Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tentative de déstabilisation de la Compagnie sucrière sénégalaise: Wade recule devant Jean-Claude Mimran

Article Lu 12112 fois

XIBAR.NET (Dakar, 14 Novembre 2009) Il y a des lutteurs qui reculent et abdiquent devant ceux qui marchent sur eux. Le président Abdoulaye Wade a adopté un tel profil devant l’industriel qui détient le monopole sur la fabrication et la commercialisation du sucre, Jean-Claude Mimran. Sa compagnie ne sera pas dérangée par celle du nigérian Dangote. La capacité de « nuisance » de Mimran est passée par là.



Tentative de déstabilisation de la Compagnie sucrière sénégalaise: Wade recule devant Jean-Claude Mimran
Le président Wade a fait octroyer 40 000 hectares de terres situées dans le département de Dagana au Nigérian Aliko Dangote, qui proposait d’investir 250 milliards de francs Cfa dans le secteur du sucre. Le groupe qui porte son nom voulait produire plus que la Compagnie sucrière sénégalaise qui fabrique annuellement 100 000 tonnes. Mais, le projet qui était parrainé par le président de la République, qui avait coopté Kader Mbacké pour représenter ses intérêts, risque d’être compromis par lui même. Car, Me Wade qui voulait « anéantir » le monopole de Mimran sur le sucre, pour profiter des largesses de Dangote, a fini par reculer.

Le boss de la Css a mis en branle ses réseaux. Des institutions internationales ont fait remarquer à Wade que Mimran crée de la pus value pour l’économie sénégalaise et qu’il est le deuxième employeur, après l’Ètat. En conséquence, il n’y a pas à « s’aventurer » à son détriment. Ceci, d’autant que le groupe de Aliko Dangote ne serait pas exempt de tout reproche : il est cité parmi les plus mauvais payeurs par l’association des banques du Nigéria. C’est cette pression qui a forcé le président Wade à recevoir la semaine dernière Jean-Claude Mimran. Il a fait son mea culpa et reculé. Il va également desserrer l’étau autour d’entrepreneurs sénégalais, qu’il travaillait à déstabiliser, parce que n’ayant pas d’intérêts pour son fils Karim. Mais, les bailleurs ont décidé d’être les remparts des opérateurs économiques sénégalais contre la mal gouvernance des Wade.

La Redaction

Article Lu 12112 fois

Samedi 14 Novembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State