Référence multimedia du sénégal
.
Google

Trois chauffeurs de clandos violent la secrétaire d'un ministère

Article Lu 1749 fois

Les nombreux cas de viol se succèdent, et ne se ressemblent pas à Rufisque. Le dernier cas enregistré, une secrétaire d'un ministère qui se rendait à son lieu de travail ; violé, puis dépouillé de ses biens par trois chauffeurs de clandos. L'un des agresseurs a été arrêté, puis déféré au parquet.



Les faits remontent au 08 janvier dernier, lorsque A. ND, secrétaire dans un ministère, se rendait dans son lieu de travail. Comme chaque matin, elle sortait de chez elle au quartier HLM vers 5h du matin, pour prendre un taxi jusqu'à la Nationale 1. Après quelques minutes d'attente, un clandos de marque Peugeot 505, s'arrête à ces pieds. Sans aucune inquiétude, elle monte doucement, croyant que ce sont les nombreux véhicules qui font la navette, HLM jusqu'à la Nationale. Elle a pris place sur le siége arrière, tout juste derrière le chauffeur. A bord du taxi, deux individus étaient tranquillement assis l'un avant, et l'autre derrière, avec elle. Après quelques minutes de course, la voiture changea de direction, et fait cap vers la voie ferrée à hauteur de l'établissement Layousse. La pauvre secrétaire n'a même pas eu le temps de piper mot, et celui qui était derrière, la menaça avec un objet en fer pointu. Le véhicule s'arrête, et le chauffeur les rejoint derrière ; à trois, ils la déshabillent complètement. Le conducteur qui, certainement, est le cerveau de l'affaire, bascule sur elle, et satisfait sa libido, avant de le laisser avec ses complices pour une partie de jambes en l'air avec elle. Après avoir accompli leur sale besogne, les trois individus disparaissent dans la nature, en emportant tout ce que la fille avait comme objet de valeur avec elle. Malgré la douleur qui l'accablait, A.ND réussit à rentrer chez elle, et après un petit repos, elle est allée porter plainte contre x à la police de Rufisque, tout en signalant qu'elle allait reconnaître ces violeurs. La police de Rufisque, à travers sa brigade de recherches, a de fil en aiguille alpagué le cerveau de l'affaire, un nommé M. Thiam, chauffeur de clandos à Rufisque. Cueilli par les hommes du commissaire Niang, le chauffeur nie complètement les faits, malgré le feu des questions des inspecteurs. La plaignante, convoquée pour identifier un de ses agresseurs, n'a pas mis de temps pour crier haut et fort que c'était son violeur. C'est d'ailleurs lui qui m'a le premier violée, avant de me laisser avec ses amis, clame-t-elle. Interrogé sur ses complices, le sieur Thiam n'a certainement pas voulu balancer ses amis, mais estime que ces derniers temps, il accompagnait un de ses amis chauffeurs M.Fall, du fait des nombreuses agressions auxquelles ils sont confrontés. Ce dernier, convoqué, n'a jamais déféré à la convocation de la police, et a certainement disparu. M. TH, après sa garde-à-vue, il a été mis hier à la disposition du parquet.

Jules Thiam
Source: L'office

Article Lu 1749 fois

Mardi 24 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State