Référence multimedia du sénégal
.
Google

Stratégie culturelle du monde islamique : Le retour à l’écran des productions arabes

Article Lu 1380 fois

Dakar a abrité depuis ce lundi la septième session du Conseil consultatif chargé de la mise en œuvre de la stratégie culturelle du monde islamique. Ainsi, pendant deux jours les membres de cette commission, venus de pays africains, arabes et asiatiques ont plaidé, entre autres questions, pour une large diffusion des émissions et films portant sur l’Islam au niveau des télévisions.



La septième réunion du Conseil consultatif de la Oummah islamique portait sur des points aussi importants que la stratégie de développement des Technologies de l’information et de la communication, le projet de stratégie de la solidarité culturelle et le renouvellement des politiques culturelles dans le monde islamique. A l’issue des travaux dudit Conseil, souligne-t-on, le Sénégal compte revoir la mise en œuvre et le suivi de son action culturelle, en favorisant notamment la diffusion de plus d’émissions et de films portant sur l’Islam au niveau des télévisions.
La religion musulmane marque son empreinte partout où se manifeste la vie, pour inculquer à ses adeptes la quête de la paix et du savoir, la tolérance, la solidarité et le respect de l’autre. Pour l’année 2007, Dakar a été élue capitale de la culture islamique. Avec 95 % de musulmans qui habitent le pays, le Sénégal s’engage ainsi pour la sauvegarde et la diffusion des valeurs islamiques. Il se détermine à œuvrer pour le développement harmonieux de la Oummah islamique. Selon le ministre de la Culture et du Patrimoine historique classé, chaque Etat a le droit de définir sa propre culture, car l’enjeu culturel est au cœur du développement économique de chaque pays. ‘Le respect de la diversité culturelle ne doit pas empêcher aux musulmans de mieux connaître leur religion pour la mettre en valeur’, note Mame Birame Diouf.

Avec la nomination de Dakar, capitale de la culture islamique, l’organisation mondiale vise à faire connaître les monuments historiques, civilisationnels et culturels du Sénégal. Mais au-delà, il s’agit également de mettre en valeur la riche contribution que la capitale a acquise à travers les âges, grâce à ses savants, intellectuels, créateurs et à travers ses institutions éducatives dans les domaines des sciences d’art et des Lettres, par le biais de l'Organisation de la conférence islamique pour l'éducation, les sciences, la culture et la communication (Isesco).

Ainsi, l’organisation islamique entend raviver la mémoire de cette ville phare de l’Afrique de l’Ouest et sensibiliser les générations montantes sur l’importance et la richesse de son patrimoine.

Paule kadja TRAORE (Stagiaire)
Source: Walfadji

Article Lu 1380 fois

Mercredi 25 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State