Référence multimedia du sénégal
.
Google

TABAGISME FEMININ: Les étudiantes fument de plus en plus

Article Lu 11032 fois


TABAGISME FEMININ: Les étudiantes fument de plus en plus
Le tabagisme féminin est devenu un réel fléau au Sénégal. Les fumeuses sont de plus en plus nombreuses, jeunes et motivées. Telle est la conclusion de l’enquête menée en 2003 à la cité Claudel et au campus de l’Ecole supérieure Polytechnique (Esp) et qui a été restituée, hier. Les résultats d’une enquête menée par la Division des études et de la recherche du Ministère de la Santé et de la Prévention médicale (Mspm) montrent que sur une population estudiantine de 1231, 37 d’entre elles sont des fumeuses. Ce qui représente un taux de 3%. Selon toujours les données de cette recherche, «54% de fumeuses ont entre 18-24 ans, 73% des étudiantes fument au premier cycle, 76% d’entre elles fument entre 3 et 5 fois par jour et 19% fument plus de 5 fois par jour». Les principales motivations sont l’émancipation (33%), l’imitation (27%), la curiosité (19%), le désir d’être accepté. Il s’y ajoute toujours selon l’enquête d’autres facteurs socio-culturels et environnementaux. Les conséquences de ce phénomène, surtout d’ordre sanitaire concernent les maladies cardiovasculaires, respiratoires, les cancers.

Tandis qu’il risque d’avoir des effets sur la grossesse, la fertilité, le poids et la beauté. Pour Maguatte Ndoye Ndiaye, professeur d’Economie familiale à l’Esp et présentateur des résultats de l’enquête, la situation est suffisamment préoccupante au point qu’il faut déjà faire dans la prévention. Il regrette à cet effet que les actions de lutte contre le tabac n’ont pas encore «spécifiquement» pris en compte le tabagisme féminin. A l’Etat du Sénégal, il lui est demandé de «prendre ses responsabilités» en réglementant la publicité et la promotion de la vente du tabac, la promotion de femmes non fumeuses et une éducation anti-tabac dans les écoles. Selon des statistiques de 2000, du rapport Mat Sen, ce sont 1600 tonnes de cigarettes par an qui sont vendues au Sénégal pour 12% de fumeuses.

Source: LAs

Article Lu 11032 fois

Samedi 8 Septembre 2007





1.Posté par ndiol44 le 09/09/2007 08:09
c la détoriation des moeurs compléte .Voila d'où nous méne l'emmancipation et l'intégration à la culture occidentale.l'unique reméde est un retour imminent aux sources.

2.Posté par Sénégalais responsable de Santé publique en France le 09/09/2007 14:06
Dans ce genre d'étude, l'épidémiologie est un facteur trés parlant, c'est à dire qu'il faut pour que les sénégalais mesurent le danger du tabac, de l'alcool et d'autres addictions qu'on les informe sur la relation avec les maladies, les morts et les conséquences sur l'entourage des personnes dépendantes. Il est vrai que nous sommes un pays sous développé et n'avons pas les gros moyens. Mais ce genre d'arguments n'est pas valable quand on voit le train de vie de l'Etat Sénégalais. En commençant par informer sur le coût social du tabagisme, de l'alcoolisme etc, vous verrez que la prévention peut se contenter de l'équivalent de la valeur de 70 voitures tout terrain (4X4) et de leur maintenance par année. C'est une question de choix politique apparament, le pouvoir politique en a un autre. Et pour intervenir sur la contribution de ndiol, ceci n'a rien à voir avec la détérioration des moeurs. Au Sénégal, les moeurs se détériorent avec les comportements.... des personnes victimes d'inondation sont en train d'être expulsées à Thiès... ça c'est de l'information.

3.Posté par khady le 09/09/2007 23:01
L`emancipation n`a rien a voire avec ce probleme.Seulement si des senegalaises ne savent pas d`où elles viennent gnak kilifa, roy lou boone ,c`est ca le probleme.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State