Référence multimedia du sénégal
.
Google

Travaux De L’anoci - La polémique sur le rapport franchira les frontières du Sénégal : Le Synas explore l’arbitrage d’architectes étrangers

Article Lu 1308 fois

Les vagues soulevées par la publication d’un rapport sur les anomalies relevées dans les travaux de l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci) au Sénégal ne sont pas encore prêtes à s’estomper. En effet, au début du week-end dernier, à Marsassoum, Abdoulaye Baldé, directeur exécutif de l’Anoci avait demandé l’arbitrage de l’Ordre des ingénieurs. Mais, le Synas, qui est déterminé à défendre son rapport, entend solliciter l’arbitrage des Ordres d’architectes en France, au Canada, aux Etats-Unis ou ailleurs à travers le monde, pour donner leurs avis techniques sur la question. En plus de cela, le syndicat des architectes est en train de finaliser un nouveau rapport sur les Mamelles, qui sera rendu public, cette semaine.



Travaux De L’anoci - La polémique sur le rapport franchira les frontières du Sénégal : Le Synas explore l’arbitrage d’architectes étrangers
Deux facteurs vont alimenter la polémique ouverte entre le Syndicat national des architectes du Sénégal (Synas) et l’Anoci, suite à l’appel du secrétaire exécutif de cette agence, Abdoulaye Baldé, en début du week-end dernier, pour un arbitrage par l’Ordre des ingénieurs. Mais, des sources bien informées sur ce dossier annoncent que le Synas entend aller plus loin que cet arbitrage par des ingénieurs sollicité par l’Anoci. En effet, rapporte-t-on, le syndicat a décidé d’internationaliser cette affaire en sollicitant l’avis technique d’ordres d’architectes à l’étranger que personne ne «pourrait soupçonner de parti-pris». Ces architectes, français, américains, canadiens ou de pays d’Afrique seront sollicités pour juger de la fiabilité ou non du rapport sur les travaux de l’Anoci, produit par leurs pairs sénégalais.

Par ailleurs, interpellé sur la sortie, vendredi à Marsassoum (lire encadré), du directeur exécutif de l’Anoci, Abdoulaye Baldé, qui dénie toute compétence au Synas pour évaluer le coût des routes, Ousseynou Faye, président de ce syndicat, fait dans le mépris par rapport à ce jugement et crache : «Pour nous, les architectes, le débat est clos. Nous avons produit un rapport sur lequel l’Anoci ne peut ôter une virgule. Il vaut mieux donner des explications sur les points que nous avons soulevés au lieu d’installer une polémique.» A son avis, «le peuple a déjà tranché le débat». De même, soutient-il, «les ingénieurs à qui M. Baldé fait allusion ont reçu le rapport depuis plus de 10 jours. Mais, aucun élément qui conteste les chiffres que nous avons avancés ne nous est parvenu».

Selon Ousseynou Faye, le syndicat est dans un autre projet. Celui-ci est relatif à «une étude sur les Almadies». D’ailleurs, confie-t-il, «les conclusions de cette enquête seront disponibles dès la semaine prochaine (l’entretien a eu lieu le vendredi dernier : ndlr). C’est très important car, aux dernières nouvelles, c’est au Méridien Président que le Sommet de l’Oci devra se tenir et le Syndicat a des appréciations sur le site et l’hébergement des hôtes».


Par Soro DIOP & Ndiaga NDIAYE
Source: Le Quotidien

Article Lu 1308 fois

Jeudi 16 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State