Référence multimedia du sénégal
.
Google

TOUBA: Ces hommes qui font le Magal

Article Lu 11320 fois

La communauté mouride va célébrer dans quelques jours, le Grand Magal de Touba et c’est déjà l’effervescent dans la ville sainte, avec les préparatifs de cette grande manifestation religieuse, la plus importante de l’agenda de la confrérie mouride. Toutes les prévisions annoncent un record d’affluence pour le Grand Magal de Touba prévu le 26 février prochain. Les fidèles, disséminés partout à travers le monde, auront à cœur cette année, de sacrifier au pèlerinage du Magal mais aussi, en profiter pour se recueillir devant la tombe de Serigne Saliou et renouveler leur allégeance au nouveau guide de la communauté mouride, le Khalife général, Serigne Elhadji Bara Mbacké.



TOUBA: Ces hommes qui font le Magal
Ce dernier, dont c’est le premier Magal depuis son installation à la tête de la communauté mouride, a déjà donné le ton avec la mise en place, sous son autorité, d’un comité d’organisation du Grand Magal de Touba ; lequel organe est à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines. Cet organe, Serigne Elhadji Bara l’a voulu représentatif de la grande famille de Cheikh Ahmadou Bamba. C’est ainsi qu’on retrouve autour de son fils, Serigne Gallas Kaltom Mbacké qui en est le président, Serigne Bassirou Abdou Khoudos de Darou Mousty, Serigne Bass Khadim Awa Ba Mbacke, Serigne Cheikh Thioro Mbacké, Serigne Moustapha Diakhaté Pcr de Touba et son adjoint Serigne Fallou Touré, Serigne Ahmed Badawi Mbacké entre autres.

Depuis son installation, le comité, dans un souci d’efficacité, s’est scindé en commissions spécialisées et sous-commissions, pour prendre en charge toutes les questions liées à l’eau, l’énergie, la santé, l’hygiène, le transport, l’hébergement, etc.

Serigne Gallas Kaltom Mbacké, président du Comité d’organisation du Magal

« Nous apprécions positivement l’engagement de tous les membres du comité pour appliquer les recommandations du Khalife général . Pour son premier Magal, notre guide a voulu que tous les frères de la grande Famille de Cheikh Ahmadou Bamba, déléguent un mandataire au sein du Comité d’organisation. Depuis sa mise en place, on a noté une nette amélioration dans la réalisation des objectifs qui lui sont assignés à la grande satisfaction du Khalife et de ses frères. »

Serigne Cheikh Thioro Mbacké : Coordonnateur général du Magal

Ce fils de Serigne Cheikh Maty Leye Mbacké est le deuxième personnage dans l’organigramme du Comité d’organisation en sa qualité de Coordonnateur général. Il a salué la démarche de Serigne Elhadji Bara qui veut imprimer sa marque en apportant des innovations. « Nous nous sommes attelés après l’évaluation de tous les besoins, à trouver avec la communauté rurale et l’Etat, les solutions idoines pour une prise en charge correcte des pèlerins » a-t-il déclaré.

Serigne Bassirou Khadim Awa Ba Mbacké Commission communication

“ Parmi les innovations de cette édition, il faut retenir les badges qui seront mis à la disposition de la presse chargée de couvrir l’événement. S’agissant de l’hébergement, les journalistes seront logés à 500 m de la mosquée, pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions avec l’appui de la Sonatel qui met gracieusement une ligne internet à leur disposition. » .

Serigne Cheikhouna Mbacké : Un maillon essentiel dans le protocole

Ancré dans les fondamentaux du Mouridisme et ouvert au monde. Retrouvé dans sa demeure à Touba, Serigne Cheikhouna Mbacké, fils d’El Hadj Bara Mbacké Falilou, se met au diapason des dernières nouvelles du monde. Il a aussi un oeil sur l’organisation de ce Grand Magal de Touba. Il en parle avec quelques proches. Homme d’abord facile et cultivé, il est d’une humilité frappante. Serigne Cheikhouna est aussi dans le protocole du khalife. Il a été chargé, il y a quelques jours, de lire les discours d’accueil des ambassadeurs de France et du Canada.

Mamadou Sèye Le Monsieur Communication de l’édition 2008

Comment organiser la communication du Grand Magal pour que la bonne information soit disponible à la bonne source et pour que les journalistes aient de bonnes conditions de travail ? La réponse est dans la nomination d’un président de la Commission Communication de cette édition 2008 de la célébration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du Mouridisme. Ce Monsieur Communication est Mamadou Sèye. la mesure, entérinée depuis quelques jours avec la bénédiction du Khalife général El Hadj Bara Mbacké Falilou, a été officialisée avant-hier à travers la lecture d’un acte administratif lu par le Directeur de Cabinet du ministre de l’Intérieur qui présidait un Crd spécial à Touba sur les préparatifs de l’événement religieux. Le choix porté sur journaliste, expert en communication et philosophe est à la fois un challenge et une marque de reconnaissance.

Serigne Abo Sall membre de la commission culturelle

Expert comptable, titulaire du cabinet Scc, il fait partie de la jeune garde intellectuelle qui a pris les choses en main dans l’entourage du Khalife général des Mourides. Son statut de membre à part entière de la famille (sa mère est une Mbacké de Darou Mousty) le prédispose à jouer un rôle de facilitateur entre la hiérarchie mouride et le monde extérieur.

Serigne Matar Diakhaté, Pcr de Touba

« Le Magal est une vieille tradition propre à la communauté mouride. Dans le cadre de l’organisation, avec les chefs de village et conseillers ruraux, nous travaillons en synergie avec les responsables et autres ministères impliqués. Pour cette année, la communauté rurale a dégagé des moyens conséquents pour la salubrité et le nettoiement en impliquant la population, suite à l’appel du Khalife général pour rendre la ville propre avant le Magal. Je puis vous assurer que le comité travaille d’arrache pied pour réaliser un Grand Magal réussi »

Serigne Fallou Touré, vice-président de la communauté rurale et chargé de la communication au comité de pilotage

« Comme vous pouvez le constatez, la communauté rurale, comme il est d’usage, a mis ses moyens à la disposition de l’organisation. Le Grand Magal est un événement extraordinaire qui mobilise beaucoup de monde. C’est pourquoi , il faut rendre hommage aux agents de l’administration, des forces de sécurité, des agents de santé et d’hygiène qui parfois, dans des conditions physiques éprouvantes, se surpassent pour accomplir leur mission au service des pèlerins. Ils méritent les félicitations et les prières des autorités religieuses de Touba »

N’Diaye Diouf , coordonnateur du comité technique de pilotage du programme de modernisation de la ville de Touba : “Ce fabuleux projet a été béni par Serigne Saliou Mbacké”

N’Diaye Diouf est directeur à l’Agence Autonome des travaux routiers , chargé de la coordination du comité technique de pilotage des chantiers de Touba . Cet ingénieur polytechnicien, diplômé en gestion de projet à l’Université Senghor d’Alexandrie (Egypte) , est également professeur à l’école supérieure polytechnique et chercheur en matériaux routiers en collaboration avec le laboratoire de l’Insa de Rennes France. Il a retracé pour le « Soleil », l’historique du projet qui selon lui, illustre à merveille, la vision futuriste qu’avait Serigne Saliou Mbacké pour la sainte ville de Touba. Ce dernier, a-t-il révélé, a béni le projet qui lui tenait à cœur

Pour M. Ndiaye Diouf, il s’agit de concrétiser une volonté du chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade, qui a instruit le ministre d’Etat Habib Sy pour reprendre en main ce programme qui avait connu un retard entre 2005 et 2006. A ce sujet, le directeur général de l’AATR s’est personnellement investi pour le montage du programme, en collaboration avec les autres acteurs.

Son expérience personnelle dans le déroulement du projet, c’est son admiration pour les « les qualités de concepteur technique de Serigne Saliou Mbacké qui, sur certains aspects des chantiers, a tracé de sa main, les plans et schémas qui ont éblouis les techniciens que nous sommes » a révélé Ndiaye Diouf. Ainsi, le tracé de la route Ngabou-Touba porte son empreinte mais ce sont surtout ses arguments techniques pointus expliqués aux membres du comité de pilotage qui ont convaincu tout le monde, a-t-il ajouté. Selon lui, « Les encouragements et les instructions du nouveau Khalife, Serigne El hadji Bara Mbacké, qui s’est s’inscrit dans la voie tracée par son prédécesseur, sont une source de motivation supplémentaire pour tous les acteurs engagés dans cette mission »


Rassemblés par Babacar Dramé

Source: le Soleil

Article Lu 11320 fois

Vendredi 15 Février 2008





1.Posté par mouride le 15/02/2008 06:31
onfirmation publique de Serigne Atou Diagne et de l’action de Hizbut-Tarqiyyah par le Khalife Général des Mourides Serigne Mouhammadou Lamine Bara Mbacké




Ce mardi 12 février 2008, le Khalife Général des Mourides recevant le Ministre de la santé, Docteur Safiétou Thiam en présence du gouverneur de la région de Diourbel, du Préfet de Mbacké Baol et de plusieurs dignitaires de la cité bénite de Touba

Ce mardi 12 février 2008, le Khalife Général des Mourides recevant le Ministre de la santé, Docteur Safiétou Thiam en présence du gouverneur de la région de Diourbel, du Préfet de Mbacké Baol et de plusieurs dignitaires de la cité bénite de Touba à la résidence de Serigne Fallou Mbacké en face de la Mosquée de Touba a profité de l’occasion pour magnifier l’action de Serigne Atou Diagne et de la Daara Hizbut Tarqiyyah. Prenant toute l’assistance à témoin, il dira toute sa gratitude à Serigne Atou Diagne qui depuis son avènement au Khalifat ne cesse de faire des actions très importantes à son endroit. Serigne Atou Diagne n’aimerait certainement pas qu’on en parle mais je le fais car Dieu a dit : « certes si vous êtes reconnaissants Dieu augmentera ses bienfaits » S V « Je vous prends tous à témoin pour ma gratitude à son égard. Les bienfaits qui sont auprès de Serigne Touba ne se donnent pas gratuitement. Toute personne qui en veut doit mettre le prix. Serigne Atou Diagne est donc un acheteur qui met le prix a-t-il dit ».

ECOUTER LES PROPOS DU KHALIF SERIGNE MOUHAMADOU LAMINE BARA MBACKE :www.htcom.sn

2.Posté par Abdoulayejazbou le 15/02/2008 11:08
DIEUREUDIEUF SERIGNE TOUBA !!!
DIEUREUDIEUF SERIGNE TOUBA !!!
DIEUREUDIEUF SERIGNE TOUBA !!!

3.Posté par bassirou le 15/02/2008 13:44
Serigne elhadji Mouhamadou lamine bara MBACKE YAL NA FI YAGUE THE WEER

4.Posté par mouride le 15/02/2008 16:17
Les innombrables bienfaits générés par l’Exil




Lorsque la mission fut parachevée-vous connaissez la Bonté de DIEU, Sa Générosité en dons, Son infinitude de ressources-donc, il apprit au Cheikh que "CE QUI AVAIT MOTIVE TON DÉPART EST UN ACQUIS HORS DE PROPOS, MAIS AUSSI A COMPTER D’AUJOURD’HUI JUSQU’A LA FIN DU MONDE .CHAQUE FOIS QUE CE JOUR REVIENDRA, DANS LE TEMPS, SOIS RASSURE ; JE TE GRATIFIERAI D’UNE RÉCOMPENSE POUR L’EQUIVALENT DE LA PRÉSENTE RÉTRIBUTION QUI FONDAIT LA RAISON DE TON DÉPART." (cf. appel Magal 1979 Serigne Abdoul Ahad Mbacke)

« DIEU M’A ACCORDé DES DONS PRODIGIEUX QU’IL N’A JAMAIS ACCORDES ET QU’IL N’ACCORDERA JAMAIS A UN CONTINGENT. »

« JE NE DOUTE GUÈRE DE MA QUALITÉ DE VOISIN INTIME DU CRÉATEUR DE L’UNIVERS, QUEL MAGNIFIQUE ÉTAT ! »

« LES FAVEURS IMMÉRITÉES QUE J’AI OBTENUES EN PROVENANCE DE DIEU NE SE COMPTENT PLUS DANS L’UNIVERS »

(KHÂDIMU-R-RASSÛL)

Il est une des propositions au sortir juste de l’évènement, que DIEU notre Seigneur lui a faite, - sa mission fut alors accomplie et ce fut avant son retour - à savoir :

"TOUS LES FILS D’ISRAËL DE TON EPOQUE ONT CHACUN UNE DEMEURE INFERNALE A LA GÉHENNE COMME IL EN DISPOSE UNE DE BEATIFIQUE AU PARADIS CERTES CHAQUE FILS D’ADAM EN EST TITULAIRE - MAIS EUX (fils d’Israël), TOUTES LEURS BÉATIFIQUES, JE TE LES CONCÈDE "

C’est le Prophète qui le lui a dit.

Après ce noble acte du Prophète à son endroit, il lui témoigna vivement sa gratitude, ses remerciements les plus chaleureux, reprit la concession et la lui rendit sous forme de "don pieux" (Hadiyya), insistant qu’il la redonnait sous cette forme pour la simple face de DIEU - LE TRÈS HAUT.

L’Envoyé de DIEU lui redit : - Je l’accepte, mais dans cette approbation toute la grâce que génère un don pieux surtout celui de ce genre, tu l’auras, de ce geste, cependant cette acquisition est une faveur qui provenait délibérément de moi, et l’autorité de ma personne se refuse de reprendre ce qu’elle a déjà prodigué ; je te l’attribue une deuxième fois."

Il sollicita auprès de lui (Le Prophète) ceci : "Que cela reste néanmoins sous ta propre garde jusqu’au jour ultime (Jour du Jugement dernier) et celui qui en trouvera délivrance saura qu’il est repêché et alors ne pourra guère le nier..."

"...mais mes propres adeptes, qui se sont employés à l’observance de mes recommandations sans faillir derrière moi, qu’ils occupent au bout du compte des demeures qui ne leur étaient point dévolues à l’origine, j’ ai honte de cela, j’ai aussi horreur de cela et ma pudeur ne me le permet pas."

En somme toutes ces marques d’honneur interpelle à son niveau une action de Grâce à rendre à DIEU et aussi à son Prophète, c’est d’ailleurs à cause de cela que nous recommandons à tout le monde de venir rendre grâce pour lui. (cf. appel Magal 1979 Serigne Abdoul Ahad Mbacke)

5.Posté par mouride le 15/02/2008 16:18
Les grâces attachées à la célébration du jour




Serigne TOUBA dira au sujet du MAGAL : "étant donné deux personnes, Si l’une prend en haute considération ce jour et que l’autre le néglige, celui qui lui vous de la considération ne cessera jamais de voir les titres de prééminence qu’il a sur l’autre." (Cf appel Magal 1990 Serigne Saliou MBACKE)

Quant à la Célébration du MAGAL, je la recommande, celui qui S’y associe à moi dans l’Action de Grâce, s’il Plaît à DIEU, lorsque dans l’Au-delà nous serons au Paradis aussi, certes notre SEIGNEUR OMNISCIENT, d’un Parfait Discernement - malgré l’inexistence au Paradis des mois et des jours - a une Clairvoyance au-dessus de tout et une Transcendance sur toute chose. Mais notre SEIGNEUR Lui, ayant suscité la création reconnaît parfaitement le repère qu’avait chaque jour au monde, de sorte que quand le Jour reviendra, nous ne douterons point qu’il s’agit de celui-ci.

Ce Jour, lorsque nous y parviendrons, il (DIEU) lui réservera des Honneurs et les lui déversera surabondamment à telle enseigne que quelque soient les Délices du Paradis, cette distinction sera une exception de DIEU à son endroit à propos de laquelle, dit-il, celui qui aura communié avec lui dans l’Action de Grâce, où qu’il se trouvera au Paradis, recevra sa part de cela. Voilà ce qu’il a déclaré ; c’est ce qu’il a dit à propos de ce Jour. (cf. appel Magal 1991 Serigne Saliou MBACKE)

6.Posté par ciko le 15/02/2008 19:47
que la reussite accompagne le nouveau khalife dans tous ses oeuvres thi barkeb serigne touba

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State