Référence multimedia du sénégal
.
Google

TROIS MOIS DE PRISON : Il tente d’abuser de son jeune co-détenu

Article Lu 1528 fois

En détention préventive à la maison d’arrêt et de correction de Thiès, Khadim Djitté doit comparaître dans les prochains jours à la juridiction régionale pour d’autres chefs d’accusation, à savoir, vente illégale d’armes sans autorisation administrative, coups et blessures volontaires. Mais, en attendant d’être présenté devant les hommes en noir pour ces délits, il était attrait pour une autre affaire commise en prison : actes contre-nature sur des détenus et outrage à un agent dans l’exercice de ses fonctions.



L’homme est assurément un dur à cuire qui n’hésite pas à bander les muscles devant ceux qui sont appelés à veiller sur lui et même les détenus choisis comme chefs de chambre. Le détenu a changé plusieurs fois de cellules à cause de son comportement pas du tout catholique en milieu carcéral. A chaque fois, on l’accuse de vouloir assouvir sa libido sur des jeunes détenus à qui il proposait… de la cigarette, du lait et du chocolat. Est-il toujours parvenu à avoir satisfaction ? Mystère et boule de gomme. En effet, ses victimes, peut être par pudeur, préfèrent ne pas piper un seul mot.

Le jeune détenu Babacar Seck, lui, dit avoir dénoncé Khadim auprès des gardes pénitentiaires à cause de ses agissements qui ont fait que, finalement, il était à la limite du supportable. La dernière fois, le mis en cause l’a trouvé dans les toilettes, à deux heures du matin pour tenter de le pénétrer moyennant une récompense. Seulement, Khadim ne savait pas que c’était un coup monté par le chef de chambre et le garde pénitentiaire Kandé qui voulait le prendre en flagrant délit. La mayonnaise a bien pris. Dès qu’il a voulu passer à l’acte, le jeune détenu fait un signe à l’agent et à Dakal Samb qui font soudainement irruption dans les toilettes. Mais, c’est mal connaître Khadim qui était tout furax, allant jusqu’à en venir aux mains avec le chef de chambre qui sera blessé aux doigts à l’issue de la bagarre. Quant au gardien Kandé, il a été pris au collet et rudoyé par l’énergumène. Khadim est finalement maîtrisé par les autres détenus et conduit au commissariat central. Pour le procureur Diakhoumpa, le comportement du prévenu est inacceptable et mériterait une sanction très sévère eu égard à la gravité des faits. Il a requis trois ans ferme à titre dissuasif pour les autres détenus qui seraient tentés de faire comme lui. Heureusement que le tribunal a revu cette peine à la baisse et l’a condamné à trois mois ferme.

ABDOURAHMANE SARR GONZALES
Source: Le Soleil

Article Lu 1528 fois

Lundi 9 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State