Référence multimedia du sénégal
.
Google

TORTURES MASSIVES SOUS LE REGNE DE MAHOUYA SID OULD AHMED TAYA: Les refugiés établis au Sénégal exigent justice

Article Lu 1992 fois

Des refugiés « négro- mauritaniens » résidant au Sénégal et non moins victimes du règne de l’ancien Président Mahouya Sid Ould Ahmed Taya ont exigé la traduction de leur « bourreau » devant les tribunaux compétents pour « exactions, tortures et violation des droits de l’homme ». Ceux-ci regroupés dans une structure dénommé « collectif pour le respect des conventions et protocoles internationaux aux refugiés », ont fait face à la presse hier, mardi 16 juin au siège de la Raddho.



TORTURES MASSIVES SOUS LE REGNE DE MAHOUYA SID OULD AHMED TAYA: Les refugiés établis au Sénégal exigent justice
Les rescapés de système de l’ex-numéro un de la Mauritanie le Général Mahouya Sid Ould Ahmed Taya, par ailleurs membres du collectif pour le respect des conventions et protocoles internationaux aux refugiés espèrent retrouver un jour leur dignité. Ces personnes refugiées au Sénégal durant bientôt vingt ans veulent que le l’ex président, Taya soit traduit devant les tribunaux compétents pour les actes de violations des droits de l’homme commis durant son règne, particulièrement les années (1980- 1990). En conférence de presse hier mardi, ces (négros – mauritaniens) qui sont toujours au Sénégal malgré l’accord tripartite du 12 novembre 2007 stipulant leur retour dans leur pays d’origine, réclament la justice, mais aussi la levée de la confiscation de leurs terres rétrocédées à de particuliers.

Le 29 juin 2007, le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, reconnaissait, dans un discours spécial consacré au retour des refugiés et au règlement du passif humanitaire « qu’au cours des années 80, la Mauritanie a été le théâtre d’atteinte massive aux droits de l’Homme qui devrait culminer en 1989- 90 – 91. Des citoyens mauritaniens à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ainsi que des résidents établis en Mauritanie ont été victimes d’exactions graves et injustifiées. Des populations mauritaniennes paisibles se sont vues contraintes à quitter le pays. Des atteintes cruelles à la dignité, des abus et dénis de droit d’une grande ampleur ont été commis », lit-on dans un document faisant office de lettre ouverte, intitulé « le passif humanitaire et la réforme domaniale » adressé par le collectif à l’Ex Président et ancien Haut conseil d’Etat Général, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Selon, Amadou Ndiaye, secrétaire général du collectif, l’appel de pardon lancé par le l’ancien Président Mohamed Ould Abdel Aziz, en Mars 2009, depuis Kaédi n’est pas le bienvenue car, soutient-il « Dans une République, force reste à la loi »

Quelques victimes du règne de TAYA

Beaucoup de personnes ont été victimes des affres de l’ancien Président de la Mauritanie le Général Mahouya Sid Ould Ahmed Taya. En 1986, 41 intellectuels, « négro- mauritaniens » ont été arrêtés, dix sept parmi eux ont été inculpés et quatre tués dans la prison de Walaba. Le 17 octobre 1987, après un procès (18 Octobre) à la suite d’une tentative de Coup d’Etat, 51 officiers ont été arrêtés et plusieurs d’entre eux ont subis une peine capitale.

En 1989, 315 civiles mauritaniens ont été victime d’une déportation, 120 mille personnes ont quitté le pays pour se refugier au Sénégal et au Mali. Le 20 Aout 1990, plus de 2500 officiers négro-africains ont été détenus, 540 y ont laissé leur vie dans la période d’Août en Janvier de la même année. Le 28 novembre 1990, date de la célébration de l’indépendance de la Mauritanie 28 officiers ont été tués ce jour.

Youssouph Badji
Source SudQuotidien

Article Lu 1992 fois

Mercredi 17 Juin 2009





1.Posté par Mouss le 17/06/2009 11:16

2.Posté par dimo le 17/06/2009 11:41
mosieur cet homme n'est pas un general mais plutot un colonel de l'armée il est pure que tous les dictateur reunis voila un dossier que les juridiction doivent etudié
au lieu de ça il lance des mandat d'arrét contre d'autre dirigeant dont les crimes ne
sont rien paraport au crime de cet homme.
monsieur les juges il faute justice soit rendu pour que nos parent puisse reposé en paix et que la mauritanie retrouve son unité .
cet homme vit paisiblement au quatar avec l'argent qu'il a volé cet ne merite que la chaise electrique

3.Posté par colonel kader le 18/06/2009 10:09
Une fois que je le rencontre je lui coupe les couilles

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State