Référence multimedia du sénégal
.
Google

TENTATIVE DE DELAISSEMENT D’ENFANT EN UN LIEU SOLITAIRE : Caroline Diatta condamnée à 2 ans avec suris

Article Lu 1712 fois


Inculpée de tentative d’infanticide, Caroline Diatta a été reconnue finalement coupable, hier, de tentative de délaissement de son enfant en un lieu solitaire. Elle a été condamnée à 2 ans avec sursis. C’est la première condamnation au sursis.

ZIGUINCHOR - Caroline Diatta a comparu hier, avec dans ses bras son enfant miraculé, une fillette nommée Valérie qui aura trois ans dans deux mois. La dame avait, le 18 mars 2005 à Goudomp (département de Sédhiou), accouché à 6 heures du matin d’un enfant de sexe féminin, dans les toilettes de la maison où elle était allée rendre visite à sa sœur. Selon ses déclarations à l’enquête préliminaire, pour accoucher, elle avait pris position juste au-dessus du trou de la fosse septique, et l’enfant y était tombé directement, rompant le cordon ombilical. En tombant, il avait émis des cris, disait-elle. Après s’être nettoyée, Caroline était sortie des toilettes et était allée dans sa chambre. Trente minutes plus tard, elle était retournée dans les toilettes pour vérifier si l’enfant criait toujours. Ne l’entendant plus, elle en avait déduit qu’il était mort.

Aux environs de 17 heures, la bonne qui avait entendu les cris du bébé alerta les autres membres de la famille. L’enfant avait été retiré ainsi de la fosse septique par les agents du Service d’hygiène puis, réanimé à la pédiatrie de l’hôpital régional de Kolda. Auparavant, il avait été recueilli au poste de santé de Goudomp. Caroline avait justifié son acte par le fait que l’auteur de la grossesse, Abdou Ivan Diatta, avait refusé de reconnaître la paternité de l’enfant. Engrossée à deux reprises par un garçon qui lui promettait le mariage, elle se sentait perdue, au point de ne plus savoir ce qu’elle faisait.

Hier, devant la Cour d’assises, Caroline Diatta a expliqué sa tentative d’infanticide par l’accumulation de déceptions amoureuses qui avait fini, a-t-elle dit, par la faire perdre presque la raison. Prise de remords d’avoir accouché son enfant dans la fosse septique, elle était revenue à trois reprises sur les lieux, ajoute-t-elle. « C’était pour m’enquérir des cris du nouveau-né afin d’organiser éventuellement des interventions pour le repêcher de la fosse septique », ajoute-t-elle. Caroline Diatta a dit son regret à la Cour et demandé pardon.

L’avocat général Saliou Mbaye a expliqué qu’il y a eu un commencement d’exécution de l’infanticide. « Parce que Caroline Diatta avait l’intention de se débarrasser de son nouveau-né pour éviter le déshonneur d’avoir mis au monde un enfant de père inconnu. » Il a établi également l’absence de désistement volontaire de la part de l’accusée. Faisant référence à son enfant « qui a encore besoin d’elle », le Parquet s’en est remis à la sagesse de la Cour pour la peine qui lui convient à l’encontre de Caroline Diatta.

Les avocats de la défense, maîtres Ndéné Ndiaye, Ousseynou Gaye et Boubacar Badji ont plaidé des circonstances atténuantes pour leur cliente, « reniée par toute sa famille pour avoir conçu deux enfants sans être mariée ». Parce que pour eux, Caroline Diatta a, certes, tenté l’infanticide, mais elle n’a pas prémédité son acte. Ils ont ainsi sollicité la clémence de la Cour « pour donner à la petite Valérie les chances d’une existence normale ». En conclusion, la défense a demandé le sursis pour, a-t-elle indiqué, permettre à l’accusée de rentrer chez-elle avec sa fillette. A défaut, Maître Boubacar Badji et ses jeunes confrères ont demandé, en faveur de leur cliente, une peine n’excédant pas deux ans.

La Cour d’assises a disqualifié le crime de tentative d’infanticide qui était reproché à Caroline Diatta en tentative de délaissement d’enfant. Elle a accordée aussi des circonstances atténuantes à l’accusée, avant de la condamner à deux ans avec sursis.

Source: Le Soleil

Article Lu 1712 fois

Mercredi 23 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State