Référence multimedia du sénégal
.
Google

Stade Maniang Soumaré de Thiès : Le gardien meurt électrocuté dans les vestiaires

Article Lu 1669 fois


(Correspondance) - Le monde sportif thiessois s'est réveillé hier dans la tristesse, en apprenant la tragique disparition du gardien du temple du sport de la cité du rail, le stade Maniang Soumaré. Pa Diaw, dont le destin semblait intimement lié à cette infrastructure sportive, s'en est allé, emporté par son sens très élevé du devoir. Le quinquagénaire (57 ans) a été victime d'une électrocution alors qu'il s'employait à nettoyer les vestiaires. Il relevait certes d'une maladie qui l'avait un peu éloigné du stade, mais n'avait pu s'empêcher d'accomplir un devoir qu'il savait être le sien.
En effet, les vestiaires étaient toujours inondées suite à des fuites d'eau au niveau des installations. L'ayant remarqué, les responsables du stade auraient avisé les services techniques de la commune pour des travaux de réparation. C'est ainsi que le matin de très bonne heure, Pa Diaw est venu pour nettoyer les locaux, avant l'arrivée des techniciens. Il s'était levé tôt pour accomplir sa dernière corvée. Le vieil homme se serait muni, selon certaines sources, d'une tige en fer dans l'exécution de sa tâche. Laquelle serait ainsi entrée en contact avec un fil électrique et le choc ne lui laissera aucune chance. La mort sera subite.

Le corps ne sera découvert qu'avec l'arrivée des techniciens de la mairie qui se chargeront d'alerter les athlètes qui s'entraînaient en ce moment-là. Parmi eux se trouvaient des éléments des sapeurs pompiers. Ces derniers constateront sa mort, avant d'alerter à leur tour leurs collègues qui se chargeront de déposer le corps à la morgue de l'hôpital Amadou Sakhir Ndièguène de Thiès, après avoir saisi le commissariat de police. Le corps sera par la suite levé sur ordre du procureur de la République pour les besoins de l'inhumation qui devait se faire à Sendou, village natal du défunt. Une levée du corps qui a vu la présence de l'ensemble des sportifs thiessois qu'il considérait d'ailleurs, selon des témoignages, comme sa seconde famille. Bon nombre d'entre eux ont d'ailleurs tenu à accompagner leur vieux compagnon jusqu'à sa dernière demeure de Sendou.

Source: Walfadjri

Article Lu 1669 fois

Mercredi 30 Avril 2008





1.Posté par xibar le 30/04/2008 14:46
que Dieu t'accueille au paradis. Amen.

2.Posté par chon le 30/04/2008 15:00
amen que dieu l'acceuil dans son paradis cé triste

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State