Référence multimedia du sénégal
.
Google

TRANSFERT DU SIÈGE DE L'ASECNA : ''C'est du bluff'' selon Farba Senghor

Article Lu 11223 fois

C'est un Farba Senghor très remonté et décidé à ne faire aucune concession aux principaux dirigeants de l'Asecna qui a fait face à la presse hier. Il a été l'occasion pour le ministre de l'artisanat et des transports aériens de faire l'état des lieux au sortir de la 48ème réunion du comité des ministres de tutelle de l'Asecna. Pour M. Senghor, le transfert annoncé du siège de ladite agence n'est que de la pure spéculation.



TRANSFERT DU SIÈGE DE L'ASECNA : ''C'est du bluff'' selon Farba Senghor
Le feuilleton Etat du Sénégal Asecna est loin de connaître son épilogue. En effet, en marge d'une conférence de presse tenue hier dans les locaux du building administratif et cela suite à la clôture de la 48ème réunion du comité des ministres de tutelle tenue à Malabo en Guinée-Équatoriale, le ministre de l'artisanat et des transports aériens M. Farba Senghor est monté au créneau pour s'insurger contre l'information selon laquelle, le siège de L'Asecna allait être transféré de Dakar. À ce propos, il dira que « c'est du bluff, cette menace est sans objet » a-t-il déclaré avant de préciser que seule une révision de la convention peut décider à un éventuel transfert.

Or conclut-il, c'est pas demain la veille que cela va arriver. Revenant sur les "Résolutions irrégulières" du comité des ministres de tutelle, M. Senghor laissera entendre que "c'est un faux intellectuel". Avant de déclarer que « ces résolutions supposées être adoptées par ce comité et signées par Monsieur Enriqué Mercader Costa, Président en exercice dudit comité de l'Asecna, et les points y afférents n'ont été ni inscrits à l'ordre du jour de la réunion du comité des ministres, ni débattus régulièrement pendant sa durée légale ». En vérité, selon le ministre, il s'agit « pour le directeur général Youssouph Mahamat, le président du conseil d'administration Jacques Courbin et le président du comité des ministres sortant, le Gabonais Dieudonné Mouiri Boussougou, de camoufler les pratiques de mauvaise gestion et l'absence d'orientations stratégiques en matière d'investissements ».

En outre, selon le chargé de la propagande du parti démocratique sénégalais (Pds), « l'Asecna qui réclame ces redevances au sol malgré la reprise de la gestion technique et commerciale de l'aéroport international Léopold Senghor et des aérodromes nationaux depuis le 10 mai 2008, collecte annuellement 47 à 50 milliards de Fcfa au titre des redevances de survol de l'espace terrestre du Sénégal et de la FIR océanique de Dakar sans verser un seul sou au Sénégal » est inacceptable et c'est même inhumain à la limite. Par ailleurs, s'étonne Farba Senghor, « Si nous jetons, un coup d'œil sur les états financiers de 2006 de l'Agence, nous nous rendons compte que l'Asecna garde par devers elle 40 milliards de Fcfa en valeurs mobilières de placement au moment où nos Etats souffrent d'un déficit d'équipement notoire ».

Et cette mauvaise gestion des capitaux de la structure, en plus de nombreuses malversations intervenues au sein des paieries (dont certains sont d'un montant d'environ un milliard), « n'ont pas amené l'Agence à revoir son système de contrôle ainsi que l'ont noté ces auditeurs du Cabinet Mazars-France depuis 5 ans et qui a été dissimulé aux pays membres ». Alors, poursuit le ministre, le Sénégal ira jusqu'au bout cette affaire, quitte à saisir les juridictions compétentes pour que lumière soit faite.

Source: Le Matin

Article Lu 11223 fois

Mardi 15 Juillet 2008





1.Posté par zo le 15/07/2008 10:48
farba est un nul qui ne comprend rien de la legislaation qui regi l'etat sénégalais
a L'ASECNA.
wADE doit le remettre a sa place car IL il l'est vraiment contradictoire par rapport a ces idées sur L'UA .


2.Posté par maf le 15/07/2008 13:24
ce gas il est fou, mais ak gouvernement bou laye wade lounèke lanioufi guisse, des voleurs, des violeurs, des fous, mais nagnou khameni ngourou yala rèk modoule dièkh, tot ou tard dinaniou diarkalo ak souniou borome

3.Posté par LAYE le 15/07/2008 14:21
Comment un idiot pareil peut-il se voir confier de telles responsabilités .....

4.Posté par diatta ndiaye le 15/07/2008 16:13
Sur ce point prècis le fou a entièrement raison...L'asecna doit laisser au sènègal la possibilitè de gèrer ces aèroports qui font entrer beaucoup d'argent dans les caisses de l'ASECNA qui à son tour le gère comme elle veut.N'oublions pas que le sènègal represente 39% du potentiel des mouvements passagers au niveau de l'UEMOA.C'est ènorme mais l'aèroport de dakar ne recoit rien IL COLLECTE DE L'ARGENT DESTINèS à PAYER DES FONCTIONNAIRES INTERMNATIONAUX qui touchent des salaires royaux( 2,5 millions + logement administratif ) .
Ce fou du roi WADE a raison.Reprenons la gestion de nos aèroport tout en etant membre comme la plupart des pays qui composentr cette structure.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State