Référence multimedia du sénégal
.
Google

Si le Président Sall gagne en 2019, il pourra légalement se présenter pour un 3ème mandat en 2024

Article Lu 1489 fois


Invité de l’émission du dimanche “Grand Jury” de Mamoudou Ibra Kane sur la Rfm, le Professeur Babacar Guèye, spécialiste en Droit constitutionnel, a soutenu l’idée selon laquelle, si le Président Macky Sall, gagne à l’élection présidentielle de 2019, il pourra juridiquement et en toute légalité se présenter en 2024 pour un troisième mandat.

” Quand on a fait la révision constitutionnelle, on a oublié quelque chose. Il n’y pas de de dispositions expresses qui refuseraient à Macky Sall de se présenter en 2024. Quand on a révisé la Constitution, on devait légiférer des dispositions transitoires pour prévoir que le mandat en cours fait partie du décompte des deux mandats que le président peut avoir “, a confié le Pr Babacar Gueye.

Dans la même optique, le spécialiste en Droit constitutionnel ajoute que, ” ce mandat en cours qu’il (Ndlr : Macky Sall) exerce depuis 2012, si nous appliquons la Constitution à la lettre, on peut considérer qu’il ne fait pas partie du décompte. Ce qui fait que le président peut envisager juridiquement en 2024 de se présenter comme l’avait fait le président Wade. Macky Sall, s’il gagne en 2019, peut envisager juridiquement de se présenter en 2024, si nous appliquons la jurisprudence du Conseil Constitutionnel sur le troisième mandat “.

La rédaction

Article Lu 1489 fois

Lundi 9 Octobre 2017





1.Posté par Mamadou Moustapha NDIAYE le 10/10/2017 09:54
De prime abord, nopus ne sommes pas en 2019..
Par ailleurs, , l'éventualité d'un troisième mandat est totalement exclue par les dispositions de la ´revision de 2016, qui en l'espèce, relève d'une réforme, d'un aménagement , d'une clause de la charte nationale.

Le professeur Babacar GUEYE, semble avoir mal interprété ce point de droit.
L'absence de dispositions transitoires ne peut, en aucun cas être sujet à interprétation, car , ne figurant pas dans le texte de la constitution..( Ce qui n'a pas été légiféré n'est pas et ne peut pas être interprété comme un point de droit.....Exit

M.M.ND

Le Senegal n'avait pas besoint d'une telle polémique, car de surcroit, tout le peuple sénégalais y compris la communauté internationale sont à l'écoute du président Macky SALL, quant à sa promesse de limitation de son mandat....

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State