Référence multimedia du sénégal
.
Google

Son procès renvoyé au 18 août : Le séjour carcéral se prolonge pour le khalife de Thierno Mandina

Article Lu 11147 fois

Mouhamadou Ibrahima Diallo devrait patienter avant de connaître son sort. C’est en tout cas la décision du tribunal des flagrants délits qui a renvoyé l’affaire au 18 août prochain, prolongeant du coup le séjour carcéral de ce chef religieux dont le procès a battu tous les records d’affluence au tribunal régional.



Ziguinchor - Ils étaient plusieurs centaines, peut-être même plus d’un millier de Ziguinchorois à manifester hier le désir d’assister au procès de Mouhamadou Ibrahima Diallo. Un nombre trop grand pour une petite salle où devait se jouer le sort de ce guide religieux, poursuivi pour viols multiples sur deux fillettes qui ne sont autres que ses propres nièces. Finalement, seules quelques dizaines de personnes ont pu accéder à la salle. Une situation qui n’a pas entamé la détermination de ces hommes et des femmes qui, la plupart, ont effectué le déplacement, espérant que le présumé auteur de la grossesse de Awa Diallo, douze ans, sera condamné. Seulement, tout ce beau monde doit prendre son mal en patience puisque le tribunal a renvoyé le procès au 18 août prochain. Le juge se donne ainsi le temps d’avoir d’autres éléments pour mieux rendre justice dans cette affaire qui se positionne comme l’une des plus médiatisées de l’histoire judiciaire à Ziguinchor. Avant cette date, les extraits de naissance des deux victimes devraient être présentés au juge.
D’ici là, Mouhamadou Ibrahima Diallo restera encore en prison, contrairement à la volonté de ses avocats. Ces derniers qui avaient déposé une demande de liberté provisoire n’ont pas été suivis par le tribunal. Et pourtant, argumente Me Kaoussou Kaba Bodian, ‘beaucoup d’éléments militent en faveur de cette liberté provisoire’. Et l’avocat de citer entre autres, le statut social de son client. Des arguments qui n’ont pas suffi pour convaincre le juge. Néanmoins, Me Kaoussou Kaba Bodian n’a pas disculpé les femmes dans certains cas de viols. C’est pourquoi il les invite à changer de comportements. Dans le combat contre ce fléau, pense-t-il, ‘les femmes ont leur partition à jouer’.

Loin de toutes ces considérations, le tribunal à, quant à lui, décidé de renvoyer Mouhamadou Ibrahima Diallo en prison. Une décision à laquelle la forte pression notée hier au tribunal et avant-hier avec la marche des femmes ne semble pas étrangère. Hier, par exemple, la plupart des curieux qui étaient présents à l’intérieur et aux abords du tribunal régional de Ziguinchor, et ils étaient nombreux, n’attendaient qu’une seule chose : une lourde peine contre le marabout, présumé violeur des sœurs Awa et Mariama Diallo. Une mobilisation qui ne pouvait laisser indifférent. Dans ces conditions, le juge pouvait-il accéder à la demande de liberté provisoire formulée par les conseils du khalife de Thierno Mandina ? La seule certitude est que la sécurité du marabout est aujourd’hui menacée par des gens qui avaient même manifesté un certain moment, hier, de lui balancer des pierres lorsqu’on le ramenait hier en prison. L’imposant dispositif sécuritaire déployé sur les lieux par la police avait heureusement fini par dissuader la foule.

Cet épisode renseigne sur l’émotion provoquée à Ziguinchor par cette affaire qui n’a pas encore connu son épilogue.

Du côté de la gent féminine en tout cas, la mobilisation est toujours de mise en direction de ce procès.

Mamadou Papo MANE
Source Walfadjri

Article Lu 11147 fois

Mercredi 29 Juillet 2009





1.Posté par Karim le 29/07/2009 15:23
faîtes vite, il mérite une sanction sévère si ces faits sont exacts

2.Posté par deug le 29/07/2009 18:10
N'est ce pas on avait l'habitude de dire " laissez les femmes disposer de leurs corps comme elles veulent". Maintenant on a vu les résultats, les hommes à force de voir des corps de femmes dénudées à longueur de journées sont devenus malades. Dieu n'interdit rien par plaisir. Certes le viol a toujours existé mais pas avec cette fréquence.
Chéres sœurs il est de votre intérêt de changer votre habillement, sachez que vous n'êtes pas seules et que y a des hommes qui partagent la société avec vous et bien que l'atteinte à la pudeur n'est pas sanctionnée au Sénégal, la sanction vient de ces malades qui violent ces gamines innocentes. Il faut que la loi soit plus ferme sur les viols que font les hommes sur les femmes mais aussi sur le viol mental que font les femmes sur les hommes et sur les femmes aussi.

3.Posté par deugouDOULL le 29/07/2009 20:00
deul...!!!! sache que tu fais DU HORS SUJET TOTAL........
Ce monsieur ou MARA n'a pas VIOLE une FEMME dénudée,mais presque sa PROPRE CHAIRE. Et oui,l'une des DEUX ffilles est sa NIECE;

4.Posté par HSJKH le 29/07/2009 21:15
http://www.kanal150.com/html/kanal150-3.php

5.Posté par Justice le 29/07/2009 23:29
Si les accusations se sont revelees vraies alors il merite la peine de mort.

6.Posté par deug le 30/07/2009 11:53
Hey sa sarap ndaye
yaw ya def hors sujet tu n'as même pas compris ce que j'ai écrit
connard

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State