Référence multimedia du sénégal
.
Google

Sermon de ce vendredi : Les imams prêchent contre le monument de la Renaissance

Article Lu 11355 fois

Le collectif des associations islamiques du Sénégal a rencontré la presse hier pour fustiger les propos du président Wade qui a traité une partie d’entre eux d’incultes après leur dénonciation du monument de la renaissance africaine. Réaffirmant leur position, ces imams ont rédigé un sermon qui sera largement diffusé dans toutes les mosquées ce vendredi lors de la grande prière.



Sermon de ce vendredi : Les imams prêchent contre le monument de la Renaissance
En réaction aux propos tenus par le président Wade, vendredi dernier, traitant les imams qui s’opposent à l’érection du monument de la renaissance d’incultes, le Collectif des associations islamiques du Sénégal a réagi hier pour fustiger cette attitude du président en exercice de l’Organisation de la conférence islamique. En effet, pour Oustaz Mohamed Dame Ndiaye, Amir adjoint dudit collectif, se taire après les déclarations du président Wade est anormal. Car, selon lui, si Wade est d’accord avec ses grands érudits du Coran qui lui ont donné les bases du Saint Livre pour dire que l’Islam accepte ce type de monument qui ne seraient pas blasphématoire, ‘il doit accepter que d’autres soient contre’, estime-t-il. Précisant que les imams sont les symboles des musulmans, Oustaz Dame Ndiaye soutient : ‘Qui respecte les musulmans doit respecter les imams’. A sa suite, Bamar Guèye, le secrétaire exécutif du collectif, dira, que dans ses propos, le président Wade est totalement passé à côté. ‘Traités des imams d’incultes et d’ignorants frise même des mots que je n’aime pas prononcer. Notre seul tort a été de dire ce que l’Islam dit sur les statues. Il s’agit de versets du coran et de hadiths incontestés du Prophète Mohamed (Psl) qui ont permis d’étayer nos propos et de dire réellement ce qu’il en est’, renseigne-t-il. Le député imam Mbaye Niang, quant à lui, soutient que le président de la République, qui est le président de tous les musulmans, en sa qualité de président de l’Oci, ne devrait pas être en déphasage avec ces derniers en matière de construction de statues.
Pour ce collectif d’associations islamiques, qui faisait face à la presse à la mosquée inachevée de l’aéroport, les symboles ne tirent leur importance que s’ils reflètent la conscience et la foi d’une communauté. ‘C’est à cette condition que les symboles peuvent exercer leur influence positive pour aider la communauté à réaliser ses objectifs communs’, précisent-elles dans leur déclaration liminaire lue par Bamar Guèye. Elles soulignent, par ailleurs, que ‘c’est cette logique qui est à la base de beaucoup de monuments ou statues dans le monde telles que la Tour Eiffel en France et la Statue de la Liberté aux Etats-unis’, déclarent les imams qui s’interrogent sur ce en quoi le monument de la renaissance reflète-t-il l’identité culturelle et morale de la nation sénégalaise dans toutes ses composantes. Ainsi, pour eux, cette démarche constitue ‘la preuve tangible qu’il y a une volonté manifeste de vouloir modifier ou corrompre la foi du peuple sénégalais et ses principes fondateurs’. Pis, les imams s’interrogent sur les priorités des autorités étatiques face aux nombreuses urgences. ‘Au moment où la société sénégalaise traverse une crise multidimensionnelle économique et sociale sans précédent, est-il compréhensible de dépenser des milliards pour édifier une statue symbolisant la culture de la nudité et de la décadence ? ’, s’interrogent-ils.

…et dénoncent le mutisme des marabouts

Même si ce sont les autorités étatiques qui ont été le plus accablées par les imams dans cette affaire, les marabouts et autres prédicateurs n’ont pas été épargnés. En effet, d’autres imams ayant pris part à la rencontre d’hier ont dénoncé le mutisme coupable des marabouts des différentes confréries du Sénégal qui, selon eux, doivent se dresser contre tout acte qui concourt à humilier la religion islamique. C’est le cas de l’imam de Golf Sud, Ibrahima Dia, qui dit beaucoup regretter le retard accusé par le collectif dans sa réaction contre l’érection de ce monument qui surplombe des cimetières musulmans. ‘Ils ont une grande part de responsabilité dans cette affaire et en rendront compte à Dieu’, souligne-t-il. Avant d’ajouter : ‘Ils ont eu tous les privilèges du monde au nom de l’Islam avant l’arrivée à la tête de l’Etat du président Wade. Donc, ils ne doivent pas assister passivement à l’humiliation de cette religion sans piper mot pour condamner cet acte’, poursuit-il. Dans la même veine, son collègue l’imam Lamine Touré de Ouakam s’indigne également de la responsabilité des imams ‘qui ont trop laissé faire’. Il cite ainsi l’augmentation consistante du budget de la présidence de la République qui a été multiplié par 18 en dix ans pendant que le peuple souffre d’un manque de tout. Il s’est, en outre, indigné de leur silence sur la suppression de la peine de mort et dans l’affaire Ségura qu’il qualifie ‘d’humiliation pour le Sénégal’. Et l’imam Lamine Touré d’annoncer que ‘si les imams se taisent sur certaines choses, ils vont trahir la religion et les musulmans’.

Dans sa riposte, le collectif a aussi rédigé un sermon que tous les imams se chargeront de prêcher dès demain à l’occasion de la grande prière du vendredi pour une large diffusion dans toutes les mosquées en plus des manifestations religieuses afin de sensibiliser les fidèles sur les dangers d’un tel édifice.

Seyni DIOP
Source Walfadjri

Article Lu 11355 fois

Vendredi 11 Décembre 2009





1.Posté par cheikh le 11/12/2009 17:04
On salut cette initiative et nous disons alhamdoulila

2.Posté par tima le 11/12/2009 17:52
Salam,
On salut l'initiative des imams, mais il faut avouer que c'est venu un peu trop tard. Et les soi disant "guides religieux" dans tout ça on ne les entend jamais défendre la religion.
Qu'Allah nous préserve de Satan et des framaçons!
Amiine!

3.Posté par ndanane le 11/12/2009 22:35
lislam est contre estatu cest vrés mai cest tout semplemant pour preservai le monoteisme lislam nous dit que dieux est unique on ne doi pas lasosier avece quel ou qui quonque é moi entan que musulman je suis contre céte statu mai je ne suis pas dacord avece les imame du senegal avan de perdre leure tan a seposer contre ablaye wade iles non qua parler le probleme des talibé qui dor dan les ru iles non qua denoser ce qui ce passe au senegal chez les marabou les talibé portan les photo des serigne sure leure cou

4.Posté par cheikh le 11/12/2009 23:32
PENDANT TT LE TEMPS QUE L'ON CONSTRUISAIT CE MONUMENT DONC Y'AVAIT PAS D'IMAMS DANS CE PAYS SI JE COMPRENDS BIEN.DECIDèMENT CE PAYS EST REMPLI DE MERDE

5.Posté par wade le 11/12/2009 23:50

6.Posté par Bakh le 12/12/2009 00:01
15 ans après ce sont ceux qui n'ont pas mangé l'argent qui râlent? Fallait le faire au tout début quand c'était au stade de projet. Maintenant que c'est fini vous voulez parler!

7.Posté par Sémou Fall le 12/12/2009 00:16
Chapeau Maître pour la statue de la Renaissance Africaine
L’initiative du Président de la République de créer sa statue à l’image de New York et Paris à eu à susciter trois grandes questions.
1) 14 milliards pour une statue es-ce une priorité ?
- Quand le taux de chômage est à son niveau le plus alarmant depuis la création de l’état du Sénégal
- Quand plusieurs de nos compatriotes ne mangent qu’une seule fois par jour
- Quand pour se rendre à Rufisque nous faisons des heures de trajet pour une vingtaine de km
- Quand des employés de plusieurs sociétés restent des mois sans percevoir leurs salaires
- Quand le secteur du tourisme se trouve dans le creux de la vague
- Quand l’inflation diminue de jour en jour le pouvoir d’achat des populations
- Quand les produits agricoles trouvent difficilement acquéreurs
- Quand la santé est un luxe
- Quand les emplois sont précaires
- Quand il y a un déficit d’équipement au sein de la police ; de l’armée ; de la gendarmerie et j’en passe.
Il serait difficile de lister tous les maux dont souffrent le pays. Ce n’est même pas le but de ma contribution.
2) L’Islam permet-elle la construction de statue ?
- Cette interrogation nous permet de nous demander aussi pourquoi le Prophète, paix et salut sur lui, avait détruit et interdit les statues. Unanimement, les sénégalais ont reconnus que c’était dans un objectif d’interdire l’idolâtrie qui est le plus grand des péchés pour tout musulman.
- Ce débat aussi nous amène plus loin dans la réflexion. Devrait-on considérer les images de nos guides religieux que nous avons dans nos maisons, attachés sur nos cous, collés sur nos voitures, dans nos bureau comme de l’idolâtrie ?
- Nos gris gris que nous portons sont-ils eux aussi de l’idolâtrie ?
- Même nos jurons du genre « barké serigne untel » comme de l’idolâtrie ?
3) Pourquoi la statue fait ‘elle aussi parler alors que :
- nous vendons de l’alcool partout au Sénégal
- nos enfants s’habillent indécemment
- l’adultère prend une ampleur inquiétante
- les détournements et la corruption sont à la limite légalisée dans nos mœurs
- les références ne sont plus les personnes de valeurs mais la réussite financière
Il y a une certitude chez tous les Sénégalais, c’est que l’objectif du chef de l’état avec cette statue n’est pas qu’elle soit vénérée. Donc nous ne pouvons aucunement parler d’idolâtrie. Par contre es-ce que toute forme de statue est proscrite dans l’islam, qu’elle soit à but décoratif, architectural, lucratif ? Interrogation à laquelle je ne saurais répondre. Les islamologues pourront en débattre à leur guise.
Ma contribution sera axée sur l’aspect économique de la statue qui est en fait son objectif majeur.
La statue de la « liberté » et la tour Effeille sont de véritables industries pour les économies des USA et de la France. Elles drainent des millions de touristes et qui dit touristes parlent des forts pouvoirs d’achats et de consommation.
Je voudrais que les coûts de la statue de la ne soient pas considérés comme des dépenses mais plutôt des investissements.
Une partie des problèmes de ce pays ont été listés un peu plus haut. Si nous tentons d’évaluer les coûts pour résoudre ces besoins nous nous rendrons compte que nous avons besoins de centaines et de centaines de milliards de nos pauvres francs. Les fameux 14 milliards ne résoudrons rien. Une goutte d’eau dans l’océan de besoins.
Une règle assez simple dans les affaires nous dicte que la décision d’investir 100 au Sénégal pour un retour sur investissement de 200 n’est pas judicieuse si nous pouvons investir le même montant au Mali pour un retour sur investissement de 500. L’indicateur est : le Retour sur Investissement.
Les 14 milliards ne peuvent pas et ne doivent pas être considérées comme une simple dépense de prestige. Non, c’est un investissement qui nous permettra de résoudre les problèmes de chômages, de santé, d’éducation et autres besoins du pays avec le retour sur investissement que ca va générer.
Je n’entrerais pas dans les détails car bien entendu, l’analyse est plus profonde car elle prend en compte d’autres paramètres du genre le nombre d’années pour amortir les coûts.
Ce que je voulais souligner c’est que dire que nous dépensons 14 milliards alors qu’il y a les inondations est une vision trop simpliste pour des personnes qui veulent prendre les rênes de ce pays. Poussons notre analyse plus loin et parlons un langage de vérité aux populations.
Il est grand temps d’un débat économique au Sénégal ou chaque problème sera étudié dans son contexte pour définir clairement les objectifs qualitatifs et quantitatifs avec une mécanique sans ambigüité. Il est impératif pour ce genre d’opérations de définir un budget pour ensuite évaluer la rentabilité de l’opération. Ces objectifs devront être fixés à chacun des intervenants avec des dates butoirs pour qu’à la fin le peuple sénégalais tranche du succès ou non de l’opération.
Vive le débat économique
Sémou FALL
Directeur General de VRP Multicartes
+221 77 644 39 65
Hann Mariste Espace Résidence N° 3643
BP 5962 Dakar Fann Sénégal
www.vrpmulticartes.sn

8.Posté par NITNDIAYE le 12/12/2009 06:08
PAUVRE SENEGAL !

Le sénégalais est prêt à dire : Toubab yi liguey na gnou sén deuk ! en voyant la tour eiffel.

Pourquoi ne devons nous pas avoir un monument noble qui sera une image exterieure de notre pays.

Ces connards d'imams feraient mieux de s'occuper de réligions!

Le monde avance mais pas eux.

A la place des mosquées, faites des écoles ,des hopitaux etc .............

Pauvres cons !


Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State