Référence multimedia du sénégal
.
Google

Transport aérien : L’Afrique ne représente que 2 % du trafic mondial

Article Lu 1689 fois


Transport aérien : L’Afrique ne représente que 2 % du trafic mondial
Le faible revenu par tête d’habitant et la volonté des compagnies occidentales de se faire une place partout font de l’Afrique un concurrent vulnérable dans le marché du trafic aérien.

Les voies de communications en Afrique ont leurs spécificités : un continent bien peuplé avec des réseaux maritimes et ferroviaires peu développés dans certaines zones et quasi-inexistant dans d’autres. C’est le cas en Afrique de l’Ouest et du Centre. De plus, le transport terrestre est faible de même que le revenu insignifiant par tête induit une faiblesse du flux de passagers dans le trafic aérien. Ainsi, compte tenu de tous ces facteurs, il n’est pas étonnant que l’Afrique qui représente 15 % de la population mondiale ne détienne que 2 % du trafic aérien global. Ces données ont été livrées par le commandant Malick Tall de la compagnie aérienne Air Sénégal international (Asi) qui animait une conférence sur l’Aviation civile samedi, à l’occasion de la journée portes ouvertes de l’Institut de formation du personnel navigant de cabine (Ifpnc). Le spécialiste du transport aérien soutient que le trafic aérien en Afrique souffre d’un ‘problème de fréquence’. En effet, informe-t-il, une compagnie aérienne doit effectuer au moins trois vols par semaine et faire 60 % de remplissage. ‘En deçà, on perd de l’argent ’, note le commandant Tall.
L’Afrique de l’Ouest et du Centre, constituées de 23 Etats, comptabilisent 11millions de passagers sur les 2 milliards 350 millions d’usagers du transport aérien dans le monde. Aussi, l’axe le plus important dans cette partie du continent est Dakar-Libreville et Lagos-Accra avec 200 mille passagers. ‘Les six autres axes ne font pas plus de mille passagers’, selon le commandant de bord de Asi. Aussi le réseau domestique est-il quasi-inexistant en Afrique de l’Ouest.

Par ailleurs, le commandant Tall renseigne qu’il y a une volonté des compagnies étrangères de se faire une place en Afrique. Ainsi, relève-t-il, ‘les compagnies françaises transportent plus que l’Asi sur son axe’.

Toutefois, en 2007, le Sénégal a transporté 1million 800 mille passagers, soit 16 % du trafic des 23 pays et 35 % de l’espace Uemoa. Avec un chiffre d’affaires de 75 milliards en 2007, Asi a 28,3 % de parts dans le marché sur l’axe France-Sénégal. Néanmoins, elle est devancée par les compagnies aériennes françaises. Lesquelles compagnies font d’importants profits sans pour autant faire de gros investissements au Sénégal. Si l’on en croit le commandant de l’Asi, ces compagnies ont pu faire 73 milliards de chiffre d’affaires au Sénégal alors que leur apport à l’économie sénégalaise est insignifiant. Contrairement à l’Asi, qui, sur ses 75 milliards de chiffre d’affaires, a injecté 35 milliards dans les comptes de l’Etat. Pourtant, assure le Commandant Tall, ‘le potentiel de croissance qu’un opérateur sénégalais pourrait avoir est énorme’.

En outre, sur le transport de fret, le commandant de bord a souligné les parts négligeables du Sénégal. En effet, sur les 30 millions de tonnes de marchandises affrétées dans le monde, le Sénégal ne transporte que 2 millions. Par ailleurs, l’assistance au sol, considérée comme ‘la mamelle nourricière du transport aérien’ du fait des gros bénéfices qu’elle génère avec des coûts d’investissement minimes ne permet pas pour autant, au Sénégal d’en tirer profit. Le commandant Tall juge que notre pays ‘n’arrive pas à tirer son épingle du jeu mais il peut se positionner’ car la marge de croissance de cette branche est forte.

Source: Walfadjri

Article Lu 1689 fois

Lundi 9 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State