Référence multimedia du sénégal
.
Google

TELEPHONIE MOBILE - Processus d’identification des abonnés : Ultimatum pour le 31 octobre

Article Lu 11052 fois

Les abonnés des réseaux Orange de la Sonatel et Tigo de Sentel non identifié, risquent d’être privés de communication à compter du 31 octobre 2007, date butoir du processus d’identification de ces opérateurs, en partenariat avec l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et le ministère de l’Intérieur.



Les opérateurs Orange de la Sonatel et Tigo de Sentel fixent au 31 octobre 2007, la date limite du processus d’identification des abonnés de la téléphonie mobile au Sénégal. Au-delà de cette date, tout abonné à ces deux réseaux non identifié sera coupé, ont révélé hier, des agents de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et des représentants des opérateurs qui rencontraient la presse hier. Le directeur technique de l’Artp, Mactar Fall et ses camarades, précisent qu’«un décret permettant aux opérateurs de couper les abonnés non identifiés est en cours».

Par décision de l’Artp n°2006 du 05 février 2006, les opérateurs de téléphonie mobile Orange et Tigo, ont débuté depuis le 30 décembre 2006, une opération d’identification de tous leurs abonnés pour des raisons de sécurité et de protection des consommateurs. Car, explique l’équipe de Mactar Fall, la téléphonie mobile est devenue un moyen largement utilisé dans le monde «pour commettre des infractions de types, menaces, injures, dénonciations calomnieuses, diffamations, attentats, cybercriminalité entre autres». Pour justifier cette identification pour les citoyens, l’Artp souligne que cela «permet de circonscrire et de prévenir toute utilisation des moyens de télécommunication à des fins attentatoires à l’ordre public ou à la sécurité, de faire du Sénégal un acteur responsable dans la Société de l’information».

Avec ce processus, les opérateurs, en partenariat avec l’Artp et le ministère de l’Intérieur, visent à éliminer, de façon progressive, la vente de cartes d’abonnement Sim à la sauvette, de procéder à l’identification et l’adressage des nouveaux acheteurs ou utilisateurs de cartes Sim en relation avec les distributeurs. Seulement, l’opération avance à pas de caméléon. En effet, pour un objectif d’identification de 100%, seuls 13% d’abonnés se sont faits identifier. Un faible taux qui s’explique selon les opérateurs par la réticence des clients qui ont peur d’être mis sur écoute. Mais «les opérateurs n’écoutent personne. Ce sont des questions que les Etats prennent en charge», rassure, M. Seydi de la Sonatel.

En outre, le service juridique de l’Artp indique que les opérateurs ont l’obligation de confidentialité au sens de l’article 7 du Code des télécommunications. Cette disposition stipule que «la violation du secret de correspondance est sanctionnée par l’article 167 du Code pénal». Et «l’article 57 du Code des télécommunications se référant à l’article 167 du Code pénal punit toute personne qui viole le secret des correspondances ou qui, sans l’autorisation de l’expéditeur ou du destinataire, divulgue, publie ou utilise le contenu desdites correspondances».


Dialigué FAYE
Source: Le Quotidien

Article Lu 11052 fois

Samedi 4 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State