Référence multimedia du sénégal
.
Google

TRAQUE DE LA POLICE ITALIENNE Les ambulants sénégalais qui fuient et laissent leurs bagages

Article Lu 1459 fois


Même s'ils ne portent pas de matraques électriques, menottes...comme le font les forces de l’ordre sénégalaises, les Policiers italiens empêchent les ambulants sénégalais de vendre leurs marchandises dans les rues comme la loi italienne l’interdit.
Vendredi dernier à Venezia, les policiers italiens ont préféré prendre les bagages des ambulants sénégalais et retourner à la Police. Et les laisser fuir. Les faits ont eu lieu dans la matinée. Les ambulants sénégalais de la ville de Venezia Sante Luca ont été surpris par les Policiers de la ville touristique, selon la télévison RAI 2 dans son édition du dimanche soir. Une dizaine de Carabinieri et Policiers ont fait descente au centre de Venezia Sante Luca pour maintenir l'ordre. Ils avaient trouvé sur place plus de 15 ambulants sénégalais au centre de la ville touristique avec sacs et ceintures de contrefaçon, CD audio, allume-gaz, lunettes, chaussures, montres. Dès leur apparition, les Sénégalais ont fui en leur laissant leurs bagages. Arrivées sur place, les forces de l'ordre italiennes ont pris tranquillement les marchandises et sont reparties à la Police. Elles n'ont pas poursuivi les ambulants sénégalais comme l'on s’y attendait. Selon un des policiers interrogé par les journalistes de Rail2, « ces Sénégalais ne veulent pas aller travailler. Et pourtant, ils sont tous réguliers avec la carte de séjour. Beaucoup d'entre eux ont la licence pour pouvoir vendre dans les marchés. Mais ils ne le font pas, ils préfèrent vendre des contrefaçons », déclare le Carabinieri à la Télévision italienne. L'un des ambulants avait chargé une valeur de près de 500 euros (327.978 FCFA) de marchandises. «J'ai perdu beaucoup d'argent. Je viens juste de dépenser plus de 400 euros de marchandises. Les Policiers font leur travail. C'est toujours comme ça avec nous. Je peux récupérer cette somme en une journée de travail. Aujourd'hui c'est moi, demain ce sera un autre. Il y a la solidarité »,confie Ibrahima Mbengue.

Source: L'observateur

Article Lu 1459 fois

Mardi 1 Juillet 2008





1.Posté par pathediop189@yahoo.fr le 01/07/2008 21:03
ami senegalais respectez la loi partout ou vous allez d autant plus vous etes en regle

2.Posté par BIBA de barcelone le 02/07/2008 01:27
senegalais khamoul yone lou ko nekh la kham mais chaque chose a sa fin senegal sakh dina changè time will tell.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State