Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tabaski 2007 : L’Etat finance les promoteurs

Article Lu 1439 fois

Les promoteurs désirant s’investir dans les opérations Tabaski peuvent bénéficier du financement de l’Etat. Seulement, les pouvoirs publics insistent sur la nécessité de rembourser les prêts.



Tabaski 2007 : L’Etat finance les promoteurs
A trois mois de la Tabaski, l’Etat du Sénégal veut assurer ses arrières pour un bon approvisionnement du marché en moutons. Pour ce, le ministère de l'Elevage, après avoir tablé sur quelque 650 000 sujets pour satisfaire la demande locale, a décidé de faciliter aux promoteurs l'obtention de crédit auprès des banques et mutuelles de la place.
La révélation est du directeur de l’Elevage, Malick Faye, qui faisait face à la presse pour décliner leurs ambitions à travers ledit projet. Et de son avis, les promoteurs intéressés par cette opération, qu’ils soient individuels ou groupements, peuvent introduire leurs dossiers de projets au niveau de la Caisse nationale de crédit agricole (Cncas) et les mutuelles agréées par le Projet de modernisation et d’intensification agricole (Pmia). Précisant sa pensée, M Faye a laissé entendre qu’aucun montant plafond n’est fixé dans ce cas. Toutefois, mentionne-t-il, l’expérience des promoteurs et leurs antécédents avec les institutions financières seront tenus en compte pour les prêts dont la durée n’excèdera pas les six mois.

Aussi, révèle-t-il, l’apport personnel sera de 10 % pour la Cncas et 5 % pour les mutuelles travaillant avec le Pmia. Egalement, le taux d’intérêt sera respectivement de 10,5 % et 7,8 % par an, renseigne M Faye. A cette occasion, le directeur de l’Elevage a également informé que les potentiels opérateurs peuvent se faire assister dans le montage de leurs dossiers de projets par les agents des services de l’Elevage au niveau au niveau des différentes régions.

Selon lui, les institutions financières ont également pris des engagements allant dans le sens d’une accélération des procédures d’instruction des dossiers.

Le docteur Ousmane Ndiaye du Programme d’appui à l’Elevage (Papel) a, quant à lui, insisté sur la nécessité de rembourser les crédits. ‘Le crédit est perpétué par le remboursement’, rappelle-t-il tout en informant que les zones de Dakar et Podor, réputées mauvais payeurs, ne bénéficieront pas de financements cette année. Ce à quoi, le président du Syndicat unique des éleveurs du Sénégal/Forces du changement (Sues/Fc), Amadou Sow, a répondu en affirmant que les mauvais payeurs sont à chercher ailleurs qu’au niveau des véritables éleveurs qui s’acquittent toujours de leurs obligations dans ce sens. ‘Les mauvais payeurs sont les non-éleveurs qui ont bénéficié de ces prêts’, réplique-t-il. Aussi, invite-t-il les institutions financières à revoir leurs conditions de prêt qui, selon lui, sont désavantageuses pour les éleveurs.

Le président de la Fédération des éleveurs et transformateurs du Sénégal (Felts), Kalidou Thierno Bâ, fustige, lui, le mode de pénalité des banques à l’encontre des mauvais payeurs. Pour lui, les sanctions doivent être individuelles, ce au risque de pénaliser la bonne graine.

Lors de ce point de presse sur les préparatifs de l'opération Tabaski 2007, les éleveurs ont sollicité de l’Etat, la reconduction des dispositions de l’année dernière. A savoir, l’exonération des taxes, la subvention de l’aliment de bétail, la réglementation des points de vente, entre autres.

Ibrahima DIAW
Source: Walfadjri

Article Lu 1439 fois

Mardi 2 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State