en effet se tenait la rencontre du conseil exécutif, c’est-à-dire des ministres des Affaires étrangères. Selon nos sources, Cheikh Tidiane Gadio, qui a pris la parole devant ses pairs, ne les a pas ratés. Même si l’Ua a confirmé les sanctions contre la Guinée et la Mauritanie, le chef de la diplomatie sénégalaise a réitéré devant ses pairs l’opposition du Sénégal à tout changement anticonstitutionnel. Gadio a demandé à l’Ua de bien vouloir examiner les causes qui conduisent à ces coups d’Etat au lieu de condamner tous azimuts après que le mal eut été fait. En effet, selon Gadio, pour le cas de la Guinée, le Sénégal a eu à tirer depuis plusieurs mois la sonnette d’alarme sans que l’Ua ne réagisse. D’autant que depuis plusieurs mois déjà, selon Gadio, l’Etat était à terre en Guinée. C’est ainsi que le ministre des Affaires étrangères du Sénégal a appelé l’Ua à avoir une attitude préventive, une proposition appuyée par plusieurs de ses collègues. D’autre part, le chef de la diplomatie sénégalaise a dénoncé l’abus de la compétence universelle qui fait qu’un tribunal de n’importe quel pays peut poursuivre n’importe quel Africain. Pour Gadio, le risque est que chaque pays se dote d’un tribunal international ; ce qui pourrait conduire à un désordre institutionnel sur le plan international.

Wade menace d’extrader Habré si…

Le Sénégal a réussi à inscrire comme point de discussion l’affaire Habré et le Festival mondial des arts nègres (Fesman). D’ailleurs, Me Wade va faire aujourd’hui un rapport sur l’affaire de l’ancien dictateur tchadien à ses pairs. Selon des sources sûres, le Président sénégalais veut que l’Ua ainsi que tous les chefs d’Etat réagissent par rapport au procès, surtout en ce qui concerne le financement. A plusieurs interlocuteurs, Me Wade a confié que dans cette affaire, sa position est maintenant simple : le Sénégal n’a pas les moyens de juger Habré. Néanmoins, notre pays consent à donner une contribution d’un milliard de F Cfa, à l’instar du Tchad qui a promis de verser 2 milliards de F Cfa. Mais, précisent nos sources, Wade ne comprend pas qu’un an après la descente d’une mission de l’Union européenne (Ue) au Sénégal en janvier 2008, que cette dernière dise au Sénégal de se « débrouiller » pour tenir le procès, promettant qu’elle décaisserait un financement avant le procès. Or, le Sénégal, pour s’y conformer, a même modifié son code de procédure pénale et nommer des juges. Nos interlocuteurs affirment que le chef de l’Etat est décidé, si rien de clair n’est dit par l’Ua qui a donné mandat au Sénégal, d’extrader Habré vers un autre pays ou de le laisser vaquer à ses occupations. Qui plus est, au Sénégal, le dossier Habré a été classé sans suite par les juridictions compétentes. Les prochaines heures nous édifieront. Pour le Fesman, nos sources avancent qu’un projet de résolution sera adopté aujourd’hui par le sommet des chefs d’Etat. Le même jour, après ce rapport à ses pairs sur l’affaire Habré, Wade va introduire le thème central du sommet qui porte sur les infrastructures en Afrique. Ensuite, Me Wade va animer une table ronde avec les présidents de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (Bad).

Cheikh Mbacké GUISSE

La magistrate Henriette Tall Diop cooptée par l’Ua Le Sénégal s’est taillé un poste de choix dans les instances de l’Union africaine (Ua). Selon des sources sûres, la magistrate Henriette Tall Diop a été élue, à une écrasante majorité, au conseil consultatif d’interdiction et de lutte contre la corruption en Afrique. Elle a été élue dès le premier tour. Il y avait en effet 17 candidats pour 11 postes à pourvoir. Vice-président au tribunal régional de Dakar, Henriette Tall Diop est non seulement réputée très rigoureuse mais aussi très discrète, selon plusieurs témoignages. Par ailleurs, l’Ua a rendu un vibrant hommage à feue la chanteuse Myriam Makéba. C’est le philosophe et écrivain sénégalais Hamidou Dia qui était invité pour introduire ce thème.

C.M.G

Source: L'as

Article Lu 12542 fois

Lundi 2 Février 2009





1.Posté par Ngor le 02/02/2009 21:51
Mefiez vous de cheikh Mbacke Guisse et de ses ecrits. c'est un pion de karim wade. il ecrit ses articles sur commande.

2.Posté par meckael le 02/02/2009 22:13
n'importe qui est pion de karim soyez un peut correct

3.Posté par Emilie le 02/02/2009 22:59
S'il vous plaît dites moi c'est quoi «toukeul». Mon mari et ses amis le prononcent tout le temps.
Ainsi que le mot «kadjé»

JE VEUX COMPRENDRE!

4.Posté par hakeem le 02/02/2009 23:37
T'as peut etre mal entendue Emilie car cela ne ressemble a rien que je connaisse. Il se peut que ton marie ait dit "Touk" et "Khadj" Qui font tous reference a un chien ou chienne. J'espere que ce n'est pas toi a qui ils s'adressent ainsi.

5.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 02/02/2009 23:46
hakeem, soyons circonspects pour la paix des ménages.
" Toukeul" peut vouloir dire "être aux anges" ou litteralement " faire voyager " etc..

merci

6.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 03/02/2009 00:01
Les Sénégalais ont du discernenent et sont édifiés sur les agissements du mangouste masqué, Robert wade.

Envoyez votre contribution financière par virement bancaire aux coordonnées suivantes (voir 1ère page seneweb ):

Coordonnées du Bénéficaire:
Nom: Communications K-MAT
IBAN: 003-compt-succ.
# de la succursale: 03901
# de l'Institution Financière: 03
# du compte: 1010677
Devise: CAD

Coordonnée de la Banque Royale
Adresse: 5701 Monkland Avenue
Montreal, Québec, Canada
H4A1E7

En tout état de cause , si chaque patriote envoie 25 euros, 50 euros ou même 100, Jules pourra payer à ce vénal Robert meissa wade .


Robert Meïssa wade ne croit qu'en l'argent. Le fils de wade n'est point dérangé qu'on couvre ses père et mère d'injures dès l'instant que cela lui rapporte de l'argent .
A ces débuts, Il y a 7 ans il dérobait des moteurs de l'avions de commandement.

7.Posté par Sala le 03/02/2009 00:09
Je connais egalement "Guilem Toukeul" veut dire dromadaire feroce. Je pense que Toukeul signifie egalement PUISSANCE. Je ne sais pas dans quelle circonstance ton mari l'a prononce mais il a une signification certaine en wolof.

8.Posté par fadima le 03/02/2009 01:00
Emilie a du mal entendre.Elle fait reference a tougueul qui veut dire France.Khadje veut dire avoir un comportement animal.Ne t'en prend surtout pas a ton mari qui peut etre l'adressait a quelqu'un d'autre.Bon menage!

9.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 03/02/2009 01:47
C'est une 1ère dans l'histoire de notre Nation.

Aucun de ses dirigeants ( depuis Amary Goné Sobel jusque Senghor en passant par Lat Dior) n'avaient autant suscité, l'idée d'une influence posthume sur la Nation sénégalaise .


De plus en plus , Ubu wade s'exprime comme s'il devait avoir une influence d'outre -tombe sur la marche de la Nation.


C'est vrai qu'il a affaibli l'Etat à dessein, alors que la République est derrière en l'air, en genu pectorum ( " djoutou en wolof " ).

On pourrait dire que c'est la position idéale pour administrer un suppositoire à son ubu.

Robert Meïssa wade mérite de recevoir ce suppositoire qui va tempérer ses pretentions mégalo. Son but est de déposer le pésident . Alors il pense administrer le suppositoire au sénile qui a incliné la République.

10.Posté par PAPE le 03/02/2009 02:37
Mes amis(es) si qq'un connait ou se je peux joindre Ndeye Diasse Thiam,SVP faites me parvenir son contact e-mail
merci

11.Posté par 31 le 03/02/2009 03:56
RTS la chaine des petits moments pourquoi vous nous montrez des images du jugement de KARIM wade au Canada, on s'en fiche.El Hadji Malick Seck est la on a pas d'image de son proces, la famille Sidibe est la on a pas vu leur proces, les enfants de Kedougou sont la on a pas vu leur proces, les trafiquants de Drogue de Mbour sont la on a pas vu leur proces.On veut que vous reveniez en long et en large sur le contrat que le gouvernement du Senegal avait signe avec Arcelor Mittal et nous dire toutes les clauses relatives au contrat le plus enorme de l'afrique de l'Ouest, vous avez attendu la veille des elections presidentielles de 2007 pour nous faire un petit flash sur la prescence de Mittal depuis lors c'est silence boule de gomme. Jules Diop n'invente rien si vous creusez le fond de ce probleme il y aurra quelque chose de nouveau sur cet affaire allez demander a Abdou Diouf Dominique De Villepin et Idrissa Seck si Jules dis que ces gens en savent quelque chose pourquoi ne pas aller les voir au lieu de rester a dire Karim Wade voulait une peine pas severe pour SJD. De grace, il faut arreter d'etre des descendant d'esclave ou parent d'esclave Barack Obama vous montre le chemin "Yonou Deugg

12.Posté par 31 toulouse le 03/02/2009 03:59
EMILIE Je pens vous avez mal entendu . Y'a DOUGUEUL ki veut dire RENTRE ou ENTREZ quand t'as de la visite ou TOGGAL ki veut dire assied-toi toujours pour une visite Quand à KHADJ essayez de reécouter et de me recontacter à travers ce site, je reviens d'un moment à l'autre ,du moins tous les soirs BON MENAGE

13.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 03/02/2009 08:45
" Kadjë " veut dire donner un coup de pied .... par exemple dans une balle

14.Posté par alain le 03/02/2009 08:53
il devrait exclu du sommet il n aplus sa place.................un vieillard..............il n aplus rien a prouver...................en politique..............

15.Posté par sante le 03/02/2009 09:11
kadji veut dire donner un coup du bout du pied du genre pichnette en bon fottballeur, Emili xana dou ouolof

16.Posté par boy ndiago le 03/02/2009 10:41
si émilie était oualoff elle n'aurait pas demandé ça! c simple a omprendre sante!
bonne journée!
comme la dit dr falilou elle a du mal entendre il ne faut pas jetter de l'huile sur le feu!

17.Posté par ndiaye Alioune le 03/02/2009 15:22
La source de ce journaliste n'ets autre Cheikh Tidiane Gadio, le ministre des affaires étrangères. En tant que journaliste lui même, il connait tous les journalistes du Sénégal et il a une capacité déconcertante à les influencer. A chaque sommet de l'UA, il approche personnellement les journalistes pour leur communiquer ce qu'il qualifie de "scoop" les comptes rendus des travaux à huis clos mais en étant absolument et aveuglement favorable à Wade. Souvent çà donne des bêtises du genre de ce que Cheikh Mbacké Guissé a écrit. Tenez, il n'y avait que 23 Etats, et on dit que les 20 étaient favorables à la création des EUAfrque, or tout le monde sait que le président sortant de l'UA (Kikwete) y est opposé, tout comme ses homologues du Zimbabwe, de l'Ethiopie, du Soudan, d'Afrique du Sud, etc. Maintenant la liste est longue des Etats qui attendent de voir clair parce qu'ils n'ont pas confiance (à juste titre) de Kadhafi le tout autoproclamé roi des rois traditionnels d'Afrique. De tous les reporters (africains, occidentaux ou américains) qui sont au sommet, personne n'est au courant de ce chantage de Wade à part M. Guissé. ET puis les faits qu'il raconte (l'appelation Autorité africaine et Secrétaires pour remplacer respectivement l'Union africaine et les commissaires) ne date pas d'hier soir mais bien d'hier matin, la preuve Wade même l'a dit dans le journal de 12h30 d'Afrique midi sur RFI. Et le comble c'est que ce n'est pas une proposition du Sénégal comme on nous le fait croire.
Un journaliste doit avoir le sens du discernement, de la retenue et être capable de réflexion. S'il n'a pas ces facultés, il doit aller à la quincaillerie. Gadio fait la même chose avec tous les journalistes (surtout africains) qui couvrent le sommet, parce qu'ils les connait tous pour les avoir enseigner au CESTI du temps où il était professeur dans cette école. Mais tous prennent ses propos avec des pincettes et personne n'en fait cas dasn ses colonnes s'il n'a au préalable procédé au recoupement. Le B.A.BA du joirnalisme. Malheureusement il n'y a que les journalistes sénégalsi qui tombent dans son piège. Souvenez vous de la grosse bourrasque qu'il a fait avaler aux journalistes en 2001 lors d'un sommet extraordinaire de l'UA à Dakar sur le terrorisme. Obasanjo avait boudé les travaux en claquant la porte des travaux en huis clos et rejoignant son pays aussitôt sans attendre le déjeuner encore moins la cloture du sommet prévue pour 18h. Au lieu de donner la bonne info, Gadio pour masquer cette déconvenue qui s'était ajoutée au boycottage des chefs d'Etat africains de ce sommet (ils étaient juste cinq au total et un chargé d'affaire celui de la Gambie), a souligné aux journalistes qui l'ont interrogé que Obasanjo était rentré précipitamment dans son pays parce qu'on venait de lui annoncer la mort de son épouse. Quel cynisme. Or tout le monde sait que la femme de Obasanjo est décécé seulement en 2005 en Espagne quand elle était était allée faire une chirurgie esthétique.
Alors vous voyez ce dont Gadio est capable pour faire plaisir à Wade et vanter ses "mérites".
Attention donc et prenez le soin de procéder à des recoupements pour diversifier vos sources. C'est ce que Gadio enseignait à l'école, mais dans la pratique, il ne tient pas rigueur aux journalistes s'ils font entorse à cette règle, pourvu que çà arrange le président Wade.
Bon à tout le monde

18.Posté par kocc le 03/02/2009 20:17
emilie le wolof est une langue dont les sons se ressemblent une mauvaise prononciation peut signifier autre chose.C'est pourquoi les internautes conjecture sur ce qu'à pu dire ton mari.Et il est possible que ton mari ait dit quelque chose pareils à ce qui est suggérer ici.
Donc tant on a pas la pronociation exact et le contexte de ce qui a été dit....on restera que dans des conjectures.
C'est d'ailleurs pourquoi j'aime cette langue

19.Posté par sall le 04/02/2009 02:52
Ce Guissé est le griot du laobé vendeur de masques qui «dirige»honteusement notre diplomatie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State