Référence multimedia du sénégal
.
Google

THIES - Après sa décision de quitter la scène politique : L’ex-président du Jëf-Jël auprès de sa mère

Article Lu 1571 fois

Talla Sylla, le désormais ex-président de Jëf-Jël, est bien à Thiès, chez sa mère, aux Parcelles Assainies. Il n’a pas quitté la ville depuis le meeting de clôture de son parti, lors de la campagne pour les élections législatives. Mais pouvoir le rencontrer dans cette retraite relève d’une autre paire de manches.



THIES - Après sa décision de quitter la scène politique : L’ex-président du Jëf-Jël auprès de sa mère
Talla Sylla ne reçoit pratiquement personne, depuis l’annonce de sa retraite de la vie politique. Journalistes, certains membres de son parti et même des parents n’échappent pas à cette décision. «C’est son état de santé qui ne le lui permet plus», nous explique un de ses proches qui refuse même d’indiquer aux journalistes en quête de nouvelles l’emplacement du domicile maternel de son responsable de parti dans le populeux quartier des Parcelles Assainies. Un de nos confrères, n’ayant pu accéder à Talla Sylla, encore moins retirer un mot des membres de sa famille, rapporte : «Devant les visages que j’ai vus sur place, j’ai oublié mon travail de journaliste pour compâtir avec la famille de Talla Sylla.» Sa famille vit dans la douleur partagée avec les autres membres du Bureau communal du Jëf-Jël dont les principaux responsables ont fait face, hier, à la presse à la permanence du parti. Plusieurs des investis des dernières élections, comme le coordonateur Cheikh Mbaye Seck et la responsable régionale des femmes, Khady Bassine Gning, ont animé ce point de presse «qui devait donner le point de vue de la section de Thiès avant celui du Bureau national du parti» devant cette décision de retrait de leur leader, qui est sur toutes les bouches, hier dans les quartiers de Thiès, en particulier le quartier Abdoulaye Yakhine, fief de Talla Sylla. «Nous ne savons pas ce que fera la direction du parti, mais à Thiès, nous ne serons pas en reste», avance Ndèye Sall, autre investie lors des dernières élections. Elle cache mal sa colère face à tout ce qui est arrivé à Talla Sylla depuis octobre 2003, date de son agression à coups de marteau. «Face à cette violence charriée par le parti au pouvoir, l’opposition doit prendre ses responsabilités, car ce qui est arrivé à Talla Sylla peut arriver à un autre de ses membres», martèle-t-elle. Elle invite aussi le peuple «à faire face aux agressions du pouvoir libéral». En attendant, tous ces membres de Jëf-Jël prient pour une amélioration rapide de l’état de santé de leur leader pour qu’il retrouve le plus rapidement la scène politique. «Talla s’est momentanément retiré pour se soigner et être mieux utile, à l’avenir, au peuple», fait remarquer Youssou Diop, porte-parole du parti à Thiès. Ce dernier prend le serment au nom de ses autres camarades que le travail entrepris par leur leader alité va continuer. «Nous sommes d’autres Talla Sylla», conclut-il.


Par Birane GNING
Source: Le Quotidien

Article Lu 1571 fois

Jeudi 7 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 11:48 Le Gamou célébré le Dimanche 11 Décembre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State