Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Situation des sénégalais en Italie : Plus de 500, dont plusieurs femmes dans les geôles

L’Europe n’est plus l’«Eldorado» tant rêvé par les sénégalais. Aujourd’hui, avec la crise qui y sévit, les émigrés africains sont vus comme responsables de tous les maux dont souffre le pays. Des centaines de sénégalais, dont un nombre important de femmes, sont emprisonnés en Italie pour divers délits.



Situation des sénégalais en Italie : Plus de 500, dont plusieurs femmes dans les geôles
«Leurs conditions de détention ne sont pas des meilleures», révèlent nos sources.
Des informations en provenance d’Italie, confirmées par l’ancien ambassadeur du Sénégal en Italie, Cheikh Sadibou Fall, sont inquiétantes. Plus de 500 ressortissants sénégalais croupissent dans les geôles italiennes, dans des conditions difficiles, souvent sans assistance. Et, cette situation, à en croire nos sources, est accentuée par la crise financière qui secoue l’Europe. Ainsi, hormis la loi mise en place pour faire reculer l’immigration clandestine, nos interlocuteurs révèlent que le nombre accru de prisonniers sénégalais dans les geôles italiennes est dû à plusieurs ordres. «Il arrive que les sénégalais qui aiment toujours vivre en communauté soient entassés dans un appartement réservé uniquement à deux ou trois personnes. Avec la loi mise en place pour éradiquer ce phénomène, des poursuites judiciaires sont notées en ce sens et les fautifs sont conduits en taule», précisent nos sources.

Mais, certaines incarcérations sont également dues au problème de renouvellement du permis de séjours. «Souvent, la plupart de nos compatriotes peinent à renouveler ce précieux sésame. Ainsi, ne pouvant plus obtenir les pièces demandées (certificat de résidence, les trois derniers bulletins de salaires…), ils sont désormais considérés comme clandestins et une fois appréhendée par la police, finissent par séjourner en prison», insisteront nos sources de chez Monti (actuel Premier ministre).

«Les sénégalais, champions de la vente à la sauvette, alors interdits d’écouler leurs articles dans certains lieux, jouent au chat et à la souris avec les policiers et ceux qui tombent dans les filets des flics, sont directement conduits en prison», poursuivent-elles. Dans un passé récent, les personnes interpellées, souligne-t-on, étaient rapatriées dans leurs pays d’origine, mais aujourd’hui, avec la faillite de la compagnie Alitalia, à bord duquel, ils étaient ramenés, ces immigrés sont gardés dans les prisons.

Aussi, toutes les personnes en situation irrégulière, parmi lesquelles bon nombre de sénégalais dont des femmes, croupissent-elles dans les geôles italiennes. Pourtant, les nombreuses associations sénégalaises en Italie ont toujours tiré la sonnette d’alarme. C’est sans assistance que les compatriotes sont emprisonnés, précisera l’ancien ambassadeur du Sénégal en Italie, Cheikh Sadibou Fall, selon qui, dans l’émission «Supplément» de Rewmi Fm, la situation est telle qu’il était obligé de signer une convention avec un cabinet sur place. Pour continuer son combat, il interpelle le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, sans oublier son successeur qui vient d’être nommé. «Il est bon d’aider les compatriotes dans l’obtention de papiers mais, assister ceux qui sont en prison est une autre urgence car, les conditions de détention ne sont pas toujours des meilleures», a-t-il déclaré.

Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

Lundi 18 Février 2013




1.Posté par Modou Modou le 19/02/2013 17:35
Sic!!!!!

Mais laissez tomber ce Cheikh Sadibpu Fall qui n'a rien fait de seriux pour les immigres quand il etait sur place.
Maintenant, il se permet de donner des "conseils".

Mon vieux!!!!!!

2.Posté par Amy le 19/02/2013 20:16
Qu'on nous raconte la vérité , nul ne va en galère car tu n'a pas ou plus permi de séjour.. Les sénégalais aime la facilité ils sont devenus tous vendeurs de drogue..de torino a brescia en passant à Milan Bologne... Brescia que je connais mieux ces derniers temps il ne se passe une semaine sans k'un sénégalais vendeur de drogue ne finissent en galère dans un quartier nommé Mandolossa la drogue les sénégalais com nos ambulants de Sandaga.. Alors nagnou wakh wakh bi

3.Posté par fatang le 20/02/2013 09:01
bien dit AMY le problème cet ça ILS VENDENT DES CHOSES INTERDITES EN ITALIE OU AU SÉNÉGAL quel que soit le pays si ont te prend tu vas en prison

4.Posté par yerim le 20/02/2013 18:26
Le probleme est abordé dans ton sujet de la maniere le plus simple qui soit.Amy a raison en effet pour quelqun qui n a pas de papier la prison ne sera pas son lieu de residence mais les centres fermés prevus pour cet effet.Tous ceux qui croupissent en prison sont la par leur propre faute.Meme si c etait au senegal la prison devrait etre leur demeure.Au moment que les autres se levent pour aller travailler ,il ya des gens qui ne pensent qu'à l' argent facil. Vente de drogue, faux et usage de faux, agressions ......Le senegalais imigré perd de plus en plus la tete;on croit plus en rien ce qui compte c' est d' etre riche et rien d autr et peut importe les moyens.Disons le haut et fistiguons l'hypocrisie;les journalistes doivent aller sur le terrain avant d'ecrire sur des sujets qu'ils metrisent pas .Bonne lecture.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés