Référence multimedia du sénégal
.
Google

Sortie de la promotion Diouma DIENG DIAKHATE de l'Acapes : Sur les pas de la patronne de Shalimar Couture

Article Lu 13772 fois

Le milieu de la mode a reçu vingt nouvelles stylistes samedi dernier, qui viennent de boucler une formation de trois ans. Sortie du Centre polyvalent de la femme (Cpf) nouvelle formule de l’Acapes, la promotion ‘Diouma Dieng Diakhaté’ a étalé son savoir-faire lors d’un défilé.



Avec la crêpe, la soie, la toile de jute, le basin peint ou perlé et même le tissu teinté, très en vogue, les vingt auditrices sortantes du Cpf de l’Acapes ont montré, samedi dernier, leur savoir-faire. Le résultat des tissus transformés, servi lors du défilé de sortie de la promotion, donne des modèles de tailleurs avec des bustiers dessinant parfois une carte de l’Afrique, un baobab peint, des tenues traditionnelles pour adultes et enfants.
Ce premier travail, acquis après trois ans de formation, a été soumis à l’appréciation du public et à celle de la marraine de cette première promotion du Cpf, nouvelle formule de l’Acapes, la couturière et patronne de Shalimar Couture, Diouma Dieng Diakhaté. Ainsi Ouleye Sarr, Khadia Soumaré et leurs camarades entament sous un tonnerre d’applaudissements leurs premiers pas vers la haute couture. Un milieu qui, d’emblée, les fait peur, vu qu’elles sont ‘sans aide et sans moyens’, confient Ouleye et Kadia. Même si, elles se sentent ‘rassurées par les conseils de leur marraine’.

S’adressant à ces jeunes filles, Diouma Dieng Diakhaté révèle avoir commencé son aventure dans ce métier en 1981 sans appui, étant guidée simplement par son amour pour l’habillement. ‘Shalimar Couture est bâti aujourd’hui après de durs labeurs. J’ai commencé sans moyens avec deux vieilles machines de mes parents et des morceaux de tissus, achetés à Sandaga à la descente du travail de secrétariat à l’Asecna’, confie-la couturière. Pour réussir dans ce milieu, conseille-t-elle, ‘il faut de la persévérance et du courage, un respect et une considération avérés envers vos parents. En plus du goût et de l’élégance, car le client regarde sur vous avant d’acheter vos habits’. ‘Vous devez être le miroir de votre travail’, lance-t-elle aux nouvelles diplômées.

Pour motiver ses protégées dans leur aventure, Diouma Dieng Diakhaté leur a offert un chèque de 200 mille francs. Aussi, chaque styliste en herbe a reçu des mains de la marraine trois paquets de tissus brodés, en plus de pouvoir bénéficier de trois mois de stage à Shalimar Couture, à tour de rôle avec deux stylistes par équipe. Et pour couronner le tout, la marraine a également offert une machine à cornerie-broderie A3 à l’Acapes.

Fatou . K. SENE
Source: Walfadji

Article Lu 13772 fois

Mercredi 1 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State