Référence multimedia du sénégal
.
Google

Touba ville du futur: Au coeur des chantiers

Article Lu 1805 fois

Touba ville du futur, le rêve devient réalité. Une entreprise aux allures de 12 travaux d'Hercule. Mission quasi impossible à son annonce, les travaux de Touba commencent pourtant à sortir de terre. Pendant longtemps les fruits ont tardé à germer, semant même le doute dans la tête de beaucoup d'habitants de la cité de Khadimou Rassoul et aussi des simples observateurs qui n'avaient de cesse de réclamer le démarrage effectif des travaux. Pourtant ils avaient bien démarré mais très discrets jusque là ils manquaient de visibilité. La tare est gommée depuis le jeudi 23 novembre 2007, avec la visite des chantiers et la réception d'une autre partie du matériel ce 25 novembre 2007. Visite guidée.



Touba ville du futur: Au coeur des chantiers
Ce samedi 25 novembre 2007, chose rare à Touba, un embouteillage monstre brouille la circulation. A peine sommes-nous approchés pour en savoir un peu plus, que des inscriptions en forme de petits carrés nous frappent. C'est du chinois sommes-nous dit. Effectivement c'était du chinois, une entreprise de travaux publics Hénan Chine qui débarquait son matériel destiné aux travaux de Touba. Mamadou Mansour Sall, chargé du transfert du matériel nous explique : "Il s'agit de 70 véhicules roulants, d'une station d'enrobage : présentée comme l'engin le plus important de tout le chantier ; et aussi, d'autres engins de travaux publics. Débarquée à la base de Madyana, cette cargaison de matériel convoyée ce jour, est estimée à quelques 03 milliards 800 millions de francs CFA. Mamadou Mansour Sall ajoutera que l'autre partie du matériel devrait arriver le 28 du mois. Alors nous fîmes à l'instant une projection dans le futur pour voir avec un brin optimiste, qu'avec la livraison de ces gros engins, le travail allait peut-être démarrer des mois plus tard. Oh que non, les chantiers avaient pourtant démarré depuis quelques mois, nous révèle Ibrahima Ndiaye, le directeur général de l'Agence Autonome des travaux routiers, qui nous invite ainsi à une visite de terrain pour constater de visu leur ampleur.

L'HYDRAULIQUE UNE SUPER PRIORITE

Tout étant priorité à Touba, la question de savoir par où commencer a taraudé certainement les esprits. Tout en sachant que le volet hydraulique constitue une priorité parmi les priorités, vu que ces dernières éditions du Magal ont été caractérisées par des déficits criards d'eau. Ce problème sera résolu à jamais, avec la livraison de ces infrastructures dont un château d'eau à Gouy Mbind d'un débit de 1000 mètres cube, et surtout le réservoir au sol à Tindody d'une capacité de 6000 mètres cube. Les ouvriers de la SVTP sont à pied d'œuvre, et l'entreprise dirigée par Modou Guèye entend livrer les travaux avant l'édition 2008 du Magal. Concernant le volet routier, un détour sur les chantiers de la route Touba-Ngabou permet de constater son état avancé. D'une longueur de 07 kilomètres , ce tronçon défini par le khalife lui-même sera réalisé en 2x2 voies avec une emprise sur 100 mètres tel que voulu par le khalife général des mourides. Un futur bijou, déjà qualifié par Ibrahima Ndiaye de la "plus belle route de l'Afrique de l'ouest". Là également, des assurances fermes sont données par le DG de l'AATR, "les travaux seront livrés dans quelques semaines. "A terme, ce sont 150 kilomètres de routes bitumées et électrifiées qui seront réalisées pour le bonheur des usagers et des pèlerins qui chaque année par milliers rallient Touba. Pour l'année 2008, de nouvelles perspectives s'ouvrent, et les engins qui jusque-là opéraient à la périphérie vont élire domicile dans la zone dite urbanisée de Touba. Les études étant déjà terminées, le démarrage est imminent. Dans cette zone comprise entre la Mosquée et la première Rocade, d'importants travaux d'assainissement seront entrepris, qui permettront à jamais de se prémunir du choléra qui hante le sommeil de bon nombre de populations.
LA VIE DES POPULATIONS COMMENCE A CHANGER

Au quartier Ndiakhaye, les femmes faisaient plus de 11 km à la recherche de l'eau. Une corvée insupportable rangée maintenant aux oubliettes. L'eau coule désormais à flots et devant la porte de nos maisons", nous confie une dame visiblement comblée. Elle n'a de cesse de remercier ses bienfaiteurs, et de prier pour une longue vie au khalife. Un autre vieux, la cinquantaine bien sonnée, embouche la même trompette, et révèle "que nous allions par le passé jusqu'à Darou Mouhty à la recherche de l'eau. Maintenant tout cela est terminé grâce à ces branchements. « Terminé grâce aussi à la vision d'un homme Serigne Saliou, à la volonté de son talibé président à l'abnégation des techniciens et entreprises présents sur le terrain ».

CHINA TOWN A TOUBA PAR LA BONNE VOIE

Des hommes parmi lesquels les Chinois de l'entreprise Hénan Chine. Ayant gagné le marché des travaux de Touba, l'entreprise a déjà établi son QG sur la route de Darou Mouhty. Un véritable China Town fait de maisons préfabriquées. Revenant sur les procédures d'attribution des marchés, Ibrahima Ndiaye révèle que "les marchés ont été attribués suivant une procédure d'appel d'offres. Il n'y a pas eu de gré à gré, éructe-t-il. Sur 20 entreprises qui ont soumis leurs offres, celle qui présentait l'offre la meilleure a été choisie.

LE REVE DEVIENT REALITE

"Wédi Guis bokkou ci", clame tout haut le représentant de la communauté rurale de Touba, qui s'enflamme. Fallou Touré, par ailleurs membre du comité de pilotage, en tant que chargé de la communication des travaux a affirmé "que les travaux sont devenus une réalité, le rêve est devenu une réalité. Le président avait fait la promesse au khalife, il l'a tenue. Maintenant il faut accélérer le rythme de travail." Une équipe d'insatisfaits ; le directeur général de l'AATR qui promet de veiller scrupuleusement à ce que les délais soient respectés ; Fallou Touré chargé de la communication, qui veut encore "plus de rythme dans le travail" des entreprises et des ouvriers motivés ; l'envol est pris une bonne fois pour toutes. Les travaux de Touba vont même atteindre leur vitesse de croisière en cette année 2008, et offriront à terme un visage plus reluisant à la capitale du Mouridisme.

BEN DIOGOYE DIOP
Source: L'office

Article Lu 1805 fois

Lundi 26 Novembre 2007





1.Posté par serigne mbacke niasse le 26/11/2007 13:09
tooba merite tout le bon du monde,cest le travail de bamba.je souhaite que la route touba-taif soit reglee.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State