Référence multimedia du sénégal
.
Google

Société Abdoukarim Bourgi: Le gardien tentait de violer la femme de ménage

Article Lu 1955 fois


Cette dame du nom de Marième Ndoye, employée comme bonne à la société Abdoukarim Bourgi, ne doit son salut qu'à son courage, face à celle du gardien qui voulait coûte que coûte « mouiller son maillot ». Durant une trentaine de minutes, bien que l'ayant terrassée, et maîtrisée, le gardien n'a pu assouvir ses désirs. Car, la dame Ndoye, pourtant en très mauvaise posture, réussira à empoigner les parties intimes du prévenu, les pinçant avec ses ongles. Cette vive douleur contraindra le violeur à lâcher prise. Arrêté et déféré au parquet, il était hier à la barre. Le procureur a requis l'application de la loi. Quant à la plaignante, elle dira qu'elle ne réclame pas un sou à ce pauvre gardien. Le jugement sera rendu demain, 6 mars.

Ibrahima Tine, né en 1965, assure le gardiennage à la société Abdoukarim Bourgi à Dakar. Selon ses dires, il travaille dans cette société depuis quatorze ans. Quant à la victime, la dame Marième Ndoye, trente ans, elle est employée comme femme de ménage à ladite société. Le 25 février dernier, alors qu'elle était en train de faire le ménage au dancing, au premier étage, vers 13 heures 30 minutes, Ibrahima Tine a fait irruption dans la salle, et lui a lancé : « Sale menteuse, je vais te corriger ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Il lui tord le bras, la met à terre, enlève son pantalon, sort son pénis, et tente d'écarter ses jambes pour la violer. « Je me suis débattue en serrant davantage mes cuisses, à tel point qu'il n'a pas pu me pénétrer », déclare-t-elle. Mais Ibrahima Tine tenait coûte que coûte à monter au septième ciel. S'étant heurté à une résistance farouche d'un côté, il tentera de passer par l'autre bord, en essayant de la retourner sur le ventre, pour passer par les fesses, en vain. « J'ai crié, mais personne ne se trouvait au premier étage. J'ai alors saisi son sexe pour le pincer avec mes ongles, cette vive douleur l'a fait lâcher prise, et il fut contraint de se lever. J'en ai profité pour prendre la fuite, et aller faire une déposition au commissariat central de Dakar ; les policiers sont venus le cueillir. Je précise également que les clés de la salle en question sont gardées par le même gardien, et que c'est lui-même qui me les remettait chaque matin », a confié la victime. Avant de confirmer que le gardien n'avait pas réussi à commettre son forfait, répondant à une question du président. Quant au prévenu, interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, il a remué juré n'avoir jamais touché la dame. « Le seul contact que j'ai eu avec elle, c'est de lui remettre les clés ; même si j'ai eu un différend avec elle qui date de la veille de la Tabaski , je ne l'ai jamais touchée », dit-il. Accusant plutôt la dame de tenter de le plonger dans de sales draps. Du côté du ministère public, le procureur a requis une peine stricte à l'encontre du mis en cause. C'est ainsi que le conseil du prévenu, Me Iba Mar, a plaidé contre la version de la plaignante, la dame Marième Ndoye. L'avocat expliquera au tribunal que son client est employé dans cette boîte depuis quatorze ans, sans jamais avoir de différends avec que ce soit. « Sans aucun doute, la dame veut régler ses comptes avec mon client », argue-t-il. Surtout, au vu de l'heure, 23 h 30... Et de demander au tribunal de lui faire une application bienveillante de la loi. L'affaire est mise en délibéré pour demain, 6 mars.

Source: L'office

Article Lu 1955 fois

Mercredi 5 Mars 2008





1.Posté par awa le 05/03/2008 18:33
En tout cas ce que je sais est que l'homme est très méchant je le vois tous les jours, il a un visage grave, un visage de con

2.Posté par aliou le 05/03/2008 20:24
mais ou sont les preuves dans tout ca? on va mettre une personne en prison sans preuve ,ni temoin juste du fait des dires de la partie plaignante....
La femme dit "J'ai alors saisi son sexe pour le pincer avec mes ongles", qu'est ce qui a ete fait ,enquete medicale, de police pour corrober cela....
Si dans un pays ,on peut mettre quelqu'un en prison de cette facon, c'est que chacun est en danger....Attendons de voir ,la decision du juge, mais ca ne sent pas bon ca.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State