Sexualité : libido en baisse ? Vous pouvez la retrouver !

L’absence de désir chez les jeunes femmes est quelque chose d’assez commun. Ces chers messieurs ne le comprennent pas toujours, mais il existe pourtant bel et bien des éléments qui annihilent notre désir, sans pour autant que ces derniers aient un rapport avec eux. Voici quelques causes de baisse de libido, et, heureusement, aussi quelques solutions !



Sexualité : libido en baisse ? Vous pouvez la retrouver !
Généralités

 Les femmes qui souffrent d’une baisse de libido sont plus nombreuses qu’on ne le croit. Ça va de la très jeune femme, aux femmes ménopausées en passant par les jeunes mariées. Mais la plupart de temps, ce sont surtout les jeunes couples nouvellement parents qui rencontrent ce problème.

 Les hommes remarquent difficilement la baisse de libido chez leur partenaire dans la mesure où, contrairement à eux, nous sommes capables d’assurer une séance câlins, que le désir soit réellement présent ou non. La libido n’est pas forcément liée à la fréquence ou à la qualité de nos rapports sexuels. En fait, les causes sont souvent indirectes.

 La réponse sexuelle humaine se fait en trois phases : le désir, l’éveil et l’orgasme. Pour les chercheurs, le désir serait d’ordre psychologique, tandis que l’éveil et l’orgasme seraient d’ordre physique.

 Chaque femme connaît à un moment où à une autre de sa vie une baisse de libido que ce soit à cause du stress, de la maladie, de problèmes de couples ou de la grossesse. Cependant, si elle n’est concernée par aucune de ces raisons, d’autres causes pourraient expliquer cette baisse.


Les causes potentielles

Les mauvaises habitudes de vie
Rien ne fait autant baisser la libido d’une femme que le manque de sommeil, les mauvaises habitudes alimentaires ou un style de vie sédentaire. Tout ce qui peut affecter votre santé physique peut avoir un impact immédiat ou différé sur votre libido.

Solution
Vous vous sentirez plus sexy si vous prenez soin de vous. Ce qui signifie dormir au moins 8h par nuit, manger équilibré et faire du sport. Mais aussi, des soins beauté comme les massages vous font vous sentir mieux dans votre peau.

Les problèmes de santé
Les maladies comme l’anémie, les problèmes de thyroïde, le diabète ou les autres maladies chroniques peuvent altérer la libido. N’hésitez pas à consulter votre médecin dès que des symptômes inexpliqués apparaissent ou se prolongent. Un check-up complet lui permettra de déterminer les causes de votre état et de vous prescrire le traitement adapté.

Les médicaments
Beaucoup de médicaments sous prescription ou en vente libre peuvent avoir des effets sur la libido. Pour les jeunes femmes, l’un de ces médicaments, c’est la pilule contraceptive ! Cet effet n’est évidemment pas observé chez toutes les femmes sous contraception, mais la pilule a en effet tendance à diminuer le niveau de testostérone, or cette dernière est l’élément essentiel du désir, de l’éveil et de l’orgasme. Les anti-dépresseurs comme le prozac par exemple, ont également tendance à diminuer la libido.

Solution
Discutez avec votre médecin de la possibilité de changer de traitement ou de moyen de contraception. Les réactions diffèrent d’un contraceptif oral à un autre.

Les changements hormonaux
Autant la diminution du taux de testostérone peut avoir un effet négatif sur la libido, autant la diminution du taux d’œstrogène peut en avoir un aussi, notamment chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. La diminution du taux d’oestrogènes se traduit notamment par une sècheresse vaginale et par un manque d’élasticité, le tout résultant en une baisse de la libido. Les hormones (testostérone et oestrogènes) sont un élément essentiel à la construction de la libido.

Solution
Les déficiences hormonales se soignent avec des médicaments. En fonction de la nature de votre problème, vous recevrez des suppléments hormonaux, soit en testostérone, soit en oestrogènes. Si vous souffrez d’une diminution d’oestrogènes suite à l’allaitement ou à la pré ménopause, des crèmes à base d’oestrogènes ou des ovules vaginales peuvent aider à la lubrification.

Les MST
Elles ont des conséquences plus sévères chez les femmes que chez les hommes. Non traitées, elles peuvent provoquer de graves inflammations de l’utérus et de la zone pelvienne -ce qui rend difficile tout rapport sexuel- et être cause d’infertilité ou de grossesse extra-utérine. Ainsi, des maladies comme la syphilis, l’herpès génital ou la blennorragie, pour ne citer que celles-là, peuvent également provoquer une baisse de libido

Solution
N’hésitez pas à passer des tests, même si vous ne présentez aucun symptôme de ces maladies, et surtout si vous avez un nouveau partenaire. Consultez dès que vous avez le moindre doute ou le moindre symptôme comme une sensation de brûlure quand vous urinez ou des saignements dans et autour de la zone vaginale.

La dépression
Les femmes déprimées souffrent souvent d’une absence de libido. Certaines femmes peuvent être déprimées sans forcément s’en rendre compte. Ainsi, si vous avez des symptômes comme une tristesse persistante, l’anxiété, une humeur dépressive, une perte de plaisir dans vos activités, des changements au niveau du sommeil, de l’appétit ou du poids, l’irritabilité, le manque d’énergie, le sentiment d’être nulle, des difficultés à penser, à se concentrer ou à prendre des décisions ou des pensées morbides récurrentes, parlez-en à votre médecin qui sera plus à même de vous traiter ou de vous recommander un praticien qui vous aidera à surmonter votre dépression.

Source: Afroplurielles

Mercredi 11 Mai 2011

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News