Référence multimedia du sénégal
.
Google

Transfert des fonds des migrants : De nombreuses zones d’ombres...

Article Lu 1624 fois


Paris-Bercy - Selon l’étude menée par la Bad sur le transfert des fonds des migrants dans quatre pays que sont le Maroc, les Comores, le Mali et le Sénégal, de nombreuses zones d’ombres quant à la structure du marché ou aux stratégies des acteurs impliqués subsistent. Le tableau présenté par la Bad révèle que le Sénégal a reçu un montant global de 1.254 millions d’euros en 2005 dont 98 % ont servi au budget familial.

Cette étude que la Bad a conduite avec l’appui du fonds de la Coopération française, vise à établir un état des lieux précis des flux financiers issus de la Diaspora pour des pays en particulier. L’étude s’est proposée d’identifier les mécanismes qui gouvernent le marché des transferts de fonds, les déterminants de l’offre et de la demande, à quantifier les flux et canaux formels qu’ils empruntent, leur répartition et leur utilité. La méthodologie suivie a reposé sur une série d’enquêtes-ménages auprès des bénéficiaires de transferts dans les pays d’origine et des migrants résidants en France.

Plus de 2.000 ménages ont été interrogées en plus des structures intervenant dans les transferts y compris les organismes en charge du contrôle des flux financiers. Cette étude présentée à Paris a fait ressortir l’importance sociale, économique et financière des transferts de nos compatriotes émigrés. L’étude s’est aussi appesantie sur l’importance des transferts faits à travers les canaux informels évaluée entre 25 et 80 %. S’expliquant sur le cas du Sénégal, l’étude de la Bad indique qu’il se caractérise par un flux migratoire ancien, aidé par des réseaux très développés de commerce et par un taux de progression annuel de transferts d’argent par voies formelles très élevé.

Le secteur bancaire, selon l’étude, qualifie notre pays de marché émergent. Le tableau présenté par la Bad révèle que le Sénégal a reçu un montant global de 1.254 millions d’euros en 2005. Sur l’utilisation des fonds, il est noté que la priorité est accordée aux ménages et aux dépenses courantes de consommation. Selon le tableau, les 98 % servent au budget familial, les 81 % à la santé, les 55% à l’éducation et à la formation, 19 % à l’immobilier familial, 14 % à l’immobilier individuel, 11 % aux investissements productifs et enfin 5 % aux projets sociaux.

Au cours des débats, El Hadji Malick Seck, directeur général de Money Express, un partenaire de La Poste, a demandé une diminution des coûts de transferts à l’image de ce qui se fait au niveau des télécommunications. Cette diminution des coûts, selon M. Seck, pourrait permettre de faire face au blanchiment d’argent à travers l’envoi par les réseaux parallèles. En recommandations pour accompagner la contribution des diasporas au développement de leurs pays d’origine, il a été souhaité la mise en place de conditions favorables à une concurrence accrue entre les opérateurs de transferts de fonds.

Cela devrait se traduire par une amélioration de l’offre de services, une réduction des coûts et une absorption progressive du secteur informel. Il y aura comme action à conduire, l’information de la clientèle sur la diversité des offres de services, l’assouplissement de la réglementation en matière de transferts en France et dans les destinations, l’appui du financement innovant.

Source: Le Soleil

Article Lu 1624 fois

Jeudi 31 Janvier 2008





1.Posté par salle ba le 31/01/2008 15:58
Les personnes qui envoient autant d'argent devraient songer à consacrer une plus grande part de ces fonds à l'investissement en partenariat avec des opérateurs européens qui voudraient investir dans notre pays ;cela aiderait énormément notre pays à se développer et à accroître son tissu indutriel.
Comme le dit le proverbe chinois :il vaut mieux apprendre quelqu'un à pêcher que de lui donner toujours du poisson. Commentaire s'il n'est plus là qui va procurer le poisson.Donc cessons d'entrenir les membres de la famille et aidons les à se prendre en charge très top. WASSALAM.


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State