Référence multimedia du sénégal
.
Google

TERRORISME ET ISLAMOPHOBIE : Des défis majeurs pour l’Oci new-look

Article Lu 1415 fois


A moins de refuser de lire le réel tel qu’il est et d’en mesurer toute la portée, il n’est pas exagéré de penser que la nouvelle Oci, qui est sortie des assises de Dakar, va prendre plus efficacement toute sa part à la lutte d’un côté comme de l’autres contre ces deux réalités abjectes de notre temps que constituent le terrorisme et l’"islamophobie".

Sans l’excuser, il faut d’abord reconnaître que le terrorisme, acte de violence extrême et aveugle, n’est pas historiquement parlant une invention des musulmans au cours de l’histoire de l’humanité.

Sans remonter aux âges lointains, il faut reconnaître qu’en Occident même, notamment lors de la Seconde guerre mondiale, pour des idéaux sans doute nobles, le combat des Français contre l’occupant nazi s’est accompagné d’actes de sabotage de tous ordres, des fusillades, des bombes qui éclatent dans la zone occupée pour déstabiliser l’ennemi et briser son moral. Sans répit, jusqu’à la lutte finale, libérant Paris de ses occupants, la saga des résistants a été saluée partout dans le camp des alliés comme de hauts faits d’armes de ceux qu’on qualifiait à l’époque de combattants de la liberté.

Moins d’une décennie après, au milieu des années 50, lorsque les nationalistes algériens eurent décidé de mettre fin à l’occupation de leur pays par la puissance coloniale de l’époque, en se donnant tous les moyens, même les actes les plus violents pour arriver à cet objectif ultime, les politiques, la presse de la puissance occupante ont vite fait d’assimiler ces actes de résistance comme du terrorisme pur et simple. Dans un cas comme dans l’autre, on peut soutenir, comme le disait le moraliste : « selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de la cour vous rendront blanc ou noir ».

En définitive, tout est dans la bataille d’opinions que mène les camps antagonistes pour faire passer les actes de désespérance, soit comme des actes de résistance, ou des actes de terrorisme. Les cas sont nombreux dans l’histoire tragique du Xxe siècle. Que ce soit hier au Japon avec ses Kamikazes, qui ont sacrifié leur vie en s’écrasant sur les navires des alliés américains, bien que conscients que la guerre était perdue pour leur pays ! Ou plus récemment au Proche-Orient où l’occupation injuste de la terre des Palestiniens entraîne depuis le coup d’éclat de l’organisation "Septembre noir" dans les années 70 de plus de jeunes prêts à donner leur vie pour la cause de leur peuple.

C’est pourquoi le terrorisme est un concept à manier avec une certaine prudence. Certes, il est inexcusable de considérer la violence comme un mode de règlement des conflits, mais il est aussi inconcevable que les amis d’Israël acceptent et soutiennent la répression aveugle et l’occupation qui sont du fait de cet Etat contre des territoires que ni l’histoire, ni la géopolitique ne leur accorde la jouissance exclusive.

Certes, la réalité du monde actuel est de lutter contre tous les extrémismes. A l’intérieur du monde islamique, comme ce fut le cas en Algérie, ou pendant près quinze ans ce pays martyr et ami a eu à subir et à combattre par tous les moyens possibles le terrorisme, qui voulait faire sombrer ce grand pays d’Afrique dans le chaos.

Ou encore dans des terres plus lointaines comme l’Afghanistan, la Somalie et ailleurs qui luttent tous les jours contre des forces centrifuges qui prennent l’Islam comme prétexte pour installer le chaos un peu partout. Mais la lutte contre le terrorisme et la féroce campagne qui l’accompagne contre l’Islam doit également se faire en dehors du monde islamique, où certains, pour des questions idéologiques, essayent, par un discours de confusion, d’installer dans les consciences des opinions occidentales surtout, l’idée selon la quelle Islam, violence et terrorisme constituent les deux faces d’une même médaille.

Le combat médiatique mené contre l’Islam n’est pas le seul fait d’esprits peu cultivés qui ne fonctionnent que par des a-priori et par des approximations hâtives en Occident. Mais il est également le fait d’intellectuels qui vivent dans la nostalgie d’un monde où seules les valeurs de cette partie du monde organiseraient la vie de la planète entière.

C’est pourquoi, les intellectuels du monde musulman, les médiats, les moyens de communication modernes ne doivent plus se contenter de subir. Tout en militant pour les valeurs universelles de tolérance, de respect pour toutes les religions révélées qui organisent la foi du plus grand nombre d’habitants de la terre, les musulmans doivent mieux s’organiser pour faire face. Ils en ont les capacités intellectuelles et les moyens matériels pour renouer avec la grande histoire qui fut la leur lors des siècles précédents.

Faut-il rappeler une fois de plus la part considérable qui fut celle des savants et des lettrés musulmans dans la renaissance de l’Europe après les siècles obscures du Moyen-âge ?

L’Oci new-look, deuxième organisation internationale après l’Onu au regard des pays qui en sont membres, sous la présidence du Sénégal pendant ces trois ans à venir, doit se donner les moyens pour mettre fin au drame de l’occupation de la Palestine, à la lutte contre les extrémistes dans son propre camp et dans le reste du monde, mais également contre l’"islamophobie", qui est une déviance purement idéologique.

Pour le reste, c’est une organisation nouvelle des mécanismes de partenariat, de solidarité qui va au-delà de la simple Zakat et du partage du savoir, pour tirer les pays les moins nantis sur le chemin de l’espoir et d’une vie plus digne pour tous ces peuples qui se réclament de la même voie vers le même Dieu que nous avons en commun.

Source: Le Soleil

Article Lu 1415 fois

Vendredi 21 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State