Référence multimedia du sénégal
.
Google

TRAFIC DE DROGUE A TAMBACOUNDA: Le responsable politique du Pds écope d'un an de prison ferme

Article Lu 1370 fois

Le jugement est tombé ce mercredi au tribunal correctionnel de Tambacounda. Abdoulaye Baydi Coulibaly, responsable politique du Pds à Tambacounda, vient d'être condamné à un an de prison ferme pour détention et trafic de chanvre indien. Il a été arrêté avec 20 cornets de chanvre indien, le vendredi 27 juillet dernier, à son domicile, par les limiers du commissariat de Tambacounda.



Condamné à deux années de prison ferme en 1998 pour trafic de chanvre indien, Abdoulaye Baydi Coulibaly, à sa sortie de prison reprend ses activités politiques au sein des responsables politiques du Pds. Et participe activement à la victoire du pape du sopi aux élections présidentielle et législatives. Derrière cet homme, politicien, se cache un trafiquant notoire de l'herbe qui tue. C'est à croire qu'il a aussi repris ses activités illicites à sa sortie de taule. Dans la journée du vendredi 27 juillet dernier, il est 14 heures quand les limiers, suite à une information anonyme faisant état d'un vaste trafic de l'herbe qui tue que s'adonne ce politicien, les hommes du commissaire Mame Seydou Ndour de la police de Tambacounda opèrent une descente. Arrivé à quelques mètres du domicile, un éclaireur est envoyé pour acheter un cornet de chanvre indien. Il revient avec de la drogue indiquant la cache aux limiers. Ces derniers débarquent sur les lieux. Ils trouvent un politicien médusé dans la véranda. La fouille munitieuse a permis aux limiers de découvrir dans sa chambre 20 cornets de « Niakoye », déjà confectionnés et destinés à la vente. Suffisant pour être arrêté et jeté dans le panier à salades, en compagnie de son frère Cheikh Oumar Coulibaly qui tentait de se rebeller, en s'opposant à la conduite de son frère. Ecroué, il reconnaît sans ambages les faits de détention et de trafic de l'herbe qui tue. Au terme de sa garde-à-vue, il est déféré puis placé sous mandat de dépôt à la citadelle du silence. Face au juge, il a tenté de nier les faits de trafic, reconnaissant être qu'un simple fumeur. Le politicien savait ce que la sanction est plus lourde quand on est reconnu coupable de trafic. Ce qui fait dire au représentant du ministère public, le procureur Issa Ndiaye, que le prévenu a reconnu les faits de détention et de trafic depuis son audition à la police. Selon lui, le prévenu est un trafiquant notoire, et habitué des faits, pour avoir été condamné pour les faits similaires. Compte tenu de l'article 97 du code des drogues, il a requis trois ans ferme contre le politicien dealer. Son avocat, Me Amadou René Ndiaye, s'est appesanti sur la situation familiale du prévenu. Qui, selon lui, parvient tant bien que mal à entretenir sa famille (une épouse et un enfant). Il a demandé une peine extrêmement bienveillante. Le tribunal a condamné Abdoulaye Baydi Coulibaly à une année de prison ferme ; ordonnant la confiscation et la destruction de la drogue. Son frère, Cheikh Oumar Coulibaly, a, lui, écopé de trois mois ferme.

ASSANE DIALLO
Source: L'office

Article Lu 1370 fois

Vendredi 24 Août 2007





1.Posté par papis le 26/08/2007 22:17
Pas de repit pour les drogues surtout lorsqu'ils tentent de se couvrir de nos partis politiques.La punition infligee servira d'exemples pour ces deux malfaiteurs qui manquent carrement de scrupule.


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State