Référence multimedia du sénégal
.
Google

TENTATIVE D'ESCROQUERIE : Il voulait vendre des portables gadgets à un gendarme en civil

Article Lu 11418 fois

Ceux qui disent que les escrocs ont plus d'un tour dans leur sac, n'ont pas tort. La preuve de cette assertion a une fois de plus été démontrée
par les agissements d'un jeune individu qui a tenté de refiler des gadgets à un gendarme en civil, en lui faisant croire qu'il s'agissait de vrais
portables. Mal lui a en pris, puisque le gendarme a vite fait de déjouer l'arnaque. Ce jour-là, le gendarme Pape Wally Diouf, qui n'était pas de service, se promenait aux alentours du Pont Sénégal 92.



C'est donc dans ces circonstances, qu'il a été abordé par un jeune homme d'une vingtaine d'années. Ignorant quasiment qu'il avait affaire à un gendarme en civil, Mbaye Ndiaye - puisque c'est de lui qu'il s'agit - lui avait tout de suite proposé un portable Nokia L 70 en bon état, à vendre. Le gendarme donnant l'air de s'intéresser à la marchandise, prêtera une oreille attentive au jeune homme qui ne s'est pas gêné de vanter les mérites du portable. Trouvant suspect le vendeur, le gendarme, qui l'avait assailli de questions, s'est finalement rendu compte que Mbaye Ndiaye n'avait pas seulement le portable qu'il tenait par la main. En réalité, le jeune homme qui est un as de l'escroquerie avait plusieurs téléphones du même modèle dans ses poches. Seulement le hic, c'est que les portables en question étaient du toc.

Du sable mouillé à la place de la batterie
Ce dernier qui s'est procuré des habillages de portables Nokia L70 - on ne sait où - y avait introduit du sable mouillé. . . à la place de la batterie, avant de le refermer délicatement. Ce qui fait que personne ne pouvait douter que les portables en question n'étaient pas authentiques. D'ailleurs, rares sont les acheteurs de portables, qui ouvrent la clapette arrière de l'appareil pour voir l'état de la batterie. Du moins très vigilant, le gendarme en civil avait réussi à déjouer le subterfuge du jeune escroc, dont le modus operandi était de présenter à ses éventuels clients le portable en bon état, avant de l'échanger avec les gadgets, au moment de la vente. Démasqué, le jeune homme s'est confondu en excuses, mais c'était sans compter avec la détermination du gendarme qui a sollicité le concours d'un agent de police, pour conduire Mbaye Ndiaye au poste de Police de Grand-Yoff. Interrogé par les hommes du commissaire Bodian, le mis en cause a adopté le système de la dénégation. A l'en croire, les quatre portables en question lui ont été vendus par un marchand ambulant au marché Castors, moyennant le prix de 48.000 francs. Et c'est pour tout de suite préciser, qu'il ignorait que les trois portables étaient en mauvais état. Des dénégations qui ne l’ont pas empêché d'être déféré au parquet pour le délit de tentative d'escroquerie.

POP Ndèye Anna NDIAYE

Article Lu 11418 fois

Mardi 15 Janvier 2013




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State