Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tabassage de Kambel Dieng et Kara Thioune : le ’’déplacement d’office’’ retenu contre les policiers (officiel)

Article Lu 1433 fois


Dakar, 27 juin (APS) - Une ’’mesure conservatoire’’ sous forme de ’’déplacement d’office’’ a été retenue contre les éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) reconnus coupables de ’’manquements dans l’exécution de leurs missions’’ à la suite du match Sénégal-Libéria, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué transmis vendredi à l’APS.



’’Conformément aux engagements pris par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, une mesure conservatoire, sous la forme d’un déplacement d’office, a été retenue à l’encontre des agents reconnus coupables de manquements dans l’exécution de leurs missions’’, souligne le communiqué transmis à l’APS.

Les journalistes Boubacar Kambel Dieng de la Radio Futurs Médias (RFM) et Karamoko Thioune de West Africa Democracy Radio (WARD) ont été bastonnés, samedi, par des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) au Stade Léopold Sédar Senghor à la fin du match Sénégal-Libéria, comptant pour les éliminatoires combinées Coupe d’Afrique des Nations-Coupe du monde 2010.

’’Par conséquent, ces agents seront redéployés vers d’autres unités de la direction générale de la sûreté nationale, en attendant la fin de l’enquête’’, indique le communiqué annonçant que ’’les conclusions provisoires de cette enquête viennent d’être déposées’’.

Le ministère de l’Intérieur a toutefois démenti des informations parues dans la presse et faisant état d’une mise aux arrêts de rigueur des deux policiers.

’’(…) deux éléments de la BIP sont, depuis mardi dernier, en taule après leur interrogatoire après leur enquête par la Brigade prévotale saisie d’une enquête administrative par le ministre de l’Intérieur (…)’’, relevait vendredi le quotidien L’AS.

Dans son communiqué, le ministère de l’Intérieur précise que ‘’les informations, parues aujourd’hui dans une certaine presse et relatives à des mesures prises à l’encontre de deux fonctionnaires de police impliqués dans l’incident du 21 juin, ne correspondent pas à la réalité des faits’’.

A la suite de l’agression des journalistes par les polciers de la BIP, ’’une enquête a été diligentée sur instruction du ministre de l’Intérieur par les services compétents de la direction générale de la Sûreté nationale’’, rappelle le communiqué.

Depuis le déclenchement de cette affaire, de nombreuses voix se sont élévées pour fustiger l’attitude des policiers.

Le Comité pour la protection et la défense des journalistes, mis en place après l’agression contre les deux journalistes, organise samedi matin une marche pacifique de protestation.


Article Lu 1433 fois

Samedi 28 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State