Référence multimedia du sénégal
.
Google

TAMBACOUNDA Un détournement de 813 millions encore découvert au trésor public par la gendarmerie

Article Lu 1434 fois


Le service régional du trésor public à Tamba se trouve à nouveau au centre d’un scandale financier. Le plus grand que la région de Tamba n’a jamais connu. Quelques mois après le détournement de fonds qui a valu à un policier municipal et à un agent comptable dudit service une détention préventive , Les hommes de l’adjudant-chef Oumar Cissé, commandant la brigade de gendarmerie de Tamba , ont encore découvert un « trou » de 813 millions de FCFA au service régional du trésor public. Un détournement commis cette fois-ci par des agents de l’Etat du Sénégal.
De source judiciaire généralement bien informée, les pandores de Tamba qui ont été saisis pour la réouverture du dossier du détournement de fonds au trésor public ont effectué une enquête qui a abouti à la découverte d’un autre détournement de derniers publics commis cette fois par des fonctionnaires de l’Etat. L’enquête dont la première manche avait démarré au mois de décembre dernier, avait abouti à l’arrestation de trois personnes, inculpées par le juge d’instruction du 1e cabinet du tribunal régional pour le délit de malversations commises dans les comptes du trésor. Les inculpés répondent respectivement aux noms d’Ibrahima Sarr, Sall Tamsir Ndiaye et El hadji Ndiaye. Le premier est âgé de 45 ans. Il est policier municipal et exerçait également la fonction d’agent comptable au dit service alors que le second est le titulaire du compte dans lequel ont transité les fonds détournés. Il est âgé de 25 ans. Quant au troisième qui a soufflé ses 56 bougies, il exerce comme inspecteur à la police municipale et est également le père de Tamsir Ndiaye. L’agent comptable et son complice qui ont été rejoints en prison par l’inspecteur de police municipale le 12 février dernier attendent toujours d’être fixés sur leur sort, même si les deux premiers nommés auraient soutenu que les vrais coupables sont tapis dans l’ombre. Ainsi, s’il est vrai qu’en matière de détournement, les coupables bénéficient très souvent de complicité, les pandores auront la lourde tâche de remonter la filière pour démasquer les complices. Parmi ces derniers, les noms des fonctionnaires hauts placés ont été cités. Sur le modus opérandi qui a permis à Ibrahima Sarr et Cie de « saigner » le service régional du trésor, il faut juste retenir que Ibrahima Sarr et ses complices avaient mis sur pied des groupements d’intérêt économique (GIE) fictifs, pour simuler des prêts et faire atterrir ainsi dans les comptes de ces « Gie » les fonds détournés. Avec la réouverture de l’enquête, les masques vont bientôt tomber. Ce détournement qui a déjà pris des allures du plus grand scandale financier que la région n’a jamais connu est au centre des tiraillements entre le nouveau payeur très prudent et son prédécesseur parti à la retraite qui, lors du détournement avait été indexé par les mis en cause.

Source: L'observateur

Article Lu 1434 fois

Lundi 17 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State