Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tentative de vols d'enfants: Trois toubabs et quatre noirs appréhendés par les habitants de Liberté 1

Article Lu 11272 fois


Regroupés aux abords du Stade Demba Diop, quelques talibés ont été surpris de voir deux individus, des noirs, venus prendre la main de deux des leurs, soi-disant pour leur expliquer quelque chose. Les deux enfants n'ayant rien compris, refuseront ce compagnonnage forcé. Quelques minutes après, les deux enfants seront mis à bord d'un taxi immatriculé DK -6111 Z pour rejoindre deux autres enfants à l'intérieur (dont une femme). C'est à ce moment précis que le groupe situé en face du Stade, a compris le coup monté par ces hors-la-loi. C'est ainsi qu'ils ont poursuivi la taxi pour crier au voleur. « Ils étaient au total quatre noirs, deux sont venus vers nous, et les deux autres étaient derrière le taxi. Ils ont appelé notre ami Thiakh et un autre que je connais pour leur demander de les accompagner, mais on a compris leur piège. Et, nous les avons poursuivis pour leur demander de s'arrêter, sous la menace de détruire leur voiture », dira le talibé Seydou Diallo, de l'école de Taïba, originaire de la Casamance. Mieux , un certain Ibrahima Diaw, témoin oculaire, raconte, « c'est en tournant à l'angle adjacent au Stade Marius Ndiaye que j'ai vu les enfants en train de poursuivre le taxi. Il y avait à bord deux toubabs, un homme et une femme. A force de les poursuivre, le l'homme sortira du taxi pour fuir, et nous avons rattrapé la dame. Interrogée, elle a refusé, prétextant ne pas comprendre le français, mais vu la pression, elle a cédé pour expliquer en français que ces enfants ont fui de chez eux, c'est-à-dire au niveau de l'Empire des enfants. Mais c'est faux ». Un autre témoin du nom de Moustapha Sall, enfonce le clou, « c'est en partant vers le Stade pour acheter des mangues que j'ai vu la scène. Sentant que les malfaiteurs étaient en train de fuir, j'ai pris ma voiture pour les poursuivre. Ainsi, se sentant menacés, ils sont sortis du taxi pour fuir, parce que je les avais coincés par le biais de ma voiture. L'homme a fui, laissant derrière lui la dame. Le taxi porte la matricule DK 6111Z ». Le toubab a disparu dans le quartier, l'autre est parti en taximan avec un garçon et une fille, et la dame est restée dans une maison de Liberté 6, encerclée par les curieux, et autres personnes de bonne volonté voulant que la lumière jaillisse. A notre arrivée vers 23 heures 29 minutes, la dame était à l'intérieur. Interrogé par nos soins, elle refusera de s'exprimer. Quant à la police, mise au courant de l'affaire avant même notre arrivée, elle ne répondra pas à l'appel de ces vrais citoyens qui ont réussi à sauver ces deux talibés. En voilà un autre fait qui explique le grave problème de sécurité à Dakar, l'ampleur de la pédophilie, la situation des talibés, et le « laisser-faire ». Reste à la police d'apporter des éclaircissements sur cette affaire, d'identifier ces malfaiteurs ; et le pourquoi de leurs agissements suspects.

Source: L'office

Article Lu 11272 fois

Lundi 26 Mai 2008





1.Posté par DEUGUE LE SABOTEUR le 26/05/2008 15:58
ray lén gnou dé pédophile yeup !

ma gnanal lén !

2.Posté par diaw le 26/05/2008 23:39

3.Posté par max le 27/05/2008 15:48
on a rien compris un peu de suite svp dans vos articles

4.Posté par max le 27/05/2008 15:49
et le taxi c etait un camion pour tranporter tout ce monde

5.Posté par max le 27/05/2008 15:50
pour transporter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State