Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Transfert de capitaux et évasion fiscale : 4 milliards de soucis pour Aïda Diongue - La Centif et les Impôts et domaines sur les traces d’un fonds planqué à l’étranger

Dans la traque des biens mal acquis, une nouvelle invitée fait son irruption : Aïda Diongue, ex-sénatrice libérale, est dans le collimateur des autorités sénégalaises. La Centif et le Bureau des enquêtes de la Direction générale des impôts et domaines ont été saisis pour investiguer sur d’importants transferts de fonds à l’étranger et une éventuelle évasion fiscale. Et 4 milliards de francs Cfa sont pistés par les enquêteurs.



Transfert de capitaux et évasion fiscale : 4 milliards de soucis pour Aïda Diongue - La Centif et les Impôts et domaines sur les traces d’un fonds planqué à l’étranger
La traque ne connaît pas de répit. Après les pontes du régime libéral convoqués à la Section de recherche de la gendarmerie et mis sur la «short-list» de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Aïda Diongue se re­trouve dans le viseur de l’Etat qui multiplie les actions pour rapatrier les fonds planqués à l’étranger. Pis, l’ex-sénatrice libérale est visée par deux enquêtes qui suivent le mouvement de ses présumés capitaux jalousement gardés dans des paradis fiscaux. En attendant, la som­me pistée est de…4 milliards F Cfa. Car, les services du ministre Aminata Touré ont saisi la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) pour retracer des transferts de fonds et des virements financiers jugés suspects et effectués par Aïda Diongue. Redoutable, la Centif a régulièrement épinglé de hautes personnalités politiques et administratives impliquées dans des opérations financières douteuses comme le blanchiment d’argent. Sans suite. Cette fois-ci, l’on nous informe que le ministère de la Justice accorde beaucoup d’importance à cette affaire qui compromettrait aussi un éminent responsable du Parti démocratique Séné­galais (Pds) interdit de sortie du ter­ritoire national à cause d’une enquête pour enrichissement illicite. En attendant, elle est aussi au cœur d’une autre affaire qui risque de l’éclabousser.
Aujourd’hui, l’ex-sénatrice libérale est dans un cercle de feu. Le Bu­reau des enquêtes de la Di­rec­tion générale des impôts et domaines (Dgid) suit minutieusement les traces de sa fortune. En décidant d’ouvrir une enquête, le Bureau des enquêtes soupçonne une importante évasion fiscale opérée par Aïda Diongue. Liées, les deux affaires constituent un dossier explosif pour la militante libérale dont le nom n’a presque jamais été cité dans des affaires sensibles. Tube de l’été, la traque des biens mal acquis sera sans doute l’hymne de «l’hiver sénégalais». Et Aïda Diongue serait la nouvelle actrice de ce nouveau feuilleton qui met sous les feux de l’actualité de nouveaux visages.
bsakho@lequotidien.sn

Lundi 3 Décembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Septembre 2014 - 14:32 Youssou Ndour décale ses deux concerts








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés