Référence multimedia du sénégal
.
Google

Suppression du second tour : Ousmane Masseck Ndiaye exprime son désaccord

Article Lu 11054 fois

La décision de supprimer le second tour de l’élection présidentielle au Sénégal continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive au niveau du landerneau politique sénégalais. Une véritable cacophonie commence à s’installer avec les francs tireurs de la majorité qui refusent de regarder dans cette direction voulue par Alioune Sow et une frange du PDS.



Suppression du second tour : Ousmane Masseck Ndiaye exprime son désaccord
Après le neveu du chef de l’Etat Doudou Wade qui assure que cette décision n’est pas encore discutée au niveau des instances dirigeantes, c’est au tour de Bamba Ndiaye et d’Ousmane Masseck Ndiaye de rejeter de manière catégorique cette décision.

Auparavant l’ancien Porte parole du parti Babacar Gaye avait lui aussi annoncé que le PDS n’a jamais abondé cette question. Ces dysfonctionnements notés ça et là témoignent de la difficulté de prendre une décision finale sur cette dernière tentative de la mouvance présidentielle de changer les règles du jeu au cours jeu. La levée de boucliers d’une large frange de l’opposition contre cette mesure qualifiée de véritable ineptie, a vite fait d’échauder certaines ardeurs.

Cependant les deux dernières sorties de grands responsables du Parti Libéral renseigne sur la profondeur du malaise. En effet le député Mamadou Bamba Ndiaye a profité de la tenue du Bureau Politique de son parti le Mouvement Populaire Socialiste (MPL/SELAL) pour annoncer son opposition frontale à cette tentative. Comme s’il n’attendait que ce signal le Président du Conseil Economique et Social M Ousmane Masseck Ndiaye a, lui aussi réagi ce jour sur les ondes de la RFM pour assurer avec force son rejet de cette éventuelle mesure. « Nous sommes dans un parti démocratique et chacun est libre d’exprimer sa position. Pour l’instant la question de la suppression du second tour n’a pas été abordée au sein de notre parti. Cependant je suis tout à fait contre cette décision qui constituerait quelque part un net recul de la démocratie sénégalaise. » a-t-il affirmé en substance.

Fadel LO
Source Sununews.com

Article Lu 11054 fois

Jeudi 8 Octobre 2009





1.Posté par SIDATY DJITTE le 08/10/2009 22:52
BRAVO OUSMANE.C COURAGEUX. BOULENE TOPP BOY ALIOUNE SOW.DAFADOFF LEEGUI ,ANCIEN DOUNGOUROU DE DIAGNE FADA.

2.Posté par alfred le 08/10/2009 23:48

3.Posté par le jeune le 09/10/2009 10:46
merci gran Oussou Bébé c comme ca il faut que vous restiez démocrates et non royalistes c est comme ca méme étant dans la cour du roi n empéche qu on lui dise ses conneries et n oubliez pas wade n a plus la téte sur les épaules tant qu il n aura pas fait de son guignol de fils le président des sénégalais
Comprenez le ainsi car vous aussi vous avez des ambitions politiques donc c est le moment d'arréter le suivisme et de vous consacrer à votre avenir politique tel qu il le veut pour son fils.
Si tu continue comme ca Oussou tout st louis sera dérriére toi et tu saura que ce n est pas toi qu on a sanctionné à st louis mais ton président Wade et son albinos de fils

4.Posté par askan wi le 09/10/2009 11:22
Ils veulent prendre les sénégalais en otage mais dougnou ko nangou c'est trés courageux de la part de mr Ndiaye de se liguer contre ceci vu que maintenant lou bour beugue mom lagnou wara def ma djomi !!!! wayé djam ak xéweul rek

5.Posté par DD le 09/10/2009 11:45
C’est un ballon de sonde, un jeu de yoyo, une manière de détourner l'attention du public sur les dérives du pouvoir
On n’est pas des gamins

6.Posté par ndiakoum le 09/10/2009 17:16
si tu n'es pas d'accord vas plutot le dire à wade vous etes tous pareils GUEUMOUGNOU NDAYOU WAA PDS

7.Posté par Kaddu le 09/10/2009 22:39
Une pierre, deux coups:
Depuis un moment, je cherchais une solution démocratique et techniquement réalisable pour déterminer un candidat unique contre les Wade. EUREKA, je pense avoir trouvé. je propose d'utiliser le réseau des assises nationales pour mobiliser 10000 sénégalais qui ont les moyens de donner une participation financière de 10000 f CFA chacun en désignant un candidat sur une liste. Les partis politique et la société civile peuvent présenter un candidat sur cette liste à condition de s'engager à soutenir celui qui en sortira majoritaire démocratiquement au terme des choix des participants. Tous les participants seront identifiables par la carte d'électeur. La liste sera publier dans les principaux journaux et sur le net.
Qu'en pensez vous? Du coup, 1 ou 1/2 tour, 100 ou 500 millions, aucun artifice des Wade ne nous empêchera de nous en débarrasser une fois pour toute.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State