Référence multimedia du sénégal
.
Google

Témoignages de quelques victimes de Valdiodio Ndiaye

Article Lu 11380 fois


Alioune Sarr, Administrateur de " Senecartours "«II semblait très pris...»
«Il m'a appelé le dimanche 16 juin 2007 dans la soirée, soutenant qu'il voulait louer une 4X4 pour le compte du Pnud. Comme ce n'était pas un jour ouvrable, je lui ai dit que je peux lui envoyer la voiture et le chauffeur le lundi matin, et l'on signerait le contrat après ses courses puisqu'il semblait très pris. Quand le chauffeur m'a appelé pour m'informer de ses bizarreries, je lui ai dit de venir me rejoindre au bureau. Là, je l'ai appelé sur son portable et je suis tombé sur sa boite vocale. II avait loué la voiture pour une période de 5 jours pour la somme de 450 mille, mais il n'a utilisé la bagnole qu'une journée. Donc, il est parti avec 90 mille francs de l'entreprise.»

Amadou Mactar Sow, gérant de "copi-com"
«C'est un très bon informaticien»
Valdiodio Ndiaye s'est présenté un jour sous le nom de Amadou Lamine Ndiaye en me disant qu'un ami à moi me l'avait recommandé. II est venu me dire qu'il cherchait du travail et me donne son Cv qui le présente comme un ingénieur en informatique. II est resté dans le cyber pendant 1 heure à surfer. Je lui ai donné rendez-vous le lendemain pour un entretien. Toujours est il qu'il est revenu me dire qu'il ne savait pas où aller parce qu'il était rapatrié de l'Angola, où il avait une femme et deux enfants. II ne voulait pas rentrer dans le Saloum, dans l'état où il était et me demandait de l'héberger pour quelque temps. Avec l'expérience que j'ai eue en tant qu'ancien émigré, j'ai cru bon d'accepter sa proposition le temps qu'il se repose et trouve sa voie. Finalement, cela a duré une semaine et il s'est trouvé que c'est un très bon informaticien. Malheureusement, il m'a laissé des couacs dans mes machines, j'ai dû finalement tout reformater. Je crois qu'il est en accord avec son Cv. Même s'il n'a pas eu le diplôme d'ingénieur, il a sûrement dû faire la formation.
Prétendant qu'il est mon frère, il a abusé de certains de mes clients en leur prenant des téléphones portables. Le dimanche 16 juin, entre 7 heures et 8 heures du matin, il part de la maison avec un sac contenant deux ordinateurs portables neufs, et quelques objets précieux dans le monde informatique, un appareil photo numérique, le tout pour une valeur de plus de 3 millions F Cfa. Heureusement, le gardien le rattrape et le somme d'ouvrir le sac devant moi. Dépité, je le laisse partir sans porter plainte. Mais, il a quand même réussi à partir avec un lecteur Mp3, deux portables, des chaussures de marque Sebago.»

Barro Diouf, homme d'affaires
«Il m'a dit qu'il vivait en Ethiopie... »
«Amadou Dieng, alias Valdiodio Ndiaye, appelle ma soeur Marianne qui travaille au Magazine 221 pour lui dire qu'un ami commun le lui avait recommandé. Le gars voulait des ordinateurs car, dit-il, en tant que fonctionnaire du Pnud, il devait organiser un séminaire, et son absence du pays pendant 7 ans fait qu'il ne connaît plus grand-chose ici. Arrivé chez moi, il était accompagné d'une jeune fille qu'il a présentée comme sa femme. Cependant, il m'a fait comprendre qu'il vit en Ethiopie et voudrait louer une voiture. Je lui ai dit que je vendais les miennes. Par la suite, il m'a dit qu'il voulait acheter des habits. Comme on était le dimanche et qu'il faisait 19 heures, je lui ai proposé de lui prêter deux caftans avec leurs babouches. Une fois à l'hôtel, il me demande de louer une voiture à «Sénécartours» avec mon permis. Ce que j'ai refusé catégoriquement. Quelques minutes après, il achète du crédit et me dit que sa puce est celle d' Ethiopie. Par conséquent, cela ne marchera pas ici. Sur ce, je lui prête la mienne. Je ne l'ai plus jamais revu.»

Guène Sène, chauffeur à Sénécartours
«Quand il n'inspirait plus confiance, j'ai appelé mon patron»
«Quand il est venu vers moi le matin du 17 juin, il m'a donné son emploi du temps et M'a fait comprendre qu'à partir de 18 heures, je pouvais me libérer et lui laissais la voiture. J'ai refusé catégoriquement ce scénario en lui demandant de se référer à mon patron. A 8 heures 30, on quitte l'hôtel les Arcades pour l'Université Cheikh Anta Diop. Sur place, il me demande 2 000 francs et 3 000 francs à la fille avec qui il était pour acheter des timbres. II avait aussi pris le portable de la fille et les deux ordinateurs (loués chez El hadj Diallo). Quelques minutes après, il revient avec des bonbons.
A 10h 30, on se pointe devant l' Ecole supérieure multinationale des télécommunications de Colobane. II s'introduit dans le bâtiment et m'appelle 20 minutes plus tard pour me demander de repartir à l'hôtel avec la fille. Etant donné que cette dernière détient la carte de sa chambre à l'hôtel, elle devrait une fois sur place me donner 1500 euros (environ 900 mille Cfa), le prix de la location. Arrivé à hauteur de l'avenue Bourguiba, il me rappelle et me demande de revenir le prendre devant l' Ecole, parce qu'il avait fini ses courses plus vite que prévu. La fille, qu'il présentait aux autres comme son épouse, l'appelle sur son portable et tombe sur sa boîte vocale. Inquiet, j'appelle mon patron pour lui dire que le client ne m'inspire pas confiance. Sur ce, il me demande de rappliquer et de revenir au bureau. Il nous avait floués.»

Moustapha Guèye, imprimeur à Walfadjri
"Il s'est envolé avec 1 400 000 francs..."
«El hadj Diallo, administrateur de Pc concept m'a appelé le dimanche 16 juin pour me dire qu'un membre du Pnud, résidant à Addis-Abéba voulait louer des ordinateurs pour l'organisation d'un séminaire prévu pour le lundi 17 juin 2007. Comme mon ami réside en France, il avait fait appel à moi pour détecter une éventuelle entourloupe. Car, il disait qu'il ne connaissait pas très bien le marché sénégalais.
Arrivé dans la chambre d'Amadou Dieng (c'est le nom qu'il nous avait donné) à la Résidence les Arcades, il a confirmé qu'il voulait huit ordinateurs pour 7 jours, pour une valeur de 6 millions de francs. II a insisté sur certaines spécifications des machines, apparemment il s'y connaissait très bien en informatique. Parfois, il parlait avec une autre personne au téléphone pour lui dire que les machines sont prêtes. Avec le recul, je me rends compte qu'il faisait semblant. Quand j'ai vu Barro Diouf dans la chambre, je me suis dit que ce mec était clean, car Barro et moi, habitons le même quartier et il me l'avait présenté à son insu comme son cousin. Le lundi matin, on arrive avec les machines, il en prend deux et entre dans la Land Cruiser. II s'est envolé avec 1400 000 francs, prix des deux computers.»

Omar Sall réceptionniste à Savana Dakar
«C'est la fille qu'il a trompée à l'hôtel qui nous a appelés»
«II s'est présenté à la réception sous le nom de Valdiodio Ndiaye, le 20 décembre 2006. Une fille est venue le rejoindre dans sa chambre, il avait fait une réservation pour deux jours. Le 21, il descend à la boutique de l'hôtel pour faire du shopping. Le 22, il disparaît et laisse dans la chambre la fille qui était en train de l'attendre sagement avec une facture de 351 250 francs Cfa. Après avoir interrogé la fille, nous nous sommes rendu compte que c'était une victime, comme nous. Alors, on l'a laissée partir. En échange, je lui ai demandé de prendre contact avec nous si Valdiodio réapparaissait. Le 22 juin 2007, elle appelle à l'hôtel pour nous prévenir que l'escroc était à Somone, à l'hôtel Africa Queen. Avant de partir sur Saly, on a averti la police de Mbour pour qu'elle nous trouve sur place, c'est comme cela qu'il a été arrêté.»

Aissatou Laye ayda@weekend.sn
Source: Weekend


Article Lu 11380 fois

Mardi 14 Août 2007





1.Posté par ISSA MBAYE SAMB le 14/08/2007 11:39
EUPEUTELEUW KI DAI AP SAY SAY BOU MAG LE

2.Posté par fouta le 14/08/2007 12:04
c'est un sérére.sérére yi daal diakhal néniouma.

3.Posté par Kane le 14/08/2007 13:10
cfette fille aussi laisse à desirer.
COmment une fille de bonne famille peut circuler librement avec un homme et coucher avec lui sans qu'il soit son mari.
La fille est une pute ou fait partie de ces filles à Dakar qui font le %Mbarane pour nourrir leur famille

4.Posté par Cheikh ba le 14/08/2007 18:02
ahhhhhh, a 29 ans!!!! il est grave

5.Posté par eva le 14/08/2007 18:54
mais je m'adresse à la fille à ce que je comprend c'est elle qui l'a dénoncé mais il n'a pas de sens parceque sa dére yakhouna ba faye louka fi diar passé la nuit à l'hotel avec quelqu'un que tu ne conais mm seulement sur internet j'ai resent la honte biaye etant fille

6.Posté par ki le 15/08/2007 16:34
un rocancourt seneglais alora la chapeau je suis stupefait


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State