Référence multimedia du sénégal
.
Google

TELEGRAMMES CONFIDENTIELS DE L’AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR EXPLOITES PAR LE CANARD ENCHAINE: Christophe Rufin vilipende le régime de Wade

Article Lu 11560 fois


*Il demande le conditionnement de l’aide de la France au Sénégal

*Wade demande à Sarkozy un diplomate plus supportable, selon le Canard Enchaîné


Venir en aide au Sénégal sans lui demander de réformer profondément son système politique reviendrait à fournir à un toxicomane la dose qu’il demande mais le conduit un peu plus sûrement vers sa fin. Ces propos seraient tenus, d’après l’hebdomadaire satirique français le Canard Enchaîné, par Jean-Christophe Rufin dans un télégramme confidentiel adressé au président Sarkozy.



TELEGRAMMES CONFIDENTIELS DE L’AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR EXPLOITES PAR LE CANARD ENCHAINE: Christophe Rufin vilipende le régime de Wade
Même si le ministère des Affaires étrangères dément la demande de rappel de l’Ambassadeur du Sénégal à Paris, les propos contenus dans des télégrammes de l’Ambassadeur de France à Paris et attribués à Jean-Christophe Rufin, par le Canard Enchaîné ne sont pas complaisants vis-à-vis du président de la République du Sénégal. Dans l’article intitulé : ‘Le président du Sénégal sous perfusion élyséenne’, l’hebdomadaire satirique français fait dire à Rufin que ‘le Sénégal connaît une situation financière extrêmement critique’. Et même si le président sénégalais réclame ‘une intervention de sauvetage’, selon le Canard Enchaîné, le diplomate français a écrit dans un télégramme confidentiel que l’aide financière de la France devait être conditionnée. ‘L’Ambassadeur d’expliquer pour quelles raisons il déconseille une aide française massive’ si l’on ne formule pas ‘des exigences très fermes’ et ‘l’ouverture d’un vrai dialogue avec l’opposition’ sénégalaise. Comme si lorsqu’il signait l’accord ces derniers temps, il le faisait à contrecœur.
En tous les cas, si l’on en croit au journal satirique, le diplomate français ne s’est pas arrêté à poser des conditionnalités dans ses télégrammes confidentiels. Il a fait le diagnostic de l’action économique des autorités sénégalaises. ‘Aux mauvaises décisions économiques’, affirme-t-il, ‘s’ajoute un mystère’ sur ‘la destination des fonds’, a écrit le Canard. Comme si l’argent octroyé au Sénégal est détourné de son objectif. Dans sa critique du régime libéral, Jean-Christophe Rufin n’a pas eu de réserve dans ses télégrammes rapportés par l’hebdomadaire bipède. Même les voyages ainsi que les projets du chef de l’Etat n’ont pas été en reste. Mieux, écrit Le Canard Enchaîné, ‘le président multiplie des voyages planétaires (…) et lance des projets somptuaires tels que la statue géante construite actuellement par les Nord-Coréens, dans un inimitable style KimII-Sung, pour la somme de 14 millards de francs Cfa (21,3 millions d’euros’.

En outre, le mode de communication du président de la République n’a pas été épargné par le diplomate français. Il semble s’en plaindre dans ses télégrammes adressés à Nicolas Sarkozy et son ministre de tutelle, Bernard Kouchner. Dans l’un d’eux, il écrit, rapporte le journal satirique : ‘Le président Wade et son fils dispose de canaux de communication privilégiés de nature ‘privé’ avec le président Sarkozy’. A quoi lui répond le Canard : ‘Exact, et Rufin feint d’ignorer que c’est une aimable tradition en ‘Françafrique’. La preuve : le 18 décembre, à la demande de Sarko, l’Agence française de développement a accordé un prêt à fonds perdus de quelque 300 millions d’euros au Sénégal. Malgré l’avis défavorable de Rufin (Jean-Christophe, Ndlr)’.

Selon l’hebdomadaire qui a déniché le lièvre, ‘en conclusion de ces deux télégrammes, il (Jean-Christophe Rufin, Ndlr) avait trempé son stylo dans l’acide : ‘venir en aide au Sénégal sans lui demander de réformer profondément son système politique reviendrait à fournir à un toxicomane la dose qu’il demande mais le conduit un peu plus sûrement vers sa fin’. Qui est ‘toxicomane’ ? Qui va inexorablement vers la ‘fin’ ? A chacun de spéculer, même si dans la phrase, il s’agit du Sénégal.

Après les ‘Dérapages’ de RUFIN : Wade demande à Sarkozy un diplomate plus supportable, selon le Canard Enchaîné

C’est en ayant probablement eu vent de toutes ces critiques attribuées à Jean-Christophe Rufin, que le Canard Enchaîné informe que le président de la République a demandé le rappel de l’ambassadeur français. ‘Le président Wade ne peut plus voir en peinture l’ambassadeur Jean-Christophe Rufin. Il a demandé à Sarkozy de le rappeler à Paris et de nommer à Dakar un diplomate plus supportable’, écrit dès l’attaque de l’article le Canard.

Pourtant, selon ce dernier, le diplomate français avait tout pour plaire à Wade. ‘Ancien président de l’Ong Action contre la faim, Prix Goncourt, puis élu à l’Académie française…’. Avant se poser ces questions : ‘Rufin s’est-il montré trop bavard à Dakar ?’, en faisant allusion à la dernière sortie de l’ambassadeur qui a amené la riposte de la vice-présidente du Sénat du Sénégal, Mme Sokhna Dieng Mbacké. ‘Ou alors le président Wade et son fils Karim, souvent reçus avec sympathie, ont-il eu vent de ce que pense Rufin de leur façon de diriger le Sénégal ?’, ‘Et du contenu de certains télégrammes (traités dans l’article, Ndlr) que le diplomate français adresse à Sarkozy et à Kouchner ?’ A ces différentes questions, l’hebdomadaire satirique français donne sa langue au chat en soutenant qu’ ’on ne saurait dire…’.

Et du côté des autorités françaises, difficile d’accrocher un officiel à cause de la fête de la nativité qui est une journée chômée et payée en France, comme dans la plupart des pays à travers le monde. Mais la veille, l’Agence france presse (Afp) a pu glaner quelques informations. Selon l’Afp, ‘l'Elysée a répondu qu'il n'avait ‘rien à dire à ce sujet’. ‘C'est le Quai d'Orsay qui gère’. Une manière de se décharger sur les services de Bernard Kouchner. Interrogé par l’Afp, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, a déclaré que ‘le Quai n'a reçu aucune demande de cette nature’. ‘Nous menons, notamment grâce à notre ambassadeur, un dialogue régulier et constructif avec le Sénégal’, a-t-il ajouté, rapporte l’Agence france presse. Même démenti du côté du ministère des Affaires étrangères du Sénégal.

Moustapha BARRY

Source: Walfadjri

Article Lu 11560 fois

Vendredi 26 Décembre 2008





1.Posté par Santhia99 le 26/12/2008 17:42
Nous sommes gouvernés par des menteurs au sénégal. La presse Française, c'est très différent de la presse sénégalaise. Si le canard enchaîné a avancé de telles allégations, c'est que c'est vrai. Vous oubliez que Wade le cannibal a horreur que son gouvernement de barbares et de pestiférés soit critiqué. Combien sont morts, combien croupissent en prison pour avoir critiqué le cannibal? On ne peut l'estimer.
A bon entendeur. Salut.

2.Posté par LAYE le 26/12/2008 18:23
Nous ne pouvons que remercier ce trés respectable Jean Christophe RUFFIN qui ne faire que dire tout haut la vérité sur ce farfelu d'Abdoulaye WADE.

3.Posté par la prophetesse le 26/12/2008 19:59
ruffin a parfaitement raison, il ne fait que decrire la realite senegalaise. wade pere et fils se prennent pour des roitelets. or, ils oublient que le senegal fait partie des pays les plus pauvres. de ce fait, ils sont totalement responsables de l'extreme pauvrete de la population en dilapidant de facon ehontee et sans vergogne les ressources financieres et foncieres, en agissant comme des bandits. c'est pourquoi, nous prions ruffin de continuer de faire pression sur sarkozy pour retirer les troupes francaises du pays pour que nous puissions regler nos problemes entre nous. wade ne sera pas contre car il a declare sur rfi concernant le putsch en guinee, quil faut soutenir les putschistes. si ce n'est pas un appel du pied pour l'armee senegalaise qui devrait prendre ses responsabilites au lieu de tirer sur les habitants de kedougou, cela y ressemble. a bon entendeur, salut.

4.Posté par lonase le 27/12/2008 02:00
je suis senegalais et j'ai toujours voté pour vote mais ceux que vient de dire l'ambassadeur de france [ MONSIEUR RUFFIN ] est belle et bien reel wade et son clan pense qu'aux luxe ; voyage, party, jet prive, yacht , st trophez, geneve ,dubai. et ils oublient qu'il dirige le senegal qui fait parti des pays les plus pauvres au monde . wade et ca famille depense plus que sarkozy et sa famille . et je felicite monsieur ruffin pour son audace de dire les choses en clair car l'argent que la france donne au senegal c' est l'argent du contribuable francais

5.Posté par zoo le 27/12/2008 07:26
Toutes mes remerciements a son excellence J. C. Rufin.Tout ce qu il a relate a travers ses deux telegrammes c'est la realite, c'est ce qui a cause le derapage budgetaire dont Wade (le coupable) accuse son ex-ministre du budget.
Mais le probleme en est que, la france est toujours complice.
Par ailleurs, ce probleme, c'est pas l'affaire de la France mais le notre nous les Senegalais; nous devons nous unir et lutter contre ce gouvernement si non le pire est deja en route..............(je ne le souhaite pas mais..........)

6.Posté par bib le 28/12/2008 18:31
j'écris de France. je suis super étonnée de voir ce qui se passe au Sénégal. je suis une toubab; mes grands parents y ont habité 25 ans mon père une partie de sa jeunesse, et moi 2 ans et pendant les vacances. j'ai laissé une "famille" sénégalaise, que je suis revenu voir après 20 ans. je n'ai pas reconnu le Sénégal que j'avais connu jeune. "ma" famille" et le village est toujours aussi accueillant mais je ne me suis pas sentie en sécurité à Dakar, ce qui était nouveau pour moi. j'espère que vous arriverez à prendre les choses en main, et que vous ferez de ce pays ce qu'il vous semble bon de faire.

7.Posté par jack boer le 10/01/2009 13:14
24 HEURES CHRONO
A
L’ INSTITUT DIAMBAR


L’institut diambar est un centre qui forme de jeunes footballeurs.Il est basé au Sénégal, dans la région de Thiès, dans le département de Mbour, sis à Sally portudal.
Cette structure a comme fondateurs les anciens footballeurs Français Patrick Viéra et Bernard Lama. Le¨résident de ce centre est Saér Seck qui est d’ailleurs vice président du CNF (comité de normalisation du football). Monsieur Aliou Tall était le responsable de la sécurité de l’institut diambar .Sa durée de service dans cette entreprise est du 03 novembre 2003 au 05 novembre 2005.
Après 02 ans de bons et lotaux services, Monsieur tall a été licencié sans aucune justification de la part de ses employeurs. Dés lors, Mr Tall avait encagé une poursuite judiciaire contre l’institut diabase.
Le dossier était donc enrôlé au Tribunal du Travail de Thiès et programmé à l’audience de mise en état.

Après une longue procédure articulée par plusieurs renvois dus aux absences répétées de l’institut diambar, le Tribunal avait rendu sa décision.
A la date du 20 novembre 2006, par le jugement de défaut numéro 106 , le juge avait qualifié d’abusif le licenciement de Mr Tall et avait condamné à l’institut diambar à payer à Monsieur Tall la somme de 1 873 250 FCFA dont 700 000 FCFA à titre d’exécution provisoire.

Contre ce jugement sus dit, l’institut diambar avait relevé appel.Dans cette même mouvance, l’institut avait engagé un recours de défenses à exécution provisoire. A cette procédure, l’institut diambar avait comme défendeur Maître Mame Adama Gueye et Associés, contre Monsieur Aliou Tall qui assurait sa propre défense.
A la date du 09 mai 2007, la Cour d’appel de Dakar avait débouté l’institut diambar de sa demande en ordonnant la continuation des poursuites contre l’institut diambar.

Suite à cette décision de la Cour, l’institut diambar engagea un recours de référé sur difficulté aux audiences du Tribunal du Travail de Thiès. Institut diambar représenté par Maître Mame Adama Gueye contre Monsieur Aliou Tall lui-même.
A la date du 17 mai 2007, le Tribunal déboute l’institut diambar et ordonne la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé. Dés lors, l’institut diambar était contraint de payer à Monsieur Aliou Tall cette fameuse somme de 700 000 FCFA

Contre le jugement de défaut numéro 106 prononcés contre lui en première instance l’institut avait relevé appel
Comme si toutes ces cuisantes défaites judiciaires ne lui suffisaient pas, l’institut diambar avait plaidé .En cette énième procédure, l’institut était représenté par Maître Adama Gueye et Associés contre Monsieur Aliou Tall qui comme toujours assurait sa propre défense.
A la date du 09 juillet 2008, suite à une longue et âpre bataille judiciaire,l’institut diambar était débouté .La Cour avait déclaré irrecevable l’appel que l’institut diambar avait relevé

Sans aucun gène, l’institut diambar avait introduit un second recours de référer sur difficulté
A la date du 13 novembre 2008, le Tribunal du Travail de Thiès avait rendu sa décision en ordonnant la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé.

Delors l’institut diambar est contraint à verser à Monsieur Tall 1 173 250 FCFA .Il n’a aucun autre recours juridique.
Face à un homme aussi valeureux que Mr Tall,l’institut diambar n’avait acune chance de gagner
Ne savait t-il pas que Mr Tall est un pur produit de l’armée sénégalaise ?
Que cet homme est d’une grande force moral, d’une moralité sans faille, d’une perspicacité et d’une incorruptibilité inébranlable,
Que cet homme est aussi d’une intelligence très pointue et n’a peur de rien
Que cet homme est le prototype même de Jack Boer ’ 24 heures chrono.’
Que cet homme est un lion !
Ce lion que chante le grand LEOPOL S SENGHOR
Ce lion rouge de la savane et de la forêt
Ce lion qui a la capacité de traverser toute une jungle garnie de piéges mortels
Ce lion du Sénégal qui gagne !

Si l’institut diambar n’a pas déjà payer à Mr Tall, qu’il le fasse sans délais.Le dilatoire insensé ne le grandit pas !
S’il n’a pas assez d’argent pour payer Mr Tall, il n’a qu à faire sa repentance et faire une demande de grâce envers Monsieur Aliou Tall.
De mon coté,en tant que grand fan du foot ,je lance un vibrant appel au Président de la FIFA, Monsieur Blatte,au Ministre des sports Mr Bacar Dia ,aux Messieurs Diagna Ndiaye ,Maître ELhaj Diouf , Mbaye Diouf Dia ,Augustin Sénghor, Amsata Fall, Elhaj Ousseynou Diouf et à toute autre personne de bonne volonté ,d’intervenir très rapidement en payant à Monsieur Tall la somme de 1 173 250fcfa.que lui doit l’institut diambar.se serait là une belle façon de préserver l’honneur du football.
.



JACK BOER




8.Posté par alogaze le 27/02/2009 23:59
wade mon président ne nous respecte pas mais sarcozi est un égoiste la france ne l'appartient pas

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State