Référence multimedia du sénégal
.
Google

Sénatoriales à Thiès : Questions autour de 28 bulletins nuls

Article Lu 1290 fois


(Correspondance) - Dans la cité du rail, les libéraux peuvent enfin se frotter les mains. Ils ont relevé le double défi de la victoire et de la participation. Mais force est de reconnaître, après une analyse froide des opérations, qu’il y a des zones d’ombres qui mériteraient d’être visitées pour avoir une lecture beaucoup plus claires de ces élections ainsi que les enseignements qui pourraient en découler. De ces zones d’ombre ? Le nombre important de bulletins nuls est remarquable. Les résultats sortis des urnes ont, en effet, fait état, dans le département de Thiès, de 28 bulletins nuls. Chose inexplicable surtout quand on sait que le vote ne concernait que des élus. Par conséquent, des gens qui devraient, dans les normes, être très au fait des techniques de vote. Un député ou un conseiller peut-il ne pas pouvoir voter ? Impensable. Qu’est ce qui peut donc expliquer ce fort taux de nullité ? Quel message se cacherait derrière ces votes nuls ? Autant de questions auxquelles il est, pour l’heure, difficile de répondre.
Le nombre de bulletins nuls, de part leur importance n’ont d’ailleurs pas laissé indifférents le responsable libéral Abdou Fall. Lequel, réagissant à chaud, aussitôt après la proclamation des résultats, s’est dit d’avis que 28 cas de nullité pour une élection des élus ne pouvaient passer inaperçu. Peut-être s’agit-il d’un groupe d’élus qui en a ainsi décidé ? Auquel cas, Abdou Fall se dit d’avis qu’il devrait s’agir d’un message politique que le parti se devra de décoder.

Une autre zone d’ombre aura, sans nul doute, été l’absence remarquable et remarquée de grosses pontes de la politique au niveau local. Parmi ceux-là, Idrissa Seck bien que son parti ait décidé de lever le mot d’ordre de boycott, Yankhoba qui serait absent du pays, le ministre de l’Education nationale, Moustapha Sourang, qui serait retenu au Sénégal oriental pour les besoins d’un ‘Crd spécial préparatoire’ pour la rentrée prochaine des classes, son homologue de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop qu’on dit en mission à l’étranger, Djibril Thiongane, responsable de l’Urd au niveau local et l’ancien maire de la commune de Thiès, Moustapha Ndiaye, entre autres personnalités politiques du département.

Aussi, et bien qu’au niveau du comité électoral départemental on se dit d’avis que toutes ces absences sont justifiées, le commun des observateurs de la cité du rail n’a pu s’empêcher de se poser des questions. Surtout quand on sait toutes les inquiétudes qui ont plané sur ces élections dans un département comme Thiès où le Pds est loin d’être majoritaire sans compter les menaces de vote-sanction consécutives au choix du candidat que beaucoup d’électeurs n’avaient pas approuvé.

Tout compte fait, le Pds s’en est bien tiré en réussissant à faire passer son candidat avec la manière, en récoltant plus de 73 % des voix. Un résultat qui ne devrait certes pas empêcher la direction du parti de passer au crible tous les enseignements issus de ces élections, mais aussi tous les messages qu’elles ont véhiculés avant et durant les opérations de vote.

Sidy DIENG
Source: Walfadjri

Article Lu 1290 fois

Mardi 21 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State