Référence multimedia du sénégal
.
Google

Transgambienne : Les chauffeurs menacent de fermer la frontière avec la Gambie

Article Lu 1421 fois

Ça râle ferme chez les usagers de la Transgambienne. Mécontents de l’état de cette route d’intégration, ils ont tenu une réunion et menacé, si rien n’est fait, de fermer la frontière avec la Gambie. Cela, devant le représentant du ministère des Transports.



(Correspondance) - Les usagers de la route Kaolack-Sokone et de l’axe Fatick-Ndakhonga-Passy, ne supportent plus le mauvais état de cette nationale 5 ou encore route Cedeao. En fait, ces deux tronçons se croisent au niveau de Passy pour former la Transgambienne. Forcément, c’est une route d’une importance capitale. Rien que dans la gare routière de Karang (département de Fatick), on note plus de deux cent cinquante départs et plus de trois cents arrivées par jour. Cela démontre déjà la densité du trafic sur cette route nationale. Malgré tout, elle est dans un état indescriptible. D’ailleurs, selon les autorités médicales de la zone, trois femmes enceintes ont perdu la vie lors de leur évacuation sur Kaolack. Et pourtant l’axe Sokone-Kaolack n’est long que d’une quarantaine de kilomètres. Le mauvais état de la route fait que, facilement, les véhicules y font plus de deux heures de temps. Ce que les usagers trouvent inadmissible. Comme ils n’en peuvent plus, ce samedi, le regroupement des chauffeurs de Karang a tenu une assemblée générale dans l’enceinte de la gare routière pour se prononcer sur la situation. Quasiment toutes les couches sociales y étaient représentées : chefs religieux, commerçants, chauffeurs venus de partout, les acteurs du tourisme, les femmes bana-banas, les présidents des communautés rurales de Keur Saloum Diané, Nioro Alassane Tall et Keur Samba Guèye. Le ministre Farba Senghor y était représenté par le directeur du transport terrestre, Dramé Seck.
Pendant plus de deux tours d’horloges, les débats sont restés centrés sur la principale doléance : à savoir la réhabilitation systématique de cette route. ‘Je pense que l’Etat du Sénégal ne nous considère pas. Nous payons les impôts au même titre que tous. Donc, il est inadmissible que cette route reste dans cet état sans que le pouvoir ne réagisse’, lance Cheikh Omar Thiam, président de la communauté rurale de Keur Saloum Diané. Et Issa Barro, président du syndicat d’initiative du tourisme de Fatick de révéler qu’à cause du mauvais état, très peu de touristes acceptent de venir dans la zone. Dès qu’ils viennent une fois, c’est fini ! Ils ne reviennent plus. On ne peut pas promouvoir un tourisme de qualité ; s’il n’y pas de bonnes routes. Et c’est ça le grand problème de la région de Fatick’. Le président du regroupement des transporteurs, Pape Ndianko d’avertir que si rien n’est fait, ils n’hésiteront pas à fermer la frontière avec la Gambie. ‘La route Sokone-Kaolack ne fait que quarante-quatre kilomètres. Cette route nationale 5 est d’une importance capitale. Tous ceux qui quittent Banjul pour aller à Dakar passent par là.

Donc, Monsieur le Directeur il faut transmettre notre message à Farba Senghor. Vous avez entendu notre doléance. Si les autorités de ce pays ne réagissent pas pour satisfaire la demande, nous allons fermer la frontière’, dit-il à l’endroit du représentant du ministre des Transports. Diamé Seck a apporté quelques réponses mais sans prendre des engagements. ‘Ce que je peux dire, c’est que nous avons pris bonne note des doléances développées par l’ensemble de la corporation. Nous allons rendre compte fidèlement au ministre des Transports qui va voir avec son collègue des Infrastructures le moyen d’infléchir la tendance’.

Bocar M. DIENG
Source: Walfadjri

Article Lu 1421 fois

Lundi 1 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State