Référence multimedia du sénégal
.
Google

UN PÈRE DE FAMILLE ACCUSÉ D’AVOIR ENCEINTÉ SA FILLE Le procureur requiert 7 ans ferme contre lui

Article Lu 1840 fois


Le mercredi 14 mai 2008, un père de famille a été attrait à la barre du tribunal correctionnel de Kolda. Sa fille l’accusant de l’avoir engrossée, son épouse a porté plainte contre lui.
Devant la barre, le prévenu A. Sidibé a nié les faits. Selon lui, courant 2003, alors qu’il travaillait à l’université Cheikh Anta Diop et logeait à l’unité 25 des Parcelles Assainies, il a eu à accueillir sa fille qui avait eu des problèmes avec sa mère à Sédhiou. À l’en croire, sa fille logeait chez sa tante aux Hlm Grand-Yoff, mais elle venait souvent lui rendre visite accompagnée de son petit copain qu’elle lui avait présenté au premier jour. «Ma fille n’est venue chez moi aux Parcelles sans son amant que deux fois», a-t-il précisé. Le procureur de lui poser la question de savoir comment il a su qu’elle était enceinte ? Réponse : «C’est quand elle a eu des malaises que sa tante m’a appelé. Je suis allé la trouver aux Hlm Grand-Yoff. J’ai trouvé ma fille en train de vomir et j’ai pris un taxi. On est parti chez moi aux Parcelles. Elle a passé la nuit dans ma chambre, moi j’ai dormi sur la véranda. Le lendemain matin, on est allé voir une sage-femme qui nous a dit qu’elle est enceinte».

Des propos battus en brèche par sa fille Y.Sidibé. D’après elle, lorsqu’elle est arrivée à Dakar, elle n’avait pas de sous. Son père lui a alors signifié qu’à Dakar on ne saurait vivre sans argent. Il lui a proposé de l’héberger et de subvenir à ses besoins, en retour elle lui cherche des copines ou alors se donne à lui s’il est en manque. «Il me faisait du chantage sans arrêt, me menaçait, me contraignait d’avoir des relations intimes avec lui», a laissé entendre Y. Sidibé. Elle a même laissé au procureur son journal intime où elle a mentionné, avec des dates précises, toutes les fois que son père a couché avec elle. Selon elle, quand son père a appris sa grossesse, il lui a demandé d’aller trouver son copain à Mbour et de se livrer à lui, seul moyen de lui imputer la paternité du bébé. Ce qu’elle a fait car elle était sous les menaces de son père. Appelé à la barre, M. Cissé, ledit copain de la fille, reconnaît avoir eu de rapports sexuels avec Y. Sidibé lorsqu’elle était venue lui rendre visite à Mbour courant 2003. Il déclare être resté trois ans sans avoir eu aucune nouvelle de sa copine. «C’est quand elle est venue me rendre visite à Mbour qu’elle m’a dit qu’elle était à Dakar chez son père», a dit M. Cissé qui ajoute : «Je ne peux pas être le père de l’enfant. Si c’était le cas, elle aurait accouché d’un prématuré car la période qui sépare nos rapports et la naissance du bébé n’a même pas fait plus de sept (7) mois».

Le procureur s’est défoulé sur le prévenu qu’il a taxé d’irresponsable avant de requérir une peine de 7 ans d’emprisonnement. Quant à l’avocat de la défense, il conteste la plainte déposée par la mère de la victime. Selon lui, étant majeure, c’était à la fille de saisir le tribunal et non sa mère. Le juge rendra son verdict le 18 juin 2008.

Source: L'observateur

Article Lu 1840 fois

Samedi 17 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State