Référence multimedia du sénégal
.
Google

UN DAARA ET UNE POUPONNIERE BENECIAIRES D’IMPORTANTS DONS

Article Lu 11415 fois

Les élèves du cycle élémentaire du complexe scolaire international Keur Madior de Mbour ont organisé au cours du week-end une caravane humanitaire .Ils ont visité la pouponnière sous régionale « Vivre ensemble » et un daara moderne à Warang, dans la banlieue mbouroise.



UN DAARA ET UNE POUPONNIERE BENECIAIRES D’IMPORTANTS DONS
Conduits par leur directeur des études Djibril Diop, le directeur de l’élémentaire Mame Thierno Lakhone et plusieurs maîtres, les enfants ont fait des dons en nature et en espèces. Il s’agit par exemple du lait, du savon et du sucre qu’ils ont été remis au coordonnateur de la pouponnière « Vivre Ensemble », Omar Gaye en présence Michèle Buron, la responsable des lieux situés dans la périphérie mbouroise vers le sud de la ville. La pouponnière accueille des bébés abandonnés et certains dont les parents sont dans l’impossibilité de les prendre en charge. Ces bébés viennent de toutes les régions du Sénégal et des pays limitrophes. Les élèves qu composent cette caravane humanitaire ne sont rien d’autres que les membres du gouvernement du cycle élémentaire du complexe scolaire international Keur Madior de Mbour .Ils ont expliqué à l’occasion comment les dons ont été obtenus. Un d’eux a fait la révélation à son maître que sa mère lui a dit de remettre les habits qu’il revêtait aux talibés.

C’est ainsi qu’ils se sont rendus au niveau du daara de l’imam Cheikh Wade à Warang. Un cadre qui reçoit une centaine de pensionnaires . Les enfants y ont remis des habits en plus une importante enveloppe financière. Ils ont visité la salle de cours des talibés. Recevant ses hôtes ,l’Imam Cheikh Wade a fait l’historique de son école coranique qui a connu une mutation particulière. Là on rencontre des enfants talibés qui fréquentent l’école élémentaire, d’autres qui sont au collège et certains le lycée.

Interrogé sur les raisons de son option pour ce régime un élève a révélé que son maître coranique l’avait inscrit à l’école élémentaire ce qui lui a valu d’avoir une possibilité de lire et parler le français. Il se désole cependant que ses talibés qui font d’excellents résultats au niveau de l’ élémentaire connaissent une chute au niveau du collège . Après s’être remis au près d’un pédagogue chevronné ,il a reçu des informations capitales dans le sens de trouver un encadrement à ces jeunes . Il s’agit désormais de les préparer à aller au collège en développant certaines compétences et en privilégiant la compréhension des informations reçues. Très sensible au gouvernement scolaire mis en place par les écoliers du complexe scolaire international Keur Madior ,il s’est résolu à mettre un gouvernement de son daara .Les talibés vont s’organiser pour gérer leur environnement et régler des questions de sécurité, d’hygiène élémentaire et de solidarité mutuelle.

L’Imam Cheikh Wade a fait comprendre que ses actions sont épaulées par une organisation non gouvernementale qui prend en charge la scolarité des enfants au niveau de l’école élémentaire .Par conséquent, ces talibés qui n’ont pas le temps de mendier sont partagés entre les études à l’école élémentaire et dans le daara. Des difficultés sont répertoriées en ces lieux,souvent la mise en place des fonds se fait de manière aléatoire et pose des problèmes d’intendance.

Samba Niébé BA
Source: Sud Quotidien

Article Lu 11415 fois

Mercredi 13 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State