Référence multimedia du sénégal
.
Google

TAXE DE RACISTE PAR SPIKE LEE: Clint Eastwood s’explique

Article Lu 11388 fois

Lors du dernier Festival de Cannes, une altercation a éclaté entre les deux célèbres réalisateurs américains Clint Eastwood et Spike Lee sur le rôle des soldats noirs pendant un épisode de la Guerre du Pacifique en 1945.



TAXE DE RACISTE PAR SPIKE LEE: Clint Eastwood s’explique
Le porte parole de la communauté noire américaine, notamment grâce à ses films Do the right thing, Malcolm X, ou encore un récent documentaire sur le cyclone Katrina à la Nouvelle-Orléans, s’en est pris à Clint Eastwood. Il reproche au septuagénaire de ne pas avoir fait figurer de soldats noirs dans ses deux films sur la bataille d’Iwo Jima, Mémoires de nos pères et Lettres d’Iwo Jima, sortis fin 2006. « Clint Eastwood a fait deux films sur Iwo Jima qui dépassaient les quatre heures au total et pas un acteur noir n’est vu à l’écran », avait reproché Spike Lee. « Dans sa version d’Iwo Jima, les soldats noirs n’existaient pas », avait-il poursuivi. Justement, le réalisateur était à Cannes pour promouvoir son film Miracle at St. Anna, sur la contribution des noirs dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le 6 juin, Clint Eastwood avait répliqué, conseillant à Spike Lee de « la fermer ». « A-t-il seulement étudié l’Histoire ? », avait-il questionné. Il a par la suite défendu la distribution de Mémoires de nos pères, l’histoire des soldats qui ont hissé le drapeau américain sur l’île volcanique d’Iwo Jimma, d’un point de vue historique. En effet, la photo de ces soldats est l’un des documents de guerre les plus célèbres du monde. Tout en reconnaissant la présence de Noirs à Iwo Jima, Eastwood a expliqué qu’« ils n’ont pas hissé le drapeau. L’histoire est celle de la photo au drapeau, et les Noirs n’ont pas fait cela », s’est expliqué Clint Eastwood. « Si je mettais un acteur africain-américain à cet endroit, les gens diraient, ’ce mec a perdu la raison, Ce n’est pas conforme à l’Histoire ».

Mais Spike Lee n’est pas d’accord. « S’il le veut, je peux rassembler des Noirs qui ont combattu à Iwo Jima et je lui dirais d’affirmer à ces gars que ce qu’ils ont fait n’était rien et qu’ils n’ont pas existé », a contre-attaqué le réalisateur. « Je n’invente rien. Je connais l’Histoire. J’ai été étudiant en Histoire. Et je connais l’histoire de Hollywood et son omission du million de Noirs américains, hommes et femmes, qui ont contribué à la Seconde Guerre mondiale », a-t-il ajouté. La controverse a amené des historiens à trancher le débat. Prudents, ils ont déclaré que chacun des cinéastes pouvait avoir raison. Selon eux, entre 700 et 900 soldats noirs étaient présents lors de la bataille d’Iwo Jima, mais ils sont restés en retrait de la ligne de front, étant affectés au pilotage des transports de troupes amphibies et l’approvisionnement en munitions. Aucun d’entre eux n’a hissé le fameux drapeau. Cependant, Yvonne Latty, professeur à l’université de New York et auteur d’un livre sur les anciens combattants noirs, estime que ces soldats ont ainsi joué un rôle fondamental à Iwo Jima. Ils « faisaient le boulot le plus dangereux. Si vous voulez montrer l’accostage des soldats, il faut montrer des Noirs sur la plage » d’Iwo Jima.

En dehors de l’aspect historique du débat, Spike Lee et Clint Eastwood avaient déjà eu un échange houleux, il y a quelques années, à propos du film Bird : « il s’est plaint lorsque j’ai réalisé Bird (un film biographique sur le musicien afro-américain Charlie Parker), demandant pourquoi c’est un Blanc qui le tournait. C’est parce que j’étais le seul à vouloir le faire, voilà pourquoi. Il aurait pu prendre les devants et le faire, au lieu de ça, il faisait autre chose », a conclu Eastwood.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 11388 fois

Samedi 14 Juin 2008





1.Posté par Dïeugg le 14/06/2008 11:17
Le landernau sénégalais est loin de ce combat qui ne le concerne plus tellement il est envahi par: Abdoulaye Wade et ses inépties, le Mouridisme et ses frasques, etc... Le combat pour le respect des noirs n'est plus sénégalais (en tout cas au niveau de ses "représentants").

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State