Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tchad-Soudan : le Groupe de contact vivement préoccupé par la ’’tentative de déstabilisation du Soudan’’

Article Lu 1398 fois


Dakar, 12 mai (APS) - Le Groupe de Contact chargé de la mise en œuvre de l’Accord de Dakar entre le Tchad et le Soudan, réuni lundi à Tripoli, a fait part de sa ‘’très vive préoccupation’’ à propos de la ‘’tentative de déstabilisation’’ perpétrée contre le Soudan, une situation qu’il a du reste ‘’fermement condamné’’.



Tout en exprimant ’’sa solidarité avec le peuple soudanais’’, le Groupe de contact, indique un communiqué reçu à l’APS, déplore ‘’la dégradation des relations entre le Tchad et le Soudan’’ et les appelle ’’à la retenue’’.

Ainsi, Khartoum et Ndjaména sont invités ‘’à s’abstenir de tout acte qui pourrait détériorer davantage une situation suffisamment grave et dangereuse pour la paix, la sécurité et la stabilité de la sous région’’, indique la même source faisant l’économie de la réunion du Groupe de contact co-présidée par le Secrétaire libyen du Comité populaire général des Liaisons extérieures et de la Coopération internationale, Abderrhamane Shalgam, et par le ministre congolais à la Présidence chargé de la Défense nationale, des Anciens Combattants et des Mutilés de guerre, Jacques-Yvon Ndolou.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la République du Sénégal, Dr Cheikh Tidiane Gadio, a également pris part à la réunion, aux côtés de ses homologues du Gabon, Laure Olga Gondjout, d’Erythrée, Osman Saleh Mohammed, de Libye, Dr Ali Abdessalam Triki, et du Tchad, Moussa Faki Mahamat.

Le Soudan était absent, renseigne le communiqué qui toutefois fait état de la participation de l’Union africaine, de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) ainsi que des observateurs de l’Organisation des Nations unies, de l’Union européenne, des Etats-Unis, de la France et de la Grande Bretagne.

Profitant de cette forte présence, le Groupe de contact a lancé ‘’un appel à la Communauté internationale dans son ensemble, aux Amis de l’Accord de Dakar en particulier en vue de contribuer à la création d’un climat favorable à la mise en œuvre, de bonne foi, de tous les engagements pris dans le cadre de la résolution du différend entre le Tchad et le Soudan’’.

Partant de là, invite a été faite ‘’au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine à se réunir d’urgence sur les événements survenus le 10 mai 2008 au Soudan et de diligenter une enquête à l’effet d’identifier les assaillants et de situer les responsabilités’’.

Réitérant sa profonde détermination à tout mettre en œuvre pour déboucher sur ‘’une paix définitive entre le Tchad et le Soudan’’, le groupe de contact ‘’a décidé de prendre toutes les initiatives appropriées susceptibles de ramener le Tchad et le Soudan sur la voie du dialogue, et de permettre, dans l’esprit de l’Accord de Dakar, suivant la démarche tracée par la réunion de Libreville, l’application intégrale de l’Accord de Tripoli et des autres engagements qui lient les deux pays’’.

Ainsi, il exprimé le ’’vœu’’ de voir le président libyen, celui de la République du Congo et les autres Chefs d’Etat du Groupe de contact prendre ‘’rapidement toutes les initiatives nécessaires, au besoin en se réunissant en urgence, pour engager à nouveau le Tchad et le Soudan dans la voie d’une réconciliation effective et durable’’.

En attendant, souligne le communiqué, ’’le Groupe de Contact a pris bonne note de la ferme condamnation, par le Gouvernement tchadien, de l’attaque perpétrée contre la République du Soudan ainsi que de son appel à la retenue et à l’apaisement’’.

Appel a été lancé au nom des Chefs d’Etat des pays membres du Groupe, pour le ‘’rétablissement, sans délai, des relations diplomatiques entre le Tchad et le Soudan’’, indique la même source.

Après avoir convenu de se retrouver ’’dés que les conditions’’ le permettront à Brazzaville pour sa troisième réunion, le Groupe de contact se réjouit ’’de la volonté exprimée par l’ensemble des participants, de redoubler d’efforts afin de rétablir rapidement la paix définitive entre le Tchad et le Soudan’’.

Source: APS

Article Lu 1398 fois

Mardi 13 Mai 2008





1.Posté par Randy Esono le 13/05/2008 22:44
pues mi comentario es sobre todo la situacion que se encuentra entre dchad y sudan,pido a la comunidad internacional y a las autoridades africanas para dar fin a esta situacion , queremos una africa unida , estamos cansados con las guerras , me es una verguenza que esten hablando una cosa todos los dias , queremos estar en paz y no en problemas. atentamente


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State