Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Serigne Mor Mbaye, psychologue-clinicien : «Les élites politiques sénégalaises sont préparées à voler de l’argent»

Le psychologue, Serigne Mor Mbaye, couche sur son divan la société sénégalaise. L’escroquerie, l’absence de projet de société, la corruption des élites politiques, la maltraitance des enfants sont évoqués par le clinicien comme les grands maux qui plombent notre société. Par ailleurs, le Directeur du centre de Guidance infantile et familiale (Cegid) a fait une analyse crue et sans complaisance de l’actualité relative à l’enrichissement illicite.



Serigne Mor Mbaye, psychologue-clinicien : «Les élites politiques sénégalaises sont préparées à voler de l’argent»
«En tant que citoyen sénégalais, je dis que l’Etat sénégalais n’est pas intéressé par le développement. C’est de l’escroquerie d’afficher que nous sommes une société émergente alors qu’il y a milliers d’enfants dans la rue. Pour être une société émergente, il faut avoir un projet de société alors que, nous, nous n’en avons pas. On affiche des chiffres, on pédale dans la farine mais jusqu’à présent on ne s’est pas arrêté pour dire quelle société nous voulons construire. C’est ce projet de société qui pourrait te faire comprendre que ce sont les ressources humaines qui pourront te permettre de parvenir à des résultats. Tu ne peux jeter un enfant dans la rue parce que tu en as besoin. Et parce que c’est une grande richesse. Tous ces pays qu’on dit émergents, vous savez comment ils y sont parvenus ? Ils ont investi dans leurs enfants. Ils ont conduit leurs enfants à l’école pour qu’ils deviennent savants et qu’ils aient un équilibre psychique et ces enfants-là ont réinventé des moyens de sortie de la crise. On ne peut pas être une société gérontocratique, réactionnaire et féodale avec des mentalités esclavagistes qui font qu’on peut attraper un enfant, l’exploiter, le vendre et croire qu’on peut être une société émergente. Je suis dans la société civile depuis un quart de siècle et le jour où l’Etat sera décidé à construire ce pays, nous allons nous disputer les enfants avec les escrocs qui les exploitent et qui les mettent dans la rue. Nous allons commander aux usines familiales des enfants qui ont un bon équilibre et qui pourront soutenir ce projet de société. Tant que nous ne sommes pas là, c’est de l’escroquerie. La grande bataille, c’est de faire comprendre aux élites politiques que les grands enjeux de l’émergence, c’est d’investir sur les jeunes enfants. Ce n’est pas un pied en avant, deux pieds en arrière. Les force sociales réactionnaires leur font peur et ils reculent. Nous avons honte, à chaque fois que nous nous réveillons, de voir que nos enfants sont dans la rue.»

Fortune des dirigeants

«Nous sommes un pays d’escrocs. Ces gens doivent aller en prison. C’est une évidence, il n’y a même pas de négociations. Dans une société démocratique, quand quelqu’un vole, il va d’abord en prison. On est un petit pays. Ces gens n’ont même pas inventé une machine à casser des œufs. Ils n’ont rien hérité de leurs parents. Ils déclarent avoir cinq, huit, dix milliards. Ils doivent aller en prison parce qu’ils ont tué. Tuer parce que le pays est en situation d’échec. Les enseignants ont fait la grève pendant dix mois pour réclamer de l’argent et il y a des gens qui sont milliardaires. Dans quel pays sommes-nous? Je suis scandalisé qu’il y ait des négociations, que les escrocs deviennent bavards. Il n’y a qu’au Sénégal où les escrocs sont bavards. C’est une société d’escrocs. Idéologiquement les Sénégalais ne sont pas encore préparés à construire leur pays. S’ils étaient préparés, ils ne laisseraient pas ces gens-là rouler avec leurs 8X8, construire leurs immeubles, les narguer tous les jours avec une forte complicité des forces féodales, maraboutiques qui les protègent. S’il y avait une société démocratique au Sénégal, il n’y aurait pas de débat parce qu’il y a pas à débattre.

Traque des biens mal acquis

«Depuis que le Sénégal existe, les élites politiques sont préparées à voler de l’argent. Tous ceux que vous voyez - même ceux qui traquent les voleurs - allez-y leur demander comment ils ont eu leurs milliards. Ils n’ont pas fondé d’usines, ils n’ont pas développé l’agriculture. C’est une société qui n’est pas encore en maturité démocratique. La démocratie, ce n’est pas seulement la régularité des élections. La démocratie, c’est aussi respecter les ressources et que tout le monde reçoive sa part de ces ressources. Malheureusement, c’est un butin que les gens se partagent d’une élection à une autre. Il faut traquer les voleurs et aller jusqu’au bout. Le peuple l’exige. Et quand je dis le peuple, je parle de ce peuple de jeunes. Les gens comprennent de plus en plus que ce pays-là, pour le construire, il faut s’adosser à de nouvelles valeurs. Ces valeurs-là, c’est d’abord respecter le bien public. Ce que nous souhaitons c’est qu’émerge une frange de notre société qui comprenne qu’il faut mettre un terme à ce grand coup de bluff. Et qu’on aille vers une société plus démocratique, plus apaisée, plus juste.»

SOLEIL Rassemblés par Alassane DIALLO

(Correspondant à Mbour)

Mardi 15 Janvier 2013




1.Posté par satanik le 16/01/2013 07:53
Enfin un discour véridique sur ce sénégal que nous aimons profondément car qui aime bien chatie bien.
Mais il faut reconnaitre que l'emergeance de ce nouveau type de sénégalais n'est pas pour demain car il y'a trop d'hypocrisie ce fameux masalah, alors que des gens ont pillé sans vergogne les biens communs.

2.Posté par moussa ABY le 16/01/2013 10:12
Les foutanke,ou les toucouleurs sont les premiers a lancer les enfants dans la rue,etant les premiers a enseigner le Coran,ils ont completement devie aux recommandations de CHEIKH OUMAR FOUTIHOU RADIYALAHOU ANHOU

3.Posté par professeur le 16/01/2013 19:21
Ecoutez ce type doit être invité dans toutes les radios et les télés du pays.
Voilà un discours clair, de vérité logique, cohérent direct et efficace.
Tout le reste c'est du baratin.
Il a raisons nous sommes dirigés par des bandits y compris ceux qui poursuivent les voleurs.

4.Posté par dame le 16/01/2013 19:25
C'est le premier discours clair que j'entends depuis que les voleurs ont monopolisé les médias.
C'est vrai qu'il n'ya qu'au sénégal ou on voit les voleur menacer l'état.
C'est parceque ces voleurs savent que tous les autres ont aussi volé.
Bravo à ce discours, enfin quelqu'un qui dit ce que pense tout le monde, enfin ce que pense les victimes et ceux qui sont honnetes
Le sénégal est le seul pays ou des gens qui n'ont jamais travaillé et qui sont issu de fils de charetiers devenir milliardaire en un peu de temps
Regardez ablaye wade qui menace alors que tout le monde sait qu'il a volé et il est tranquille.
Même macky sall se permet d'intervenir pour que les voleurs interdits de sortie du territoire soient autorisés à faire ce qu'ils veulent

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés